音频

Le génocide de 1994 au Rwanda : comment écrire après ?

Un visiteur regarde les photos des victimes du génocide de 1994 au Rwanda, le 29 avril 2018 au Mémorial du génocide à Kigali.
Un visiteur regarde les photos des victimes du génocide de 1994 au Rwanda, le 29 avril 2018 au Mémorial du génocide à Kigali.
Yasuyoshi Chiba / AFP
Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 800 000 morts en 100 jours, du 7 avril à juillet 1994, assassinés parce qu’ils étaient presque tous des Tutsis. Comme dans les autres génocides du XXème siècle (celui des Arméniens en 1915 et celui des Juifs d’Europe pendant la Seconde Guerre mondiale), la tragédie relève de l’indicible.

19'31"Première diffusion le 06/04/2014

Parallèlement aux travaux scientifiques, ce sont surtout les écrivains qui en parlent avec le plus de force : ils/elles sont Rwandais, comme Scholastique Mukasonga, Gilbert Gatore, ou venus d’autres régions d’Afrique pour « écrire par devoir de mémoire », comme Boubacar Boris Diop, Tierno Monenembo, Abdourahman Waberi, Koulsy Lamko.

Invitée :
- Avec Céline Gahungu, agrégée de l’Université, professeur de Lettres.

 

En savoir plus :
Rwanda : écrire par devoir de mémoire. Dix auteurs africains ont participé à la résidence d’écriture initiée en 1998 par Nocky Djedanoum fondateur du festival littéraire Fest’Africa,

发布时间 23/02/2016 - 更改时间 18/04/2019 - 按作者Elikia M'Bokolo

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias