Anand Sharma, le ministre indien du Commerce (d.), le 7 décembre 2013 à Bali, lors de la conférence de l'OMC.
Anand Sharma, le ministre indien du Commerce (d.), le 7 décembre 2013 à Bali, lors de la conférence de l'OMC.
Edgar Su/REUTERS
文章

OMC: comment l'Inde a failli torpiller l'accord historique de Bali

Les 159 pays membres de l'OMC sont parvenus à un accord historique, le samedi 7 décembre 2013 à Bali, en Indonésie. Un accord obtenu de justesse, tant l’Inde a failli faire dérailler les négociations. New Delhi a refusé jusqu'au dernier jour tout compromis concernant son plan massif de subventions agricoles qui ambitionne de nourrir quelque 800 millions d'Indiens pauvres.
根据 Antoine Guinard -

Avec notre correspondant à New Delhi, Antoine Guinard

L'Inde n'a presque rien lâché et peut savourer sa victoire politique remportée à Bali ce samedi. L'accord signé par les pays membres de l'OMC autorisera finalement le gouvernement indien a dérouler son programme d'aide alimentaire sans encombre.

→ A (RE)LIRE : OMC: un accord négocié après des négociations marathon

Le ministre indien du Commerce s'était montré intransigeant, depuis l'ouverture de la réunion ministérielle, mardi, refusant tout plafond pour les subventions agricoles. Il a finalement accepté d'envisager la renégociation de cette clause lors du prochain sommet de l'OMC, dans quatre ans. C'est ce compromis qui a ouvert la voie à un accord, le premier depuis la création de l'organisation en 1995.

Une stratégie de politique intérieure

Ce blocage de l'Inde est perçu avant tout comme une stratégie politique aux motivations électoralistes. Le parti du Congrès au pouvoir avait en effet lancé l'été dernier un gigantesque plan d'aide alimentaire, voté ensuite au Parlement, visant à fournir des céréales à bas prix à pas moins de 70 % de la population indienne.

→ A (RE)LIRE : Inde: le Parlement adopte un vaste et coûteux programme d'aide alimentaire

Mais ce programme, dont le coût est estimé à plus de 20 milliards d'euros par an, a été vivement critiqué en Inde. Ses détracteurs dénoncent une mesure populiste, inefficace dans la pratique, relancée par un parti de plus en plus impopulaire, à quelques mois des élections générales.

发布时间 09/02/2017 - 更改时间 22/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias