#法语新闻用语

Lune de miel

mots-actu_l.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La Lune de miel entre Mike Pence et les autorités israéliennes se poursuit. Titre de RFI qu’on sent très légèrement ironique : on souligne, avec l’ombre d’une moquerie, la très bonne entente entre ces deux parties : Une lune de miel ! C’est à dire qu’il n’y a pas une ombre au tableau ! Voilà une image idyllique qui représente les premiers temps d’une liaison amoureuse, chacun essayant de faire plaisir à l’autre, et se félicitant d’un amour si heureusement partagé. Des amoureux seuls au monde, mais qui pour autant ne se cachent pas : il n’est pas question d’une liaison clandestine, au contraire. Au premier sens, la lune de miel désigne les premiers temps d’un mariage : c’est dire si l’amour est légitime, s’il a la bénédiction de la puissance publique et de la religion : Les amoureux sont seuls au monde peut-être, mais au grand jour. Et ils soustraient ces quelques moments aux obligations sociales, ou professionnelles, aux contraintes quotidiennes, pour ne vivre que de leur amour. Et la lune de miel se confond souvent avec le voyage de noces. Pourquoi la lune ? Cela nous ramène au calendrier : une lune, c’est un mois ou à peu près : en tout cas quatre semaines : premier temps du mariage donc. Et cette comptabilité de la lune de miel anticipe sur le décompte des années de mariage, qu’on symbolise à chaque anniversaire par une matière particulière : noce d’or au bout de cinquante ans de mariage, mais aussi noces d’argent, d’étain, de porcelaine ou de diamant. Mais on notera qu’on n’a pas de noces de miel. Pourtant cette denrée évoque depuis bien longtemps la douceur, et au-delà, le plaisir et la sensualité. Et là encore, un plaisir très grand, mais licite, permis. Le lait et le miel dans la bible sont la nourriture qu’on offre aux dieux. Ce sont aussi les symboles de la Terre promise, où coulent le lait et le miel. Un condensé de volupté et d’accord avec le seigneur donc.

Le miel, ce sucre naturel, est donc fréquemment associé à la douceur, à l’agrément. En français mais aussi dans d’autres langues. Et on se souviendra d’ailleurs que l’expression « lune de miel » est empruntée à l’anglais honeymoon. Et pourtant dans notre langue, le miel a souvent des échos bien moins positifs : des propos mielleux ne sont pas particulièrement aimables. En fait, ils le sont trop : Trop polis pour être honnêtes dit-on. Et mielleux est dans ce cas synonymes d’hypocrite . On dit aussi de quelqu’un qu’il a été tout sucre et tout miel. Avec le même sens ? Presque, mais pas exactement : on dit plutôt ça de quelqu’un qui a eu une attitude agressive, rejetante, hostile, et qui revient sur son comportement : soit pas repentir, soit par tactique, il décide d’être particulièrement prévenant : tout sucre et tout miel.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr  

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias