#法语新闻用语

Journal en français facile 28/08/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Marie Casadebaig : Bonsoir à tous et bienvenu dans votre Journal en français facile. J’ai le plaisir de le présenter en compagnie de Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Marie, bonsoir à tous.

MC : À la UNE de l’actualité, la décision-choc de Boris Johnson en Grande-Bretagne. Il suspend les travaux du parlement pendant cinq semaines. L’opposition, mais aussi une partie de la majorité dénoncent le choix du Premier ministre.

ZK : Alors que la jeune Suédoise Greta Thunberg est arrivée aux États-Unis après deux semaines de voyage en mer, la Suède organise une semaine consacrée à l’eau. Les spécialistes pensent qu’il existe des solutions pour contrôler l’eau et éviter les sécheresses.

MC : Et puis une découverte archéologique au Pérou. Le plus important site de sacrifices d’enfants. Des enfants tués pour calmer la colère des dieux de la pluie justement.

-----

ZK : En Grande-Bretagne, Boris Johnson provoque la colère de l’opposition, mais aussi celle d’une partie de son camp politique.

MC : Le Premier ministre britannique a demandé au parlement d’arrêter de travailler pendant plus d’un mois. D’ici une dizaine de jours et jusqu’au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’opposition estime que Boris Johnson veut empêcher les élus de débattre et d’éviter le Brexit. Les explications à Londres d’Élodie Goulesque.

L’opposition est en colère puisqu’en fait en suspendant le parlement, Boris Johnson facilite un no deal. Donc s’il estime que si un potentiel accord négocié avec l’Union européenne n’est pas satisfaisant et bien il peut décider de tenir sa promesse et de faire sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord au 31 octobre et sans que la Chambre des communes ait son mot à dire. En réaction à cette annonce, Jeremy Corbyn a qualifié cette suspension de menace et d’outrage à la démocratie et a annoncé vouloir faire passer une loi pour stopper cette décision de Boris Johnson. Ici on vante depuis des mois justement la démocratie parlementaire, mais le nouveau premier ministre britannique semble vouloir outrepasser cette tradition. Mais cette annonce divise au sein même du parti conservateur puisqu’on l’a appris il y a environ une heure, Ruth Davidson, la leader des conservateurs en Écosse serait sur le point de démissionner. C’est donc une annonce coup de poing qu’à fait ce matin Boris Johnson. Si le risque de no deal augmente, celui d’une élection générale aussi. Difficile de savoir pourquoi Boris Johnson a fait cette annonce. Soit parce qu’il croit à un no deal et veut tenir sa promesse de sortir de l’Union européenne au 31 octobre. Soit pour mettre la pression sur l’Union européenne et obtenir des potentielles concessions de Bruxelles. Dans les deux cas, le pari est très risqué et le Royaume-Uni n’a jamais autant été dans la confusion face au Brexit, mais aussi face à sa démocratie. Boris Johnson peut en tout cas compter sur le soutien total de Donald Trump. « C’est exactement ce que le Royaume-Uni attendait », a tweeté le président américain. « C’est un grand homme. »

MC : Avec cette suspension de 5 semaines, les parlementaires auront beaucoup de mal à jouer un rôle dans le processus du Brexit. Alors pourquoi ce choix du Premier ministre britannique ? Les explications de la politologue et auteur de livre Pour une Europe souveraineSophie Heine.

[Transcription manquante]

MC : Propos recueillis par Anissa El Jabri.

ZK : L’Italie devrait bientôt avoir un nouveau gouvernement.

MC : Le Mouvement 5 Étoiles a trouvé un accord politique avec le Parti démocrate, un parti de centre gauche. La prochaine équipe devrait être dirigée par Giuseppe Conté, le Premier ministre sortant. Il avait démissionné il y a une semaine, lorsque la coalition, l’alliance entre le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue a connu une grave crise. Pour Matteo Salvini, le chef de la Ligue, c’est un échec. Il espérait que de nouvelles élections soient organisées à l’automne.

ZK : Le Soudan est lui aussi dans l’attente d’un nouveau gouvernement. Sa composition devrait être annoncée dans la soirée.

MC : Ce sera le premier gouvernement depuis le départ du président Omar El Béchir. Il doit compter au maximum vingt ministres, choisis par le Premier ministre, Abdallah Hamdok, sauf les ministres de l’Intérieur et de la Défense, qui seront nommés par les militaires.

ZK : Au Yémen, les forces gouvernementales annoncent la reprise du contrôle d’Aden, la grande ville du Sud.

MC : Il y a trois semaines, les séparatistes, une partie de la population qui souhaite faire du Sud un pays indépendant, avaient réussi à chasser le gouvernement d’Aden. Un pouvoir, déjà chassé il y a près de 5 ans, de la capitale officielle, Sanaa, dans le Nord, par la rébellion houthie.

ZK : La bande de Gaza a été placée en état d’alerte ce mercredi après une série d’attentats-suicides la nuit dernière.

MC : Trois policiers palestiniens ont été tués. Ces attaques sont les premières dans la région depuis deux ans. Le Hamas, le mouvement issu des Frères musulmans, qui dirige la bande de Gaza, est confronté depuis des années au mouvement salafiste, qui réclame le retour des pratiques de l’époque du prophète Mahomet.

ZK : Greta Thunberg est arrivée à New York.

MC : La jeune écologiste suédoise a mis plus de 15 jours pour rejoindre les États-Unis, puisqu’elle a voyagé à bord d’un bateau à voile qui ne produit pas de pollution. Elle doit multiplier les rencontres à New York avant le sommet des Nations-Unis le 23 septembre. Elle avait refusé de prendre l’avion, moyen de transport très polluant.

ZK : Dans son pays, la Suède, était organisée la semaine internationale de l’eau.

MC : Ce rendez-vous annuel, le plus important du genre, a notamment reçu le maire de Beira. Vous vous en souvenez peut-être, c’est cette ville du Mozambique qui été presque entièrement détruit par un cyclone, en mars dernier. Le pays, généralement victime de longues sécheresses, s’est retrouvé sous les eaux. Une situation, qui malheureusement devrait se répéter. Le reportage de Frédéric Faux à Stockholm.

« On a l’habitude de travailler dur contre les conséquences du changement climatique que sont les inondations et la montée de la mer - tout doit être fait pour réduire le risque de l’eau dans la ville. Mais cette fois nous avons eu du vent en plus, à 240 km/h, une première en Afrique australe… » Daviz Simango, le maire de Beira, est encore marqué par cette catastrophe inédite qui a frappé sa ville. Il s’est rendu à Stockholm pour refaire le tour des donneurs et des ONG, mais ici il est loin d’être le seul représentant de populations touchées par le changement climatique. Un phénomène qui accélère le cycle de l’eau, et multiplie les événements extrêmes, comme le souligne Torgny Holmgren, directeur de l’Institut international de l’eau de Stockholm. « Le changement climatique, ce sont des inondations, et des sécheresses, de plus e plus nombreuses à travers le monde. L’eau est un problème, mais aussi une solution pour le futur. En Afrique il va falloir nourrir une population en augmentation, qui va atteindre 4 milliards d’habitants dans un siècle. Comment le fait-on ? En profitant de l’eau de pluie, que l’on peut stocker, dans les fermes ou les villages. Contrôlez l’eau, et vous avez des solutions pour contrôler le changement climatique ». En 2015, les Nations Unies ont fixé comme objectif pour 2030 l’accès de tous à un service d’eau et d’assainissement. Ce qui manque encore à plus de deux milliards de personnes à travers le monde. Frédéric Faux, Stockholm, RFI.

MC : Les adolescents français souffrent moins de caries, de problèmes aux dents, mais davantage de problèmes de surpoids : c’est le résultat d’une étude, publiée aujourd’hui. Dans le pays, presque 20 % des collégiens en classe de troisième sont en surcharge pondérale, et plus d’un quart sont obèses. Il y a évidemment des différences selon les milieux sociaux et les habitudes de vie, comme le temps passé devant les écrans, la pratique ou non d’un sport et l’attention sur le contenu de l’assiette.

ZK : Une découverte archéologique au Pérou.

MC : Dans la région de Trujillo, au nord de Lima, des centaines de corps d’enfants ont été découverts. Ils ont été sacrifiés, tués au cours de cérémonies religieuses. Ils ont sûrement été tués pour calmer la colère des dieux de la pluie. Merci d’avoir écouté ce Journal en français facile. Merci Zéphyrin Kouadio. Ce journal est à retrouver sur notre site savoirs.rfi.fr.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias