Découverte de restes d’un Homo Sapiens datant de 400 000 ans
Les dents trouvées dans la grotte Qessem, à l'est de Tel Aviv, auraient 400 000 ans pour les plus vieilles.
Baz Ratner/Reuters
文章

Découverte de restes d’un Homo Sapiens datant de 400 000 ans

Une équipe d’archéologues de l’université de Tel-Aviv a annoncé, le 28 décembre 2010, avoir probablement retrouvé des restes d’un Homo sapiens datant de 400 000 ans, soit 200 000 ans plus vieux que ceux connus jusqu'à présent. Une découverte qui, si elle était confirmée, pourrait révolutionner la conception de l’évolution humaine.
根据 RFI -

Pour le professeur Avi Gopher, responsable des fouilles de l’Institut d’études archéologiques de l’université de Tel-Aviv à l’origine de cette découverte, « ces huit dents pourraient constituer les premières de l’Homo sapiens ». Elles ont été retrouvées éparpillées parmi les diverses couches de la grotte de Qessem, et « remonteraient à 400 000 ans, époque à laquelle la grotte de Qessem a commencé à être utilisée. « L'examen des stalagmites et stalactites, ainsi que d'autres matériaux découverts sur place, indiquent que cette caverne a commencé à être utilisée il y a 400 000 ans », expliquent les chercheurs. 

Jusqu'à présent, les plus anciens fossiles d’Homo sapiens ont été découverts en Afrique de l’est, et remonteraient à 200 000 ans.

Avi Gopher indique que des recherches approfondies doivent être menées pour confirmer cette découverte. « Les chercheurs espèrent trouver d’autres vestiges qui leur permettront d’étayer leurs travaux et de mieux comprendre l’évolution de l’humanité » a-t-il ajouté.

En 2006 déjà, une première dent avait été découverte dans la grotte de Qessem par cette même équipe, qui  a préféré taire cette découverte, et continuer les fouilles avec l’espoir de trouver d’autres vestiges. Ce qui fût fait.

发布时间 20/11/2015 - 更改时间 20/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias