#法语新闻用语

Journal en français facile 30/11/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Radio France international. 20h00 en temps universel, 21h00 à Paris, l’heure quotidienne de votre Journal en français facile.

Adrien Delgrange : Bonsoir à toutes et à tous, bonsoir Sylvie Berruet.

Sylvie Berruet : Bonsoir Adrien, bonsoir à tous.

AD : Et au sommaire de ce 30 novembre :

SB : L’entrée de Joséphine Baker au Panthéon. « Elle était le symbole d’une femme libre », dit Emmanuel Macron. Vous l’entendrez.

AD : Nous parlerons du Covid dans ce journal. Le variant appelé Omicron, présent aux Pays-Bas avant d’être découvert en Afrique du Sud.

SB : La politique en France. Éric Zemmour officialise sa candidature à la présidentielle.

AD : Et puis du football féminin ce soir, sur RFI, en vue du Mondial 2023. L’équipe de France est en Bretagne pour affronter les Galloises.

Voilà pour les titres, soyez les bienvenus.

-----

SB : 46 ans après sa mort, Joséphine Baker a donc fait son entrée au Panthéon.

AD : Au son de sa célèbre chanson, J'ai deux amours, diffusée pendant la cérémonie, Joséphine Baker est la première femme noire à rejoindre les grandes figures françaises dans ce haut lieu de l'histoire de France. Devant environ 2 000 invités, un hommage à sa vie « incroyable » d’artiste de music-hall, mais aussi de résistante et de militante antiraciste lui a été rendu par Emmanuel Macron.

(Transcription manquante)

AD : Extrait du discours du chef de l’État Emmanuel Macron qui a rendu hommage en fin d’après-midi à Joséphine Baker.

SB : Le Covid dans le monde et les Pays-Bas confirment la présence du variant Omicron sur leur sol avant sa détection en Afrique du Sud.

AD : Ce variant du Covid est désormais signalé sur plusieurs continents et particulièrement en Europe où sa présence est confirmée au Royaume-Uni, en Suisse ainsi que dans six pays de l’Union européenne dont l’Espagne, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne et la Belgique.

SB : Si la Belgique a été la première dans l’Union européenne à confirmer, vendredi, la présence d’Omicron sur son territoire, ce sont les Pays-Bas qui ont détecté le plus grand nombre de cas positifs avec 14 voyageurs testés, samedi, porteurs du variant.

AD : Et les autorités sanitaires, en conséquence, annoncent ce mardi qu’Omicron était déjà présent sur le territoire néerlandais avant même que l’Afrique du Sud annonce sa découverte. Les précisions, Pierre Benazet.

C’est le 23 novembre que les chercheurs sud-africains ont découvert Omicron et, à cette date, on pouvait déjà compter deux cas aux Pays-Bas, selon les autorités sanitaires néerlandaises. Omicron y a été détectée dans un prélèvement effectué quatre jours plus tôt, le 19 novembre. Le test PCR ainsi que celui provenant d’un autre patient testé le 23, ont été envoyé au RIVM, l’institut néerlandais de santé publique, car le laboratoire avait détecté une anomalie, une variation, par rapport au virus habituel. L’institut a comparé avec le séquençage fourni par les scientifiques sud-africains : il a pu ainsi confirmer la présence d’Omicron. Pour l’ensemble des cas avérés, le RIVM affirme que différentes souches d’Omicron ont été détectées, ce qui signifie selon les autorités sanitaires néerlandaises que les patients ont été contaminés par des sources et dans des lieux différents. Des réexamens ont été lancés aux Pays-Bas pour comparer les données d’Omicron avec les résultats des tests PCR de personnes revenues précédemment d’Afrique australe. Mais pour l’instant, selon l’institut batave, il n’y a aucune certitude que les deux patients du 19 et du 23 novembre se soient rendus dans la région. Pierre Benazet, Bruxelles, RFI.

SB : Et le Covid en France : « la situation est en train de s'aggraver », dit le ministre de la Santé Olivier Véran.

AD : Au cours des 24 dernières heures, 47 000 nouveaux cas ont été enregistrés contre 30 000 il y a une semaine, selon les chiffres de Santé publique France.

SB : Washington met en garde la Russie contre une éventuelle invasion de l'Ukraine.

AD : C’est une réponse aux inquiétudes exprimées hier par le chef de la diplomatie ukrainienne, qui appelait hier les pays alliés dont les États-Unis à tout faire pour dissuader la Russie, qui a, selon lui, massés des dizaines de milliers d'hommes et du matériel militaire le long de la frontière avec l'Ukraine. Le secrétaire d'État américain prévient que toute nouvelle agression contre l'Ukraine aurait des conséquences sérieuses.

SB : L'épouse du trafiquant de drogue mexicain « El Chapo », condamnée à trois ans de prison.

AD : Pour avoir admis, reconnu, sa participation au trafic de drogue du puissant cartel de Sinaloa. Âgée de 32 ans Emma Coronel a été condamnée par un juge fédéral américain à trois ans de prison. Les procureurs avaient demandé une peine de quatre ans.

SB : Il vise le siège d'Emmanuel Macron au palais de l'Élysée. C'est le pari d’Éric Zemmour.

AD : Il s'est officiellement lancé dans la course présidentielle grâce à une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, dans laquelle il dit vouloir « sauver » une « France en train de disparaître ». À 63 ans, le nouveau candidat était jusque-là habitué à commenter l'actualité politique plutôt qu'à la faire. Le récit de cette transformation en homme politique avec Julien Chavanne.

Se présenter à la présidentielle, Éric Zemmour y réfléchit depuis 2015. L'ex gourou de la droite Patrick Buisson et le patron du parc du Puy du Fou Philippe de Villiers ont une idée un peu folle : convaincre le journaliste du Figaro de se lancer dans la course à l'Élysée. À l'époque, le futur candidat décline, mais en cinq ans, il s'est laissé convaincre. De RTL aux émissions de Laurent Ruquier jusqu'au sacre de Face à l'info sur CNews, Éric Zemmour a pris l'habitude de donner son avis sur les plateaux de télé et de radio. Le succès de ses livres et les bonnes audiences de ses émissions l'ont fait réfléchir, mais c'est surtout l'apparition de Sarah Knafo qui a pesé dans sa décision. La jeune énarque est devenue la directrice de campagne officieuse du candidat, très proche de lui, à tel point que leur couple fait la Une de la presse people. Nostalgique d'une France du passé, Éric Zemmour raconte souvent son enfance dans une famille juive d'Algérie à Drancy. Une ville où il n'y aurait plus de « Français blancs », preuve à ses yeux de la théorie du « grand remplacement ». Condamné deux fois pour incitation à la haine, sans parti ni financement, Éric Zemmour se jette dans le bain présidentiel, convaincu de pouvoir réaliser l'union des droites.

AD : France 24 et France médias monde regrettent l'utilisation d'extraits sans leur accord dans la vidéo de candidature d'Éric Zemmour.

SB : Football, l'équipe de France féminine rencontre ce soir les Galloises.

AD : Match comptant pour la 6e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2023. Le coup d'envoi va être donné dans quelques secondes à Guingamp, au stade de Roudourou, où nous retrouvons Fréderic Suteau. Frédéric, les joueuses de Corinne Diacre pourraient faire, ce soir, un pas de plus vers le Mondial.

L’équipe de Corinne Diacre réalise pour l’instant un parcours parfait dans ces éliminatoires. Cinq matchs, cinq victoires, avec des scores parfois très impressionnants : 10 à 0 en Grèce, 11 à 0 contre l’Estonie, 5 à 0 puis 6 à 0 contre le Kazakhstan… Les françaises n’ont peiné qu’une fois en Slovénie où elles se sont imposées 3 à 2 dans les toutes dernières secondes. Ce soir, vous l’avez dit, elles font face à l’équipe du Pays-de-Galles qui n’a pas perdu non plus dans ce groupe. Quatre victoires et un match nul. On peut donc s’attendre à un match plus équilibré que d’habitude. C’est sûrement la première place du groupe qui se joue ce soir, même s’il y aura en avril un match retour chez les Galloises. Mais en cas de victoire, les Françaises prendraient cinq points d’avance sur leur adversaire. L’équipe de France avec, à la pointe de l’attaque, la Parisienne Marie-Antoinette Katoto.

AD : Merci Frédéric Suteau en direct du stade de Roudourou pour Radio France internationale.

Ainsi se referme ce journal, merci à vous de l’avoir écouté.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias