音频

Leaders assassinés, de Lumumba à Um Nyobe - Spéciale indépendance RDC

Patrice Lumumba (D), premier ministre du Congo-Kinshasa de l'époque, et Joseph Okito (G), vice-président du Sénat, lors de leur arrestation en décembre 1960 à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa).
Patrice Lumumba (D), premier ministre du Congo-Kinshasa de l'époque, et Joseph Okito (G), vice-président du Sénat, lors de leur arrestation en décembre 1960 à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa).
AFP
Panafricaniste, radical et incontrôlable, le Premier ministre de l'indépendance congolaise Patrice Lumumba a été réduit au silence, le 17 janvier 1961, et son corps intégralement dissous dans la soude.

48'30" - Première diffusion le 26/06/2020

Mais, Lumumba n'est pas le seul leader de l'Afrique centrale à avoir payé de sa vie pour ses idées. Symboles vivants de la lutte pour l’émancipation des peuples colonisés, Patrice Lumumba en République du Congo, Barthélémy Boganda en République Centrafricaine, Ruben Um Nyobe et Félix Moumié sont assassinés un à un.

Pour quelles raisons ont-ils été sacrifiés et par qui ? Qu’ont-ils de commun dans leurs parcours d’émancipation ? Quelle vision du panafricanisme partageaient-ils et comment sont-ils devenus des icônes nationales dans leur pays ? Autant de questions terrifiantes et néanmoins passionnantes posées par la publication de la thèse de Karine Ramondy, historienne de l’Afrique dans les relations internationales au XXème siècle.

À lire :
Leaders assassinés en Afrique centrale, 1958-1961, par Karine Ramondy, aux éditions l’Harmattan.

发布时间 29/06/2020 - 更改时间 29/06/2020 - 按作者Valérie Nivelon

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias