#法语新闻用语

Journal en français facile 08/08/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Marie Casadebaig : Bonsoir à tous. Bienvenue dans votre Journal en français facile. J’ai le plaisir de le présenter avec Sébastien Duhamel. Bonsoir Sébastien.

Sébastien Duhamel : Bonsoir Marie, bonsoir à tous.

MC : À la UNE de l’actualité : les explications de Narendra Modi, sur la fin de l’autonomie du Cachemire. Le Premier ministre indien promet aux habitants de la région un meilleur avenir et la fin du terrorisme.

SD : Le meurtre d’un jeune soldat israélien en Cisjordanie occupée. Son corps a été retrouvé près d’une colonie juive. Vive émotion et promesse de fermeté en Israël.

MC : Face au scandale, le président du parlement polonais quitte ses fonctions. Il est accusé d’avoir profité des biens de l’État.

------

SD : Quatre jours après la fin de l’autonomie de la région du Cachemire, Narendra Modi a expliqué pourquoi il avait pris cette décision.

MC : Le Premier ministre indien a tenu un discours à la télévision. Il a expliqué qu’il avait pris cette décision pour libérer la région du terrorisme et du séparatisme, la volonté de certains de faire du Cachemire une région indépendante. Narendra Modi a aussi promis un bel avenir aux habitants. Écoutez l’analyse du chercheur Jean-Luc Racine, spécialiste de l’Inde.

[Transcription manquante]

MC : Propos recueillis par Nicolas Falez.

SD : Au Kirghizstan, l’ex-président Almazbek Atambaïev a fini par se rendre, aujourd’hui aux forces de sécurité après deux jours d’intervention autour de sa maison, près de Bichkek, la capitale.

MC : Les forces spéciales ont affronté des centaines de partisans de l’ex-chef de l’État, des personnes qui étaient venues le soutenir et le protéger. Un militaire a été tué. Almazbek Atambaïev est accusé de corruption. Il aurait profité de son statut de président pour obtenir des terres.

SD : La Syrie réagit à un accord trouvé hier entre la Turquie et les États-Unis.

MC : Cet accord prévoit la création d’une zone de sécurité dans le nord de la Syrie, entre la frontière turque et les combattants kurdes syriens des YPG. Mais les autorités syriennes sont opposées à ce projet. Elles estiment qu’il s’agit d’une agression à leur souveraineté, c’est-à-dire que la Turquie et les États-Unis ont décidé sans l’accord de Damas.

SD : Benyamin Netanyahou parle d’un acte terroriste après la découverte du corps d’un jeune soldat israélien, en Cisjordanie occupée.

MC : Le jeune homme de 19 ans a été retrouvé mort, près de la colonie juive de Migdal Oz, entre Bethléem et Hébron. Le jeune homme de 19 ans a été poignardé. Le Premier ministre israélien a promis une réponse ferme. Les précisions de Marine Vlahovic.

Benyamin Netanyahu le Premier ministre israélien s’est rendu à Migdal Oz en promettant que les coupables seront vite capturés. C’est à la porte de cette colonie, au sud de la Cisjordanie occupée que le corps de Dvir Zorek, 19 ans, a été retrouvé ce matin. Selon l’armée, lors de sa disparition le jeune soldat ne portait ni uniforme ni arme. Le jeune homme originaire d’une colonie située près de Ramallah faisait en fait partie d’un programme spécial, qui allie études religieuses et service militaire. Les médias israéliens évoquent une tentative de kidnapping qui a dérapé. Impossible à ce stade de déterminer s’il s’agit de l’action d’une cellule ou d’un acte isolé selon les forces de sécurité qui mènent une véritable chasse à l’homme dans les villages palestiniens environnants. Objectif : saisir les bandes-vidéo des caméras de vidéosurveillance pour retracer le parcours des assaillants. L’attaque a été saluée par le Jihad islamique et le Hamasmais n’a pas été revendiqué en bonne et due forme par ces factions palestiniennes. Marine Vlahovic, Migdal Oz RFI.

SD : Aux États-Unis, la mère du tueur d’El Paso aurait appelé la police pour dire que son fils avait un fusil d’assaut, une arme de guerre.

MC : Les avocats de cette femme ont raconté à la chaîne américaine CNN que cet appel avait eu lieu quelques semaines avant la fusillade qui a fait 22 morts. Elle s’inquiétait que son fils de 21 ans possède une arme, mais le policier, au téléphone, lui a répondu que cela n’était pas illégal.

SD : Le GIEC, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, a rendu un rapport aujourd’hui sur la question des sols de la planète.

MC : Les sols sont très abîmés par les activités de l’homme, mais aussi par le réchauffement du climat. Il faut donc trouver des solutions pour que l’on puisse continuer à nourrir des milliards d’êtres humains. Le GIEC conseille donc de faire évoluer notre alimentation, faire évoluer ce que l’on mange, en baissant par exemple la quantité de viande. La viande demande beaucoup d’énergie à produire.

SD : Une explosion sur un site militaire dans le Grand Nord de la Russie a provoqué un pic de radioactivité, une énergie dangereuse pour l’homme.

MC : Cette explosion a eu lieu sur une base de lancement de missiles. Elle a fait deux morts. Les autorités se veulent rassurantes sur les conséquences de cet accident pour la santé. À Moscou, Daniel Vallot.

L’explosion s’est déroulée sur la base militaire de Nionoska, dans la région d’Arkhangelsk. Une base d’essais balistique, qui existe depuis les années 50. Selon les informations données par le ministère de la Défense, l’accident s’est déroulé durant un test, entraînant la mort de deux personnes, et faisant au moins six blessés. Le communiqué diffusé par le ministère de la Défense assure qu’il n’y a pas eu de contamination radioactive, à la suite de cet accident. Cependant, la ville de Severodvinsk, située à proximité de la base, a relevé à la mi-journée, une hausse de la radioactivité ambiante – une hausse limitée et qui est très vite retombée, ont aussitôt précisé les autorités locales.   Selon l’agence de protection des consommateurs, « il n’y a pas eu de pollution présentant des risques pour la santé publique. » Cet incident intervient après deux incendies impressionnants qui ont touché depuis le début du mois, des dépôts de munitions en Russie. Dans la région de Krasnoïarsk en Sibérie, les explosions provoquées par l’incendie ont entraîné l’évacuation, dans l’urgence, de plusieurs milliers de personnes. Daniel Vallot Moscou RFI.

SD : Au Burkina Faso, les avocats de Gilbert Diendéré demandent qu’il soit libéré et qu’il ne soit plus poursuivi par la justice.

MC : Ce général est accusé d’avoir organisé la tentative de coup d’État de septembre 2015. Son procès a lieu en ce moment. Ses avocats pensent que le tribunal n’a pas apporté de preuve de sa culpabilité. Le procureur a lui demandé que Gilbert Diendéré soit condamné à la prison à vie.

SD : En Italie, le ministre de l’Intérieur pense que le pays doit organiser des élections législatives anticipées, c’est-à-dire plus tôt que prévu.

MC : Matteo Salvini explique que l’alliance entre son parti La Ligue et le Mouvement 5 étoiles ne fonctionne plus et n’a pas assez de soutiens au parlement. Les deux partis ne sont en effet pas d’accord sur de nombreux sujets. Mais pour organiser de nouvelles élections, il faut que le parlementaire le demande ou bien que le chef du gouvernement démissionne.

SD : En Pologne, le président du Parlement démissionne justement. Il quitte ses fonctions.

MC : Marek Kuchinski est accusé d’avoir utilisé un avion du gouvernement pour ses besoins personnels. À deux mois des élections législatives, cette affaire n’était pas une bonne chose pour son parti, le Pis. À Varsovie, les précisions de Damien Simonart.

L’air grave, au QG du parti PiS, à côté de son leader Jaroslaw Kaczynski, Marek Kuchcinski annonce qu’il présentera sa démission demain. Un communiqué bref dans lequel le futur ex-président de la Diète répète qu’il n’a pas enfreint la loi. Il lui est pourtant reproché d’avoir utilisé des avions et hélicoptères gouvernementaux plus d’une centaine de fois entre mars 2018 et mai 2019. La plupart du temps il se rendait vers sa région d’origine dans le sud-est du pays, accompagné par des membres de sa famille et sous le statut haute priorité. Dans les rangs de la majorité, tout le monde fait bloc pour défendre l’honneur de l’intéressé. Pour Jaroslaw Kaczynski, « la décision du président de la Diète témoigne de son attitude conforme au mot d’ordre du parti : écouter les Polonais et servir la Pologne. » Une décision avant tout dictée par le calendrier électoral. Les Polonais se rendent aux urnes le 13 octobre pour élire le nouveau parlement avant l’élection présidentielle au printemps prochain. L’opposition exploite quant à elle le filon et réclame désormais les listes des passagers et les informations de vol concernant le président du Sénat.
 Damien Simonart, Varsovie, RFI.

MC : C’est la fin de ce Journal en français facile, merci de l’avoir suivi. Merci Sébastien Duhamel. Si vous voulez le réécouter, vous pouvez aller sur notre site savoirs.rfi.fr. Le prochain journal sur RFI c’est dans moins d’une heure.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias