Martin Luther King à Washington en 1963.
Martin Luther King à Washington en 1963.
CC0 Public Domain
文章

États-Unis: des notes déclassifiées du FBI qui éreintent Martin Luther King

Les Archives nationales américaines viennent de rendre publique une nouvelle série de 676 dossiers entrant dans le cadre des documents secrets sur l'assassinat du président John Kennedy en 1963. Dans cette livraison, un rapport fort malveillant du FBI de 20 pages sur le pasteur Martin Luther King.
根据 RFI -

Avec notre correspondant à Washington, Jean-Louis Pourtet

Ce rapport préparé par le FBI à quelques semaines de l'assassinat de Martin Luther King en avril 1968 est un véritable réquisitoire contre le leader des droits civiques. L'hostilité de Edgard Hoover, le légendaire directeur des « Incorruptibles », contre le Pasteur King était bien connue. Hoover était convaincu qu'il était communiste alors que King avait pris ses distances avec le marxisme.

Le rapport le décrit comme un marxiste dévoué, qui a étudié le marxisme, y croit, mais parce qu'il est pasteur n'ose pas épouser ses idées publiquement. Cette accusation est rejetée par les historiens.

Mœurs dissolues

Le FBI a aussi enquêté sur la vie privée du prix Nobel de la paix qui, selon le rapport, n'était pas des plus exemplaires : il aurait eu de nombreuses liaisons extra-conjugales, dont l'une avec la chanteuse Joan Baez, et aurait même eu un enfant avec la femme d'un dentiste noir très connu.

Hoover aurait fait mettre sur écoutes des motels où il s'arrêtait. Martin Luther King avait un jour reçu une lettre l'incitant à se suicider. Une commission du Congrès avait découvert des années plus tard que la lettre avait été rédigée par le FBI.

发布时间 28/03/2018 - 更改时间 29/03/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias