David Sassoli a été élu nouveau président du Parlement européen le mercredi 3 juillet 2019.
David Sassoli a été élu nouveau président du Parlement européen le mercredi 3 juillet 2019.
Vincent Kessler / REUTERS
文章

UE: l'Italien David Sassoli élu président du Parlement européen

À 63 ans, David Sassoli, ancien journaliste et député européen de centre gauche depuis 2009, est devenu le nouveau président du Parlement européen, ce mercredi 3 juillet 2019, pour un mandat de deux ans et demi.
根据 RFI -

Au lendemain du compromis trouvé par les 28 dirigeants de l'UE à Bruxelles afin de pourvoir les postes clés au sommet des institutions, l'Italien David Sassoli a été élu à la présidence du Parlement européen.

Il était le candidat des sociaux-démocrates, deuxième famille du Parlement, pour succéder à un autre Italien, Antonio Tajani, un proche de Silvio Berlusconi issu pour sa part du PPE (droite).

L'Italie, à la tête de trois postes clés

Élu par 345 voix, David Sassoli a obtenu au deuxième tour la majorité absolue des suffrages exprimés à bulletin secret par les députés européens, réunis à Strasbourg.

L'Italien avait pour concurrente la députée écologiste allemande Ska Keller (119 voix au deuxième tour), l'Espagnole d'extrême-gauche Sira Rego (43) et le conservateur eurosceptique tchèque Jan Zahradil (160).

Son élection permet à l'Italie de se maintenir à l'un des trois postes européens importants, après de départ de Mario Draghi de la Banque centrale européenne et de Federica Mogherini de la diplomatie. Elle est aussi censée assurer la confirmation d'Ursula von der Leyen à la tête de la Commission. La droite, les centristes et les libéraux ont voté pour lui. Les socialistes devront maintenant voter pour l'Allemande de la CDU. Sauf que ça coince particulièrement chez les Allemands.

Un visage connu des Italiens

« Nous devons avoir le courage de relancer notre projet d'intégration, nous devons faire évoluer notre Union, pour qu'elle soit plus réactive aux exigences des citoyens », a déclaré David Sassoli, fraîchement élu.

Né le 30 mai 1956 à Florence, l'Italien commence à collaborer avec de petits journaux et des agences de presse après des études en sciences politiques.

En 1992, il est embauché par la chaîne publique de radio-télévision RAI et monte rapidement les échelons jusqu'à devenir le visage familier de millions d'Italiens quand il présente le journal télévisé du soir sur la première chaîne publique dont il devient également vice-directeur.

Un coup de foudre pour la politique

Il se lance en politique en 2009 quand l'ex-maire de Rome de gauche Walter Veltroni organise la fusion de deux grands partis de gauche et centre-gauche. David Sassoli se rallie immédiatement au projet qui donne naissance au Parti démocrate (PD).

Candidat aux élections européennes, il est élu sur une liste du PD avec plus de 400 000 voix, un succès qui l'éloigne définitivement des écrans de télévision et qui consacre sa carrière politique au sein du Parlement européen.

Chef de la délégation du PD à Bruxelles et Strasbourg, il tente une incursion sur la scène politique nationale en se présentant aux primaires du PD pour le poste de maire de Rome en 2013, mais est devancé par Ignazio Marino qui sera élu plus tard à la mairie.

Depuis cette tentative avortée, il se consacre à l'assemblée européenne. Réélu en 2014, il devient vice-président du Parlement en charge du budget et de la politique euro-méditerranéenne. Avant d'accéder ce mercredi 3 juillet à la présidence du Parlement européen.

Sassoli appelle à réformer les règles de l'UE en matière d'immigration

Après son élection, David Sassoli a appelé les Européens à combattre le « virus » de l'ultranationalisme et à réformer les règles de l'UE en matière d'immigration et d'asile politique.

L'une des premières initiatives en tant que président du Parlement concernera la réforme du règlement Dublin concernant l'immigration. Ce texte implique que tout réfugié fasse sa demande d'asile dans le premier pays européen ou il est arrivé.

 

发布时间 05/07/2019 - 更改时间 05/07/2019

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias