#法语新闻用语

Journal en français facile 03/07/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Aurélien Devernoix : Bonsoir à toutes et à tous, il est 22h à Paris, 20h en temps universel (TU), l’heure de votre journal en français facile. Et à mes côtés pour ces 10 minutes d’information, Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

AD : L’Italie conserve la présidence du Parlement européen. Le social-démocrate David Sassoli a été élu par les eurodéputés aujourd’hui. Il succède à Antonio Tajani.

ZK : Le mystère plane sur les raisons de l’incendie à bord d’un sous-marin russe qui a coûté la vie à 14 militaires. Vladimir Poutine évoque un secret d’État.

AD : Peut-être la fin d’une dynastie politique en Inde. Rahul Gandhi a démissionné de son poste de chef du Parti du Congrès après la lourde défaite concédée aux élections législatives.

-----

ZK : L’Europe continue de nommer les personnalités qui vont diriger l’Union européenne pendant les prochaines années.

AD : Hier, le Belge Charles Michel a été nommé président du Conseil européen par les chefs d’État et de gouvernement. Et depuis cet après-midi, on connaît également le nom du nouveau président du Parlement européen. Un Italien succède à un autre Italien : le social-démocrate David Sassoli prend le relais du conservateur Antonio Tajani. Les précisions de notre envoyée spéciale à Strasbourg, Anissa El Jabri.

C’est quelqu’un qui connaît bien la lumière. David Sassoni est eurodéputé depuis 10 ans après une carrière de journaliste. De ses anciennes fonctions, on l’a vu en début d’après-midi à sa toute première conférence de presse de président, le Toscan sait comment ne pas répondre aux questions de la presse. L’art de la langue de bois et des convictions. Le social-démocrate est très apprécié dans son groupe politique. Sa nomination permet aussi à l’Italie de garder un poste clé dans le meccano européen. Le pays en perd deux avec le départ de la cheffe de la diplomatie européenne et celui du dirigeant de la BCE. Parmi ses vice-présidents, depuis cet après-midi, une vice-présidente : le PPE félicite l’élue issue de ses rangs et le souligne : Livia Jaroka est la première Rom à ce poste. Le parti conservateur passe sous silence son étiquette politique : le Fidesz de Viktor Orban, suspendu du PPE. En septembre dernier, le parlement européen avait aussi ouvert une procédure pour violation de l’état de droit en Hongrie. Le PPE très occupé cet après-midi avec une visite d’Ursula Von der Leyen. La candidate à la présidence de la commission a du pain sur la planche pour convaincre, à commencer par son propre camp. En politique aguerrie, Ursula Von der Leyen sait qu’il faut donner des gages. CDU, PPE, président du parlement européen… tous ses rendez-vous se passent en tout cas sans son et sans images.

ZK : Et les bourses européennes ont bien réagi aux différentes nominations de ces dernières 48 h...

AD : La bourse de Paris a fini en hausse de 0,75 %, celle de Francfort de 0,71 %, mais c’est surtout à Milan que les cotations ont bondi avec +2,4 %. Une réponse également à la décision de la Commission Européenne de ne pas infliger de procédure disciplinaire contre l’Italie. Bruxelles reprochait à Rome un déficit excessif dû à son énorme endettement, mais hier le gouvernement italien avait annoncé qu’il renonçait à laisser augmenter son déficit, satisfaisant ainsi les autorités européennes.

ZK : Et si l’heure est à l’apaisement entre les pays de l’Union, cela tangue toujours entre l’Europe et les États-Unis.

AD : Donald Trump a accusé aujourd’hui Bruxelles, mais aussi la Chine de manipuler le cours de leurs monnaies respectives. Objectif selon le président américain, mener une concurrence déloyale au dollar. Les États-Unis dont le fleuron de l’aéronautique civil, Boeing, a annoncé aujourd’hui qu’il allait verser 100 millions de dollars d’indemnisations aux familles des 346 victimes des accidents de ses deux avions 737 -MAX. Le premier s’était écrasé en Indonésie, le second en Éthiopie, entraînant l’arrêt de l’utilisation de ce modèle jusqu’à nouvel ordre.

ZK : En Russie, le mystère persiste autour de l’incendie qui a provoqué la mort de 14 hommes à bord d’un sous-marin. 

AD : Très peu d’informations ont filtré sur les causes du drame, et le Kremlin a déclaré aujourd’hui qu’au nom du « secret d’État » certaines informations ne seront pas rendues publiques. Vladimir Poutine a réclamé qu’une enquête soit ouverte, et offert ses condoléances aux familles des marins décédés. À Moscou, la correspondance de Daniel Vallot.

Vladimir Poutine, dans son bureau et face à lui Sergei Choigou, le ministre de la Défense. La scène a été diffusée hier soir sur toutes les chaînes de télévision russe.   Pas question de répéter les erreurs commises il y a 19 ans, lors de la tragédie du Koursk. Vladimir Poutine qui entamait alors son premier mandat avait réagi avec retard, et maladresse. Cette fois le président russe a choisi de réagir très vite après l’annonce de la catastrophe… « Selon les premiers rapports, il y avait à bord, parmi les 14 victimes, sept capitaines de premier rang. C’est une grande perte pour la marine et pour l’armée dans son ensemble. J’offre mes plus sincères condoléances aux familles des victimes. Il faut que tout soit fait pour leur apporter l’aide et le réconfort dont elles ont besoin. » Vladimir Poutine qui demande une enquête à son ministre de la Défense… mais qui n’ajoute aucun élément aux informations très parcellaires communiquées jusqu’à présent par l’armée russe. On ne sait toujours pas ce qui a provoqué l’incendie, et combien de marins ont survécu. Enfin, aucune information n’a été donnée sur le nom et le type de l’appareil impliqué. Selon plusieurs journaux russes, il s’agirait d’un sous-marin à propulsion nucléaire, un engin non-armé qui serait capable d’évoluer jusqu’à 6000 mètres de profondeur Daniel Vallot Moscou RFI.

ZK : Le secrétaire général des Nations Unies veut une enquête indépendante sur le bombardement qui a coûté la vie à 44 migrants en Libye hier.

AD : Les auteurs de cette attaque doivent être traduits en justice selon Antonio Guterres. Fortement soupçonné, le camp du Maréchal Khalifa Haftar nie toute implication. Le raid aérien a visé un centre de détention de Tajoura près de Tripoli où étaient détenus près de 600 migrants, 130 d’entre eux ont également été grièvement blessés. À noter que l’aéroport de Tripoli a été visé par un raid aérien ce soir, entraînant la suspension des vols.

ZK : En Tunisie, la fête nationale américaine ne sera pas comme prévu célébrée dans l’ambassade des États-Unis demain.

AD : La réception est annulée pour des raisons sécuritaires indique la représentation diplomatique alors que la nuit dernière un homme s’est fait exploser dans une ville de la banlieue de Tunis. Selon les autorités locales, il s’agissait du cerveau du double attentat qui a visé les forces de l’ordre dans la capitale tunisienne jeudi dernier, tuant un policier.

ZK : C’est un choc politique en Inde. Rahul Gandhi a officiellement démissionné de son poste de président du parti du Congrès. 

AD : L’arrière-petit-fils du 1er ministre Nehru pourrait être le dernier héritier du parti historique et dynastique de l’indépendance de l’Inde. Celui-ci a été largement battu aux dernières élections législatives. Le portrait de Rahul Gandhi est signé Romain Lemaresquier.

Son envie de jeter l’éponge était un secret de polichinelle depuis la débâcle électorale. Mais malgré cette envie affichée, les caciques de son parti ont tout de même encore tenté de le convaincre de rester. Mais Rahul Gandhi a préféré « prendre ses responsabilités et démissionner ». Cet héritier de 49 ans, célibataire, était pourtant destiné à devenir le Premier ministre indien. C’est en tout cas ce à quoi l’avait préparé sa famille. Petit-fils de Nehru, héros de l’indépendance indienne, Rahul n’avait que 14 ans lorsque sa grand-mère Indira, Première ministre, est assassinée et seulement 20 ans lorsque son père fut à son tour tué dans un attentat suicide. C’est finalement sa mère Sonia, d’origine italienne qui va reprendre le flambeau et qui va former Rahul à la politique. Étudiant dans les plus prestigieuses écoles d’Inde, il va ensuite parfaire sa formation à Harvard puis Cambridge. Il entre officiellement en politique en 2004 en se présentant dans le fief familial d’Amethi, dans l’Uttar Pradesh. En 2017, sa mère Sonia lui confie la direction du parti avec la mission de le rajeunir et de le ramener aux portes du pouvoir. Une mission qu’il n’aura su mener à son terme puisque le Parti du Congrès a subi un revers historique lors du dernier scrutin. Une élection que Rahul Gandhi a même perdue dans son fief, preuve de l’érosion d’un parti qui perd aujourd’hui une figure historique et peut-être plus.

ZK : Du football à présent Aurélien et direction Lyon en France.

AD : Le grand stade de la ville où se dispute la deuxième demi-finale de la coupe du monde féminine de football qui oppose la Suède aux Pays-Bas. Eric Chaurin, vous êtes notre envoyé spécial sur place, la seconde période vient de débuter et toujours 0-0 entre les deux équipes.

[Transcription manquante]

AD : Merci Eric Chaurin, c’est la fin de ce Journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias