#法语新闻用语

Journal en français facile 02/09/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI il est 22h à Paris, 20h en TU.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre journal en français facile présenté ce soir en compagnie de Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Romain, bonsoir à tous.

RA : À la une de l'actualité ce soir, Boris Johnson affirme qu'il ne veut pas d'élections anticipées. C'est encore une semaine cruciale au Royaume-Uni à sept jours de la suspension du Parlement décidée par le Premier ministre.

SB : Mobilisation pour Israa Ghrayeb. Cette Palestinienne de 21 ans retrouvée morte dans des conditions suspectes il y a dix jours. Elle aurait été battue par sa famille après avoir publié une photo d'elle et de son petit ami. Une manifestation a eu lieu cet après-midi à Ramallah.

RA : Et puis le passage dévastateur de l'ouragan Dorian aux Bahamas. Les autorités parlent de dégâts sans précédent - c’est-à-dire des dégâts inédits - et elles viennent d'enregistrer un premier décès. L'ouragan se déplace désormais vers la Floride.

--------------

SB : Le Parlement britannique fait sa rentrée demain, pour seulement quelques jours.

RA : Oui, car le Premier ministre Boris Johnson a décidé de suspendre le Parlement à partir de lundi prochain. Mais d'ici là, il peut se passer beaucoup de chose dans le cadre du Brexit, la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne prévue le mois prochain. Ainsi dès demain, l'opposition veut déposer un texte pour empêcher qu'il y ait un Brexit sans accord (c'est sa plus grande peur). L'enjeu est de taille, Boris Johnson met la pression, il menace d'exclusion du parti conservateur tous les élus qui voterait le texte de l'opposition. Le Premier ministre britannique qui s'est exprimé ce soir. Le compte rendu d'Anissa el Jabri, à Londres :

Cette déclaration, on avait par moment du mal à l’entendre tant les manifestants contre la suspension du parlement s’époumonait. On les entendait crier « Stop the coup » comprendre arrêter ce qui est pour eux un coup d’État. Boris Johnson qui en fait a lancé une dernière mise en garde aux députés : voter une loi bloquant une sortie sans accord, c’est l’affaiblir, lui couper les jambes, c’est son expression face aux Européens. Seule la menace d’une sortie sèche - c’est son pari - peut faire plier les 27. Bref, rien de nouveau mais une manière de prendre encore une fois l’opinion à témoin. Quant aux rebelles conservateurs, ceux-là subissent une intense pression du pouvoir : menace d’exclusion du parti s’ils ne votent pas contre le texte de l’opposition. Selon ce texte justement, le gouvernement aurait jusqu'au 19 octobre pour avoir un accord. Sinon : obligation de demander un nouveau report du Brexit, le 31 janvier. « Je veux une sortie le 31 octobre » a encore martelé Boris Johnson. Le Premier ministre qui dit ne pas vouloir d’élections générales, mais la menace plane. Anissa El Jabri, Londres, RFI.

RA : Et preuve de la tension actuelle à Londres, un responsable politique britannique affirme que Boris Johnson convoquera des élections législatives anticipées si son gouvernement enregistre une défaite au Parlement. C'est un responsable qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, c'est-à-dire qu'il n'a pas souhaité que son identité soit communiquée.

SB : On part maintenant dans les territoires palestiniens occupés où une affaire crée une vague d'indignation inédite.

RA : C'était le 22 août, une femme de 21 ans a été retrouvée morte dans des conditions suspectes. Plusieurs éléments indiquent qu'elle aurait été battue par sa famille après avoir publié une photo d'elle et de son petit ami. Une enquête est en cours, mais l'indignation ne cesse de monter. Il y a un hashtag sur les réseaux sociaux (le hashtag est le dièse précédant un mot clé) #WeareIsraa, traduisez « Nous sommes Israa », le prénom de cette femme. Illustration de la mobilisation : une manifestation a eu lieu aujourd'hui à Ramallah, pour demander justice pour Israa. Le reportage de Marine Vlahovic :

Agglutinés derrière une banderole, ils sont une centaine à crier d’une seule voix le nom d’Israa dans les rues de Ramallah. Amal Khreishe directrice d’une ONG est rouge de colère.
« Israa est comme ces centaines de palestiniennes et comme ces milliers de femmes dans le monde arabe qui ont été tuées par des membres de leur famille ou leurs compagnons en raison du soi-disant honneur familial, on en a marre! »
La famille d’Israa affirme qu’elle a été victime d’un arrêt cardiaque. Mais pour ces manifestants, cela ne fait aucun doute. Après avoir posté un selfie avec son copain, la jeune esthéticienne a été battue par sa famille, et aurait de nouveau été attaquée sur son lit d’hôpital. Une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, laisse entendre ses cris stridents. Pour Dima Tadrouz, 23 ans, l’Autorité palestinienne doit prendre des mesures au plus vite.
« Il n’y a pas de loi qui protègent les femmes et les adolescentes, et ceux qui ont commis ce crime doivent être reconnus coupables. Sinon les femmes en Palestine ne seront pas en sécurité, car on ne se sent pas en sécurité quand il n’y a pas de loi qui tient les familles responsables de tels crimes. »
Car la Cisjordanie a hérité d’une loi jordanienne qui donne des circonstances atténuantes aux meurtriers en cas de crime d’honneur. En moyenne, une vingtaine de femmes sont tuées chaque année dans des circonstances similaires dans les Territoires palestiniens Marine Vlahovic Ramallah RFI.

SB : L'ouragan Dorian frappe actuellement les Bahamas avec une très grande violence.

RA : Pour bien s'en rendre compte il faut enregistrer cette donnée : quand Dorian a touché terre hier soir, il a égalé le record de l'ouragan le plus puissant de l'Atlantique, record qui datait de 1935. Ces dernières 24h ont donc été un véritable calvaire aux Bahamas, avec des vagues qui ont atteint le toit des maisons, avec des vents de plus de 250 km/h. Ce soir, les autorités des Bahamas annoncent un premier décès. Un peu plus tôt dans la journée, le Premier ministre avait évoqué des dégâts sans précédent. Et Dorian se dirige vers la côte est des États-Unis. Correspondance d'Anne Corpet :

« C’est probablement le jour le plus triste de ma vie » a commenté en larmes le Premier ministre des Bahamas après le passage de Dorian. L’ouragan a semé la désolation sur l’archipel : selon la Croix-Rouge, 13 000 maisons pourraient avoir été endommagées par le passage de vents furieux et des pluies torrentielles. Mais il faut attendre pour avoir un bilan définitif des dégâts. L’ouragan n’avance qu’à 7 kilomètres heures et les experts se perdent en conjectures sur son itinéraire. 19 millions d’Américains vivent sur les côtes qui pourraient être affectées par la tempête. La Floride, la Géorgie et la Caroline du Sud ont pris les devants et ordonné l’évacuation préventive des sites les plus menacés. « Nous nous attendons à ce qu'une bonne part de la côte est soit touchée et une partie le sera très, très sévèrement. » a déclaré le président américain. Dorian, classé au plus haut sur l’échelle d’intensité des cyclones, est en effet l’un des ouragans les plus puissants jamais enregistrés dans l’Atlantique. Anne Corpet, Washington, RFI.

RA : Et à noter que Dorian a perdu de sa force, il est passé de catégorie 5 à 4, on dit qu'il a été rétrogradé. Cependant, il reste extrêmement dangereux à l'approche des côtes américaines.

SB : Et toujours aux États-Unis, mais cette fois sur la côte ouest, l'inquiétude est grande après un incendie à bord d'un bateau de tourisme.

RA : Cela s'est passé la nuit dernière au large de la ville de Santa Barbara en Californie. Et les autorités sont très inquiètes car le bateau a coulé alors que l'incendie faisait rage. À bord se trouvait 39 personnes. 5 ont pu être secourues. Les 34 autres sont portées disparues. À San Francisco pour RFI Eric de Salves :

Leur bateau en feu a coulé au petit matin. Un feu si intense que les pompiers n’ont pas réussi à monter à bord...et les opérations de sauvetages ont été compliquées par le brouillard. Les disparus ont été piégés par les flammes dans leur sommeil. L’incendie s’est déclaré peu après 3h du matin quand les passagers étaient en train de dormir dans les cabines couchettes sous le pont du bateau. Seuls 5 membres d’équipages ont été sauvés. Au moment de la catastrophe, eux étaient réveillés sur le pont dans la cabine de pilotage. Ils sont donc parvenus à sauter par-dessus bord avant d’être repêchés par un autre navire. Le « Conception » était un grand bateau de 22 mètres parti en mer pour une croisière de plongée de trois jours. Il avait jeté l’ancre dans les îles très touristiques de Santa Cruz. Ce lundi matin, les secours n’ont repêché que des corps sans vie, mais poursuivent les recherches dans l’espoir de retrouver des survivants. Eric de Salve San Francisco, RFI.

SB : Enfin en sport, football, la fin du marché des transferts approche.

RA : Dans moins de deux heures, il ne sera plus possible pour les clubs européens d'acheter, de vendre, ou d'échanger des joueurs. Le marché des transferts se termine à minuit heure française. Les derniers moments sont toujours riches en rebondissements. Ainsi ce lundi, le Paris Saint Germain a annoncé l'arrivée du gardien du Real Madrid Keylor Navas. Il pourrait être rejoint par l'attaquant de l'Inter Milan Mauro Icardi.

SB : Et puis en tennis, la numéro 1 mondiale et tenante du titre à l'US Open a été éliminée dès les 1/8e de finale.

RA : La Japonais Naomi Osaka a été battue par la Suissesse Belinda Bencic. Elle perd du même coup sa place de numéro 1 mondiale. À suivre en fin de soirée, le dernier représentant français sur les courts, c'est Gaël Monfils, il sera opposé à l'Espagnol Pablo Andjuar en 1/8e de finale.

Fin de ce journal en français facile. Merci d’écouter RFI.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias