François Hollande, lors de la commémoration du génocide des Arméniens. A Paris, le 24 avril 2012.
François Hollande, lors de la commémoration du génocide des Arméniens. A Paris, le 24 avril 2012.
Photo AFP/Philippe Wojazer
文章

François Hollande prévoit un texte pénalisant la négation du génocide arménien

Le président François Hollande a confirmé samedi 7 juillet, son engagement à pénaliser la négation du génocide arménien, alors que des représentants de la communauté arménienne redoutaient un revirement après des propos tenus par le chef de la diplomatie sur la relation franco-turque. Le chef de l'Etat a assuré qu'il tiendrait ses engagements de campagne.
根据 RFI -

L'Elysée a coupé court à toutes les rumeurs. Un texte pénalisant la négation du génocide arménien verra bien le jour. Car les propos du ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, semblant exclure l'adoption d'une nouvelle loi, avait mis le feu aux poudres. Les représentants des Arméniens de France avaient même parlé de trahison.

Ce samedi, François Hollande a donc en personne contacté le Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF), pour confirmer qu'il n'avait pas changé d'avis sur le sujet. Un arbitrage qui intervient au bon moment, estime Franck Papazian, représentant du CCAF : « Le timing est important parce que le président de la République a plus de force au début de son mandat qu’à la fin de son mandat et ensuite ça permet de préparer un texte qui puisse effectivement être adopté par les deux chambres et ne pas être invalidé par le Conseil constitutionnel. »

Reste à déterminer quelle forme juridique prendra la pénalisation de ce type de négationnisme. L'Elysée assure qu'une étude est en cours sur ce sujet après la censure d'un précédent texte de loi par le Conseil constitutionnel.
 

发布时间 18/02/2016 - 更改时间 18/02/2016

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias