音频
Le ministre des affaires étrangères du Dahomey, Emile Zinsou (G), quitte l'Élysée accompagné par le secrétaire général de l'Élysée aux affaires africaines et malgaches Jacques Foccart (D), le 8 janvier 1966.
Le ministre des affaires étrangères du Dahomey, Emile Zinsou (G), quitte l'Élysée accompagné par le secrétaire général de l'Élysée aux affaires africaines et malgaches Jacques Foccart (D), le 8 janvier 1966.
AFP
Le Dahomey de 1960, c’est notre Bénin d’aujourd’hui. Le nom de Dahomey évoque alors les pages parmi les plus brillantes et les plus glorieuses de l’histoire de l’Afrique : un royaume ancien et puissant ; une résistance exemplaire à la conquête coloniale, incarnée par la figure du roi Béhanzin, déporté en Martinique en 1894 ; des intellectuels nombreux, distingués et remuants, qui vaut au pays le surnom de « quartier latin de l’Afrique ».

19'31" - Première diffusion le 06/03/2010

Mais, au long des années 1940 et 1950, beaucoup de cadres dahoméens pensent au moins autant à l’économie qu’à la politique. Mais, les enjeux politiques ne manquent pas. Quelle intégration ouest-africaine ? Comment choisir entre la fédération du Mali et son rival, le Conseil de l’Entente, prônée par la riche Côte d’Ivoire ? Comment apaiser les antagonismes d’une multitude de partis et de leaders politiques ?

 

En savoir plus :
- Bénin : sur la trace de Béhanzin, Roi du Dahomey (vidéo)
- Retour de sceptres royaux au Bénin : « Un acte d'amour et de partage » (article)

发布时间 24/07/2020 - 更改时间 30/11/2020 - 按作者Elikia M'Bokolo

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias