#法语新闻用语

Journal en français facile 12/12 20h00 GMT

Image par défaut des émissions / éditions
RFI
Transcription

Florent Guignard :
Vous écoutez Radio France Internationale, il est 20 heures en temps universel, 21 heures à Paris.
-------
Bonsoir, bienvenue, c'est le journal en français facile. Bonsoir Zéphyrin Kouadio.

Zéphyrin Kouadio :
Bonsoir Florent, bonsoir à tous.

FG :
Au sommaire de ce journal : la chute d'Alep attendue dans les prochaines heures. La rébellion ne contrôle désormais plus que deux quartiers de la deuxième ville syrienne.

ZK :
La Russie a-t-elle cherché à faire élire Donald Trump ? A-t-elle mené des attaques informatiques pendant la campagne présidentielle ? Une enquête parlementaire va être lancée aux États-Unis, à la fois par les Démocrates et les Républicains. Donald Trump évoque lui « la théorie du complot ».

FG :
Et enfin Christiano Ronaldo Ballon d'or 2016, pour la 4eme fois. L'attaquant portugais a encore brillé cette année, double champion d'Europe avec le Real Madrid et avec le Portugal. Le Français Antoine Griezmann est troisième.

-------

ZK :
« La bataille d'Alep touche à sa fin. Les rebelles s'effondrent. » C'est l'Observatoire syrien des Droits de l'Homme qui le dit, la principale source d'information sur ce qui se passe en Syrie.

FG :
L'armée syrienne a encore progressé, avancé dans Alep Est. La rébellion est complètement acculée, coincée, dans leurs derniers quartiers. Sami Boukhelifa :

Les jours des rebelles sont désormais comptés. Les quartiers d’Alep-est sont entièrement assiégés. Les combattants de l’opposition sont pris à la gorge. Leur survie ne tient plus qu’à un fil. Les forces gouvernementales syriennes et leur puissant allié russe ont quasiment gagné la bataille. Cette victoire désormais toute proche, la reconquête d’Alep coupée en deux depuis 2012, est un triomphe pour Damas. L’ordre de Bachar Al Assad est en passe d’être restauré. Ce lundi sur le terrain les combattants de l’opposition ont enchainé les pertes. Ils sont désormais retranchés dans deux secteurs, deux quartiers fortifiés Soukkari et al Machad. Problème, des milliers de civils se trouvent encore dans ces quartiers. Ils s’entassent dans les rues sans nulle part où s’abriter. Leur vie est menacée. En perdant Alep, la rébellion va essuyer son pire revers depuis le début de la guerre en 2011. La chute de cette métropole offre au régime le contrôle des cinq plus grandes villes de Syrie.

FG :
La victoire attendue du régime syrien à Alep est toutefois ternie par la chute de Palmyre, pour la seconde fois. La conquête éclair de la cité antique par l'organisation État islamique a été rendue possible notamment parce que la majorité des moyens militaires syriens est actuellement concentrée autour d'Alep.

ZK :
Signalons enfin la lettre que le pape a envoyée à Bachar El Assad. Le chef de l'église catholique demande au président syrien de respecter le droit humanitaire.

FG :
Et c'est en plein conflit syrien que le nouveau secrétaire général des Nations-Unies a prêté serment, à New-York, au siège de l’Onu, devant les 193 pays membres.

ZK :
Le Portugais Antonio Gutterres succèdera officiellement à Ban Ki Moon le 1er janvier prochain. Et dans son discours, le neuvième secrétaire général de l'ONU promet la rupture. Il a dit qu'il était « temps pour l'Onu de reconnaitre ses insuffisances et de se réformer ».

FG :
Cette question maintenant, Zéphyrin : la Russie a-t-elle favorisé l'élection de Donald Trump ?

ZK :
La CIA le pense. Les services secrets américains parlent de cyberattaques, des attaques informatiques, le piratage de milliers de courriers électroniques. Donald Trump, lui, évoque « la théorie du complot ».

FG :
Mais le président élu des États-Unis est isolé, puisqu'une enquête parlementaire va être lancée, enquête réclamée à la fois par les Démocrates et les Républicains. Cette enquête, elle va être conduite par le sénateur républicain John McCain, l'ancien adversaire de Barack Obama à la présidentielle de 2009. Écoutez ce qu'il a dit à la chaine de télé CBS.

« Il n'y a aucun doute sur le piratage, c'est une certitude. Ma campagne en 2008 a aussi été piratée, donc il n'y a absolument aucun doute là-dessus. La question qui se pose est celle de l'intention. Cela s'inscrit dans le problème plus large de la cybermenace qui vient de Russie, de Chine et d'autres pays. C'est une nouvelle forme de guerre parce que c'est un domaine où, d'après le président et les membres de la commission, nous n'avons pas l'avantage sur nos adversaires. C'est même l'un des seuls conflits où nos adversaires ont un avantage sur nous. Cette question va être examinée par la commission des services armés parce que c'est une menace pour notre sécurité nationale. »

ZK :
Voilà, déclaration de John McCain.

FG :
Une nouvelle polémique, par ailleurs, lancée par le président élu des États-Unis ; Donald Trump dénonce le prix du nouvel avion militaire, le F35, le jour même où les premiers appareils sont livrés à Israël.

ZK :
Et puis au Venezuela, la crise économique fait une victime : le billet de 100 bolivars.

FG :
C'est le plus gros billet en circulation. Le problème, c'est l'inflation ; la hausse des prix devrait atteindre presque 500% cette année, et le billet de 100 bolivars ne vaut vraiment plus grand chose. Clémence Denavit.

Pour expliquer et justifier sa décision, le président Nicolas Maduro assure que des milliards de bolivars sous la forme de billets de 100 sont entre les mains des mafias internationales dirigées à partir de la Colombie... Raison officielle qui permet au président de rejeter sur d'autres la responsabilité du marasme économique que vit aujourd'hui le Venezuela. Privé des revenus du pétrole, le pays manque de tout, notamment de devises et de liquidité. Les files d'attente et les queues devant les banques et les guichets automatiques ne cessent de s'allonger. Quant à l'inflation, elle est devenue incontrôlable. Un billet de 100 bolivars permet à peine de s'acheter un bonbon. Alors plutôt que de devoir déambuler avec des tas de coupures, mieux valait éditer et mettre en circulation des billets de sommes bien plus importantes. Ainsi, des billets de 500 bolivars, puis de 1000, et jusqu’à 20 000 seront mis en circulation dans les prochains jours. Les petites coupures seront remplacées par des pièces. Les Vénézuéliens auront dix jours pour aller changer leurs billets auprès de la banque centrale. Une opération qui permet aussi aux autorités de reprendre en main la circulation des petites coupures.

ZK :
Clémence Denavit. En plus bref, dans l'actualité, Florent.

FG :
Le nouveau premier ministre italien a déjà formé son gouvernement. C'est presque le même que celui de Matteo Renzi. Paolo Gentiloni va demander demain la confiance du parlement.

ZK :
Et puis la pression en sur Yaya Djameh en Gambie. Le nouveau président lui demande de quitter le pouvoir, tout de suite, sans porter plainte devant la Cour suprême. Et demain, une délégation de la Communauté des États d'Afrique de l'ouest débarque à Banjul.

FG :
En France, le procès de Christine Lagarde devant la Cour de justice de la République. L'actuelle patronne du Fond monétaire international est accusée de « négligence » lorsqu'elle était ministre des Finances de Nicolas Sarkozy. Pour avoir autorisé le versement de 400 millions d'euros d’indemnités à l'homme d'affaire Bernard Tapie. Christine Lagarde s’est défendue. Elle dit qu'elle n'a pas été négligente, mais qu'elle a peut-être été « abusée ».

ZK :
Et on en vient à la remise des prix traditionnelle dans le football mondial, chaque année, début décembre. Le Ballon d'or vient consacrer le joueur de l'année.

FG :
Et cette année, on a encore respecté la tradition, Frédéric Gassman, puisque le Ballon d'or revient à Cristiano Ronaldo, pour la quatrième fois.

Oui, à défaut d'avoir rejoint l'Argentin Lionel Messi, sacré cinq fois et qui va prendre, selon toute probabilité la deuxième place du classement, eh bien Cristiano Ronaldo pourra toujours se dire qu'il en est désormais à 4 Ballons d'or, à une longueur de son grand rival, et que le temps -peut-être- travaille pour lui... Vainqueur en 2016 de la Ligue des Champions avec le Real Madrid et du championnat d’Europe des Nations avec le Portugal, auteur d'un bon début de saison 2016 en Liga espagnole avec déjà dix buts inscrits en quinze matches, toujours détenteur du record de buts inscrits en ligue des Champions avec 96 unités, à trois longueurs de Lionel Messi, Cristiano Ronaldo a donc été choisi par le vote de 173 journalistes appelés à se prononcer dans une liste de 30 joueurs nominés... On devrait connaître dans la soirée les chiffres d’un scrutin que nos confrères de l’Equipe21 sont en train de dévoiler au compte-goutte. Un résultat qui conviendra certainement à l’ego passablement développé de Cristiano Ronaldo, à moins que le fisc espagnol ne se charge de le calmer puisque son nom est associé au fameux scandale des « Football Leaks », une enquête menée par plusieurs médias européens et qui révèle que le nouveau ballon d’or n'aurait pas payé -et loin de là- la totalité des impôts concernant ses droits d'image. Mais là, on passe de la rubrique sportive à celle des faits divers.

FG :
Il faut dire que le vote a eu lieu avant les révélations sur la fraude fiscale de Cristiano Ronaldo. Allez, il nous reste quelques petites secondes pour vous donner deux informations. Une femme, en prison, en Arabie saoudite, parce qu’elle a enlevé son voile, en pleine rue, et publié une photo d’elle sur Twitter. Et puis, on le sait, l’homme est bien l’ennemi du roi de la jungle. 88% des Lions retrouvés morts au Zimbabwe sont victimes de l’homme. C’est la fin de ce journal en français facile. Merci Zéphirin Kouadio.

ZK :
Merci Florent Guignard.

FG :
On se retrouve demain pour un nouveau journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias