Le président yougoslave, le maréchal Josip Broz Tito (1892-1980) à Belgrade, le 1er avril 1953.
Le président yougoslave, le maréchal Josip Broz Tito (1892-1980) à Belgrade, le 1er avril 1953.
Yogofoto / AFP
时间表

L’éclatement de la Yougoslavie en 15 dates

À la tête du mouvement de libération contre l’occupant allemand pendant la Deuxième guerre mondiale, Josip Broz Tito réussit en 1945 à créer la République socialiste fédérative de Yougoslavie sur les restes du défunt Royaume yougoslave. Il répète fièrement que son pays « a six Républiques, cinq nations, quatre langues, trois religions, deux alphabets et un seul parti ». De son vivant, il parvient à calmer les antagonismes entre les différentes nations qui composent la Yougoslavie. Mais après la mort de Tito en mai 1980, le rêve yougoslave se transforme rapidement en véritable cauchemar.
根据 Nenad Tomic -

1974 : Changement de la Constitution qui fait de la Yougoslavie une fédération des républiques constitutives : la Slovénie, la Croatie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro, la Macédoine et la Serbie dont ses deux régions la Voïvodine et le Kosovo bénéficient d’une large autonomie. 

4 mai 1980 : Mort du président Josip Broz Tito.

22 janvier 1990 : Lors du XIVe Congrès du Parti communiste yougoslave, les membres croates et slovènes du parti quittent la réunion suite au refus des représentants serbes d’accepter les réformes sur la décentralisation du pouvoir. À quelques mois des premières élections libres, les divergences entre les Républiques fédératives semblent insurmontables.  

Avril 1990 : En Slovénie et en Croatie les partis nationalistes emportent les élections. 

Mai 1990 : Le leader du parti nationaliste croate HDZ, Franjo Tudjman est proclamé président de la République. Les premières tensions en Croatie se font sentir entre les Serbes et les Croates dans les territoires majoritairement peuplés de Serbes.  

25 juillet 1990 : Le parlement croate vote une nouvelle Constitution supprimant tous les symboles communistes dans cette république. En désaccord avec cette décision, les Serbes annoncent la création de leur région autonome en Croatie.   

Automne 1990 : Premières élections libres dans les autres républiques yougoslaves. Les partis nationalistes triomphent en Bosnie et en Macédoine, tandis que la politique nationaliste de Slobodan Milosevic et son parti Socialiste gagnent en Serbie. Le parti pro-Milosevic s’impose aussi au Monténégro.  

23 décembre 1990 : Référendum sur l’indépendance en Slovénie : les Slovènes se prononcent pour. 

25 juin 1991 : La Croatie et la Slovénie proclament officiellement l’indépendance et la séparation de la Fédération yougoslave. En Slovénie, « la guerre de dix jours » oppose les forces slovènes et l’armée fédérale yougoslave qui fini par se retirer de la nouvelle république indépendante. En Croatie, les affrontements armés s’intensifient également. 

8 septembre 1991 : La Macédoine déclare l’indépendance. L’armée yougoslave se retire vers la Serbie sans accrochages avec les Macédoniens.  

1er mars 1992 : Référendum sur l’indépendance en Bosnie-Herzégovine. Les Serbes n’acceptant pas de sortir de la Yougoslavie, boycottent le référendum. À l’issue du scrutin, 98 % de votants s’expriment pour l’indépendance du pays.  

6 avril 1992 : Début du siège de Sarajevo

27 avril 1992 : La Serbie et le Monténégro forment la République fédérale de Yougoslavie. C’est la fin officielle de la Yougoslavie que Tito a créée pendant l’occupation allemande, le 29 novembre 1943.  

21 novembre 1995 : À Dayton, Ohio, sur la base militaire américaine Wright Patterson, après trois semaines d’intenses pourparlers, les hauts représentants serbes, croates et bosniaques arrivent à un accord qui doit mettre fin à la guerre. 

14 décembre1995 : Signature des accords de paix à Paris au Palais de l’Élysée. Le document est parafé par le président serbe Slobodan Milosevic, le président croate Franjo Tudjman et le président de Bosnie-Herzégovine Alija Izetbegovic. La signature du document est accompagnée par le président français Jacques Chirac, le Premier ministre britannique John Major, le chancelier allemand Helmut Kohl, le Premier ministre russe Viktor Tchernomyrdine et le président américain Bill Clinton. 

 

►À lire : Il y a 25 ans les Accords de Dayton mettaient fin à la guerre en ex-Yougoslavie

发布时间 09/12/2020 - 更改时间 17/12/2020

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias