#法语新闻用语

Saint Sylvestre

mots-actu_s.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

C’est aujourd’hui la Saint Sylvestre. Si on le mentionne, c’est parce c’est à peu près le seul jour qu’on nomme par rapport à son saint, qui soit encore spontanément associé à son saint. De nos jours, on se repère par rapport aux mois : on est en décembre, et demain on sera en janvier. Ou par rapport aux jours, au quantième du mois : le premier, le dix, le vingt, etc., mais au moyen-âge, et même plus tard, dans une France très catholique, la présence du saint, et sa fête sont très importantes. Et ce souvenir de la fête demeure dans la façon de nommer le jour : la Saint Sylvestre., c’est-à-dire la fête de Saint Sylvestre. C’est ainsi qu’on explique le féminin.

Bien sûr on pense encore à quelques dates associées à un Saint, dans les proverbes par exemple : s’il pleut à la Saint Médard, il pleuvra quarante jours plus tard. On pense aussi.

à la Saint Jean : symbole de l’été qui vient, du jour le plus long de l’année. On fait la fête et on allume des feux et la Saint Valentin a repris du poil de la bête, on en parle beaucoup, probablement pour des raisons commerciales : ça fait vendre.

Mais les saints ont largement disparu de notre langage : on ne les retrouve que dans ce qu’on appelle la toponymie, les noms de lieux ! Les villes françaises gardent de nombreux souvenirs de la présence des saints. Mais ils sont déconnectés de leur vie, de leur légende, ou même des prénoms auxquels ils pourraient donner naissance : connaissons-nous beaucoup de Cloud ou de Cucufa, même si nous connaissons les villes de Saint-Cloud et Saint Cucufa ?

Quant à Sylvestre, c’est un prénom relativement courant, peut-être moins que ses cousins et cousines : Sylvie ou Sylvette pour les filles. Sylvain pour les garçons.. Garçon ou fille des bois, c’est bien cela qui est évoqué par ces prénoms, puisque silva signifie forêt en latin. On note d’ailleurs l’« y » qui se rapproche de l’origine antique et rappelle une possible filiation avec la langue grecque.

Et cette racine qui évoque les bois, on la retrouve dans quelques mots qui existent encore en français.

Sylvestre est le plus fréquent : un paysage sylvestre, un climat, une odeur sylvestre. Nous voici dans les Alpes, ou en plein Jura. En tout cas en Europe. On a peu l’habitude d’utiliser le mot pour les forêts tropicales par exemple. D’autant plus qu’on parle du pin sylvestre, une variété de conifères, un genre de sapin en fait, qu’on trouve sur les pentes des montagnes des pays tempérés.

Mais on parle aussi de manière plus technique de sylviculture, de culture sylvicole.

Et puis le sylvain existe également. Je vous l’accorde, il n’est pas très ordinaire, il appartient à une langue française ancienne, pour désigner une divinité des bois : le sylvain est un faune, une parente du dieu Pan.

Enfin, on a le Sylvaner, avec une majuscule : un cépage qui donne un vin célèbre, qu’on produit essentiellement en Alsace ou en Allemagne de l’Ouest, mais qui vient au départ de Transylvanie, c’est-à-dire de Roumanie.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias