Des panneaux photovoltaïques flottants installés près de Pise
Première plateforme flottante de panneaux photovoltaïques installée près de Pise, en Italie par des chercheurs toscans.
Fabio Muzzi / AFP
文章

Des panneaux photovoltaïques flottants installés près de Pise

Un physicien toscan a mis au point une plateforme photovoltaïque flottante, c'est-à-dire qu’elle est construite sur l’eau. Cette dernière pivote en fonction du mouvement du soleil. La première plateforme du genre a été installée sur le petit lac de Colignola, près de Pise en Italie. Ces nouveaux panneaux photovoltaïques produisent assez d’énergie pour une dizaine de familles.
根据 Najet Benrabaa -

C’est une sorte de champ de fleurs flottant sur l’eau et pivotant au gré des mouvements du soleil que l’on observe sur le lac Colignola à San Guiliano. L’installation n’est pas imposante et ne s’admire que de près car les panneaux ne sont pas élevés.

Il s’agit de panneaux photovoltaïques posés à plat et entouré par des réflecteurs de lumière. On dirait un peu la structure d’un nénuphar, une fleur mécanique avec des pétales ouverts. L’ensemble de la plateforme est construite sur un support en forme de croix. Et le tout est relié à un pilier installé au fond du lac ou plan d’eau.

Le principal avantage et l’innovation de cette installation, c’est qu’elle évite la surchauffe des panneaux photovoltaïques classiques. En effet, l’eau permet de rafraichir les circuits. C’est d’ailleurs l’idée de base qui a servi à créer la plateforme.

Ces panneaux peuvent produire 30 kW soit l’énergie suffisante pour une dizaine de familles. Son concepteur le physicien toscan Marco Rosa-Clot affirme que « l’installation arrive à fournir 2 000 kWh par an pour chaque kW installé contre 1 200 kWh par an pour les installations classiques ».

De plus, son apparence est moins disgracieuse et envahissante que celle des panneaux classiques installés sur les toits dans la mesure où l’installation ne dépasse pas un mètre de hauteur. Ainsi, ces panneaux en forme de fleur mécanique peuvent s’installer sur des plans d’eau, bassins artificiels ou lac. Ses inventeurs, Marco Rosa-Clot et Raniero Cazzaniga, souhaitent en construire dans des plans d’eau abandonnés, comme des anciennes carrières peu profondes.

Les chercheurs toscans ont investi 600 000 euros dans l’élaboration de cette plateforme photovoltaïque flottante. Et l’investissement s’avère payant puisque des patrons coréens s’intéressent déjà au projet. Et ils auraient même signé un contrat de trois ans pour installer ces panneaux flottants dans leur pays. Par ailleurs, des discussions sont en cours avec la France, l’Allemagne et des sociétés italiennes.

发布时间 09/11/2015 - 更改时间 09/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias