Une manifestation organisée par les militants de Greenpeace contre la pêche au thon rouge le 15 mai 2010 à Cannes.
Une manifestation organisée par les militants de Greenpeace contre la pêche au thon rouge le 15 mai 2010 à Cannes.
Loic Venance / AFP
文章

Le sort du thon rouge n'est pas réglé

La réouverture de la pêche au thon rouge en Méditerranée démarre le 15 mai 2010 dans un climat tendu. Depuis que ce poisson a fait l’objet d’une pêche excessive menant à sa quasi-disparition, son commerce a failli être interdit en mars à la Cites, la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction.
根据 RFI -

Une nouvelle saison difficile

C’est donc avec soulagement que les thoniers-senneurs peuvent reprendre la mer, même si, dans le fond, le cœur n’est pas à l’ouvrage. Les règles mises en place pour sauvegarder le thon rouge en Méditerranée sont de plus en plus strictes. Cette année chaque flotte n’est autorisée à prélever que 2.000 tonnes de thon rouge en un mois contre 3.017 en 2009, et seulement 17 bateaux pourront sortir, soit deux fois moins qu’il y a deux ans.

signe plus

 Alain Fonteneau, chercheur IRD, fait le point sur le différend qui oppose pêcheurs et scientifiques (02'28")

L’annonce de ces restrictions a été vécue comme une pression supplémentaire visant à couler cette profession qui a investi beaucoup d’argent pour se doter d’équipements toujours plus sophistiqués et qui est aujourd’hui très inquiète pour son avenir, compte tenu des nouvelles réglementations restrictives de cette pêche.

Un sentiment d’amertume particulièrement ressenti par les pêcheurs français qui sont très contrôlés et qui doivent faire face à une concurrence déloyale venant d’autres pays méditerranéens, comme le laisse entendre Bertrand Wendling, le porte-parole de Sathoan.

Sathoan est un des plus gros armateurs français regroupant 11 des plus importants thoniers-senneurs français : « Quand vous avez une activité industrielle artisanale ou privée avec des règles et que vos petits copains trois frontières plus loin peuvent faire tout et n’importe quoi, ça ne tient pas car dans un système d’ingérence globale, , déclare Bertrand Wendling : celui qui respecte les règles, c’est le premier à mourir. »

 

Menaces sur l’espèce

C’est justement ce pillage des mers que dénoncent les associations écologistes comme Greenpeace et Sea Shepherd qui entendent multiplier les actions de protestation pendant tout le mois de pêche. Certains ont déjà commencé en bloquant trois thoniers-senneurs à Frontignan avant de déployer une banderole « Thon rouge, liquidation totale avant fermeture ».

signe plus

 Stephan Baucher, expert des pêches, sur l'intérêt du Japon pour le thon (01'19")

Pour eux, les pêcheurs ne sont attirés que par l’appât du gain, dans ce marché où les Japonais sont à l’origine de 80% de la demande. Très utilisé dans les sushis ou autres sashimis, ce poisson est surtout prisé au pays du Soleil Levant où sa chair s’arrache à prix d’or. Face aux sommes folles engrangées par ce marché, les défenseurs du thon rouge attendent avec impatience la prochaine réunion de l’ICCAT, la Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l'Atlantique, en novembre à Paris pour espérer obtenir une interdiction de la pêche de cette espèce menacée que l’homme aura presque réussi à décimer en seulement 20 ans.

 

Mais les scientifiques semblent modérer désormais le discours ...

Après avoir constaté une diminution de 60% des stocks de thon rouge du fait de la demande croissante et de la surpêche, ils s’étaient montré très alarmistes. Une position qui semble être plus nuancée aujourd’hui, comme l’explique le chercheur de recherche pour le développement, Alain Fonteneau qui dresse un bilan plus optimiste pour l’avenir du thon rouge (à condition que l’ICCAT gère véritablement cette ressource de manière efficace et durable).

Alain Fonteneau, spécialiste mondial du thon rouge fait le point sur le risque de disparition du thon rouge.

Le thon est un poisson qui se promène partout dans l'Atlantique, mais il revient tous les ans pondre en Méditerranée. C'est une espèce extrêmement menacée depuis 1993-1994.

 

Depuis 2 ans, on serait plutôt optimiste (...) on a la preuve qu'il existe plusieurs centaines de milliers, voire plusieurs millions de thons qui vont bientôt devenir adultes, se reproduire et contribuer à l'augmentation du stock.

 

发布时间 13/03/2018 - 更改时间 20/03/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias