音频

La Chine double sa production de pétrole à l'étranger

La Chine double sa production de pétrole à l'étranger
Reuters
La Chine produit de plus en plus de pétrole hors de ses frontières. Cette année elle va dépasser le Koweït en nombre de barils.

Première diffusion le 21/02/2013

Trois millions de barils par jour, c'est ce que devrait produire la Chine cette année. Un tiers de la production du champion mondial saoudien ; 500 000 barils de plus que le Koweït. Il ne s'agit pas de la production sur le sol chinois, qui s'étiole, mais de la production des compagnies publiques chinoises à l'étranger. Cette production a doublé par rapport à 2011.

La Chine a multiplié les implantations de ses champions pétroliers, Cnooc et Sinopec, dans les pays riches en pétrole : en Afrique, que ce soit l'Angola ou le Soudan, mais aussi aux États-Unis pour acquérir de l'expérience en eau très profonde ou dans l'extraction du gaz ou du pétrole de schiste. Ces implantations ont été réalisées par le biais d'acquisitions ou de prises de participation des compagnies chinoises dans des gisements, un investissement de 100 milliards de dollars en quatre ans, 35 milliards rien que l'an dernier.

Cette concentration des ressources pétrolières aux mains des Chinois pourrait paraître menaçante. Mais en fait, le pétrole produit par les compagnies chinoises n'est pas destiné uniquement à la Chine, il rejoint le marché mondial - il ne suffirait pas de toutes façons pas à alimenter le dragon chinois.

Pour les compagnies pétrolières chinoises, c'est surtout une affaire de rentabilité, et c'est le mandat que leur ont donné les autorités de Pékin : gagner de l'argent ! Si elles élargissent leur présence à l'étranger, c'est avant tout pour profiter des prix élevés du pétrole et connaître les dernières technologies de forage.

发布时间 29/01/2016 - 更改时间 29/01/2016 - 按作者Claire Fages

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias