#法语新闻用语

Journal en français facile 15/09/2018 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Loïc Bussières : 22h à Paris, 2h de moins en temps universel. Bonsoir et bienvenue si vous nous rejoignez pour cette nouvelle édition de votre Journal en français facile. Zephyrin Kouadio est à mes côtés pour vous présenter cette édition. Bonsoir Zephyrin.

Zephyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une : la Caroline du Nord sous les eaux. La tempête Florence a baissé d’intensité, mais elle s’accompagne de pluies diluviennes. Des pluies qui devraient entrainer d’importantes inondations. On retrouve notre envoyé spécial sur place en tout début de journal.

ZK : La pluie, le vent, les glissements de terrain également dans le nord des Philippines touché par le super typhon Mangkhut. Au moins huit morts selon un premier bilan. Il devrait s’alourdir rapidement, préviennent les autorités.

LB : Dans cette édition, nous reviendrons également sur la faillite de la banque Lehman Brothers. C’était il y a dix ans tout juste, elle avait provoqué la pire crise financière dans le monde depuis 1929.

-----

ZK : On part sur la côte est des États-Unis, la Caroline du Nord, plus précisément, où la tempête tropicale Florence a déjà fait plusieurs victimes.

LB : Au moins 4 décès confirmés de sources officielles, dont une mère et son bébé morts suite à une chute d’arbre. La Caroline du Nord durement frappée, donc touchée par des pluies diluviennes et ce même si Florence a été rétrogradée en tempête tropicale. Anne Corpet est l’envoyée spéciale de RFI en Caroline du Nord.

[Transcription manquante]

LB : À noter qu’aux Philippines, le super typhon, Mangkhut a de son côté fait au moins 8 morts, mais les autorités prévoient déjà que le bilan sera beaucoup plus lourd. Environ 4 millions d’habitants se trouvaient sur sa trajectoire, dans le nord du pays. Mangkhut qui a par ailleurs fait d’importants dégâts matériels, des inondations entrainant l’évacuation de nombreux habitants, des glissements de terrain ainsi que de nombreuses coupures d’électricité.

ZK : 22h à Paris et au Caire. À la une également, ces grandes manœuvres militaires dans le nord-ouest de l’Égypte. Elles mobilisent des forces égyptiennes et américaines dans les airs, sur l’eau et sur terre.

LB : Des opérations près de la frontière libyenne. Elles ont commencé il y a tout juste une semaine, le 8 septembre dernier, et vont se poursuivre jusqu’au 20 avec aussi la participation de la France, du Royaume uni, de l’Italie, de l’Arabie Saoudite, des Émirats et de la Jordanie. Des observateurs d’une quinzaine de pays y compris africains, sont également mobilisés. Les détails de notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti.

Les manœuvres « Bright Star 2018 » sont les plus importantes de l’histoire de la coopération militaire égypto-américaine qui a commencé en 1980 au lendemain de la signature des accords de paix de Camp David avec Israël. La démonstration sur le terrain du renforcement de l’alliance stratégique entre Le Caire et Washington avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Cette alliance avait été pratiquement gelée durant la présidence Obama qui avait aussi suspendu une bonne partie de l’aide militaire. Washington estimait que l’Égypte du président Sissi ne respectait pas le processus démocratique et les droits de l’homme. Des préoccupations que ne semble plus avoir l’administration Trump qui a restauré la totalité de l’aide militaire à l’Égypte, soit 1200 millions de dollars par an. Une realpolitik visiblement partagée par la France, le Royaume-Uni et l’Italie pour qui l’Égypte est devenue une puissance incontournable pour la stabilité du sud de la Méditerranée.

ZK : Dans ce journal, on revient également sur la chute de la banque Lehman Brothers. C’était il y a dix ans tout juste, une chute qui avait provoqué la pire crise financière dans le monde depuis 1929.

LB : La faillite de la banque, au mois de septembre 2008, a laissé une dette de 600 milliards de dollars. Son effondrement a secoué toute la planète de la finance plongeant ensuite le monde dans la récession. Mais 10 ans après que reste-t-il de la banque ? On fait le point avec Altin Lazaj.

Lehman Brothers n’a pas encore totalement disparu. Selon le journal les échos plusieurs avocats soutenus par quelques dizaines de salariés continuent de liquider à New York les actifs de la banque pour rembourser les créanciers. Une liquidation qui dure depuis 2012 quand la banque est sortie du régime de la loi américaine sur les faillites. Lehman Brothers a déjà remboursé 123 milliards de dollars à ses créanciers, souligne le journal. Il est donc difficile d’imaginer qu’elle pourra contenter tout le monde, car les demandes d’indemnisations validées par la justice s’élèveraient à 350 milliards de dollars. Si la banque a fait beaucoup de perdants lors de sa faillite, son démantèlement a fait le bonheur des deux cabinets qui s’occupent de sa liquidation. Ils auraient empoché jusqu’à maintenant plus de 2 milliards de dollars d’honoraires. Et en ce dixième anniversaire de la chute de la banque, des anciens de Lehman Brothers envisagent de se réunir à Londres. Une célébration qui fait polémique, car la faillite de la banque symbolise à elle seule toute la crise financière de 2008. Pour en savoir plus sur la crise de 2008, écoutez l’émission Éco d’ici éco d’ailleurs de Jean Pierre Boris à 12h heure de Paris.

LB : Toujours au chapitre économique, mais en France. Cette décision du Gouvernement qui concerne les modalités de « l’exit tax ». Cet impôt mis en place en 2011 en vue de lutter contre l’évasion fiscale. Il sera remplacé par « un dispositif anti-abus recentré sur les cas d’optimisation ». Le ministère de l’Économie et des Finances annonce que le nouveau dispositif, qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain, concernera les cessions de patrimoine jusqu’à deux ans après un départ de France, contre un délai de 15 à l’heure actuelle.

ZK : L’actualité des sports à présent, avec le tennis et une deuxième finale en 2 ans pour la France en Coupe Davis.

LB : C’était aujourd’hui à Lille, le double tricolore composé de Nicolas Mahut et Julien Benneteau a ramené le point qui manquait à leur équipe après les victoires en simple de Benoit Paire et Lucas Pouille la veille. Les deux amis de 36 ans, privés de finale par leur capitaine Yannick Noah l’an dernier, ont dominé Feliciano Lopez et Marcel Granollers en trois manches. Arnaud Clément, ancien capitaine, en poste avant Yannick Noah en était particulièrement ému au micro d’Eric Mamruth.

[Transcription manquante]

LB : En finale, la France affrontera la Croatie ou les États-Unis du 23 au 25 novembre prochain. Fin de ce journal. Il est 22h à Paris, l’heure de retrouver Yvan Amar et son mot de la semaine. Et c’est un mot italien qu’a choisi Yvan Amar ce soir : la maffia.

Le Pape sur les terres de la Maffia : un titre de RFI qui indique que le Pape se rend en Sicile. Et il est vrai que cette grande et belle île, au sud de l’Italie, est considérée comme le berceau de la maffia, la première région où elle s’est développée. Qu’est-ce donc que la maffia, qu’on écrit tantôt avec un f tantôt avec deux ? Une organisation criminelle, très structurée, à l’image d’une famille. D’ailleurs, ses membres se désignent souvent avec des mots qui appartiennent au vocabulaire de la famille : le chef c’est le Parrain., un mot qui en sicilien, évoque à la fois le parrain, un substitut du père, et le patron. Ce mot en français est bien sûr lui aussi de cette famille : patron remonté à pater en latin. Alors on sait que des mafias, puisque ce mot est devenu un nom commun, il n’y en a pas qu’en Sicile. La Sicilienne a émigré d’abord aux États-Unis. Mais ces organisations criminelles, organisées sur ce modèle, on en trouve aussi ailleurs dans le sue de l’Italie : en Calabre et à Naples en particulier. On l’appelle aussi le crime organisé, ou le syndicat du crime. Et le principe de ces sociétés secrètes repose souvent sur des contrebandes, des trafics, mais aussi sur le racket : on menace des commerçants, ou des industriels, et on les oblige à reverser une partie de leurs gains à l’organisation. Le mot a eu tant de succès qu’il est utilisé aujourd’hui pour des bandes organisées, un peu partout dans le monde : mafia russe, mafia japonaise, chinoise, etc.  Et le mot qui appartient à la langue sicilienne désigne au départ l’allure, ou même l’audace.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias