Un livreur travaillant pour Uber Eats à Paris,
Un livreur travaillant pour Uber Eats,
Pascal Guyot / AFP
练习
#通用法语
#B2
Ubérisation : la lutte d'un livreur à vélo
Jérôme Pimot parle de son parcours et de son combat pour défendre la profession de livreur à vélo. Cette activité est proposée en partenariat avec le numéro 434 de la revue « Le français dans le monde ».
Des conditions de travail précaires
Consigne: 
Sélectionnez la bonne réponse

Réécoutez le passage suivant.
Dans quelles conditions Jérôme travaille-t-il?

« - Alexis Bedu : Il découvre alors l’auto-entrepreneuriat et ses : les nombreux de l’application censée l’orienter vers ses commandes, les facturations incomplètes de son , la sociale quasi inexistante. Il se rapproche d’un juriste qui va lui ouvrir les yeux.

Jérôme Pimot : Au final, il a lu le – je lui ai envoyé et puis il m’a rappelé, il m’a dit : « Mais en fait, Jérôme, tu es salarié. » Je lui ai dit : « Mais comment ça ? Je suis , je ne suis pas salarié. » Il me dit : « Oui mais en fin de compte, tu devrais être considéré comme un salarié par rapport à la façon dont tu travailles. » Et là, il m’a expliqué ce que c’était que le lien de subordination : le contrôle, les sanctions, les suivis, l’organisation que je ne pas, tout le matériel qu’on m’impose et qui ne m’appartient pas. » 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias