#法语新闻用语

Journal en français facile 01/12/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Merci d’écouter RFI, il est 21h00 à Paris, 23h00 à Moscou.

Clémentine Pawlotsky : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre Journal en français facile, présenté ce soir avec Sylvie Berruet, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir Clémentine, bonsoir à tous.

CP : Dans l'actualité, les États-Unis qui accusent la Russie de préparer une action militaire contre l'Ukraine. Moscou dément. Nous entendrons le président russe Vladimir Poutine, dans un instant.

SB : Le variant Omicron du Covid-19 poursuit sa progression en Europe. Et cela inquiète les gouvernements. Nous irons au Portugal où les autorités renforcent les mesures sanitaires.

CP : Aux États-Unis, la chaine de télévision CNN suspend son animateur vedette. Chris Cuomo est accusé d'avoir joué un rôle de conseiller auprès de son frère, un homme politique accusé de harcèlement sexuel.

SB : Et puis nous reviendrons sur la campagne pour la présidentielle 2022 en France. Vous l'entendrez, la presse italienne n'est pas tendre avec le candidat d'extrême droite Éric Zemmour.

-----

SB : Les pays de l'OSCE se réunissent demain et après-demain à Stockholm, en Suède.

CP : L'OSCE, c'est l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. C'est la première fois depuis quatre ans que les chefs de la diplomatie des pays membres se rencontrent. Mais ce rendez-vous intervient dans un climat extrêmement tendu. Le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, évoque des preuves montrant que la Russie envisage une action militaire contre l’Ukraine. Les autorités russes démentent. Le président Vladimir Poutine s'est exprimé aujourd’hui. Je vous propose de l'écouter.

« Nous sommes préoccupés non seulement par les actions non coordonnées de la communauté internationale et son incapacité à s'unir pour faire face à des questions vraiment urgentes, mais aussi par les attitudes des partenaires de notre pays. Ils essaient de faire pression avec des sanctions et d'intensifier les tensions près de nos frontières. Il suffit de voir à quel point l'infrastructure militaire de l'Otan est proche de la frontière russe. Tout cela nous semble plus que sérieux. La Russie prend les mesures militaro-techniques pertinentes dans ces circonstances. Nous n'avons menacé personne, et toutes les accusations portées contre nous dans le contexte de la situation actuelle, ou les tentatives de rejeter la faute sur nous, sont pour le moins irresponsables. Dans le dialogue avec les États-Unis et leurs alliés nous allons insister sur des accords concrets qui excluent toute autre avancée de l’Otan vers l’est et à proximité immédiate du territoire de la Fédération de Russie. »

CP : Le président russe Vladimir Poutine. Propos recueillis par Anissa El Jabri.

SB : L'ONU va pouvoir reprendre ses vols humanitaires vers le Tigré, dans le nord de l'Éthiopie.

CP : C'est le secrétaire général de l'organisation qui l’annonce. Antonio Guterres affirme que les vols humanitaires onusiens ont été rétablis entre la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, et la capitale tigréenne, Mekele. 157 camions sont également arrivés sur place. Le président de la commission de l'Union africaine, Moussa Faki Mahamat, appelle de son coté à un cessez-le-feu. Le conflit entre l’armée éthiopienne et les rebelles tigréens dure depuis plus d'un an. Il a déjà fait plusieurs milliers de morts et plus de 2 millions de déplacés.

SB : Le variant Omicron du Covid-19 continue d'inquiéter en Europe.

CP : Les contaminations se multiplient, les restrictions aussi. Illustration au Portugal. Le pays enregistre 3 000 à 3 500 nouveaux cas de Covid-19 chaque jour. Le gouvernement a donc pris des mesures sévères, en particulier concernant les voyages. À Lisbonne, Marie-Line Darcy.

Pour venir au Portugal, le test négatif est obligatoire et les compagnies aériennes sont tenues responsables du respect de la mesure. Elles sont furieuses. Antonio Moura qui les représente à Lisbonne : « Ça ne fait aucun sens. Les compagnies aériennes sont susceptibles d’amendes si elles contrôlent mal les tests, cela peut aller entre 20 000 et 40 000 euros par passager. » Le Portugal est seul à imposer des tests et de fortes amendes. Les compagnies aériennes s’en remettent à la Commission européenne. Antonio Moura : « L’une des préoccupations de l’Union européenne, c’est qu’y ait harmonisation des mesures. Si chaque pays y va de sa mesure comme il le veut, à imposer des amendes, ce n’est plus une décision de santé publique, mais une atteinte à la liberté de circuler. » À Lisbonne, qui espérait vivre un beau mois de décembre, on rouvre les centres de vaccination. Carlos Moedas, maire de la capitale : « On est en train d’aider le gouvernement de deux façons. D’abord, le test, et d’un un autre côté, le centre de vaccination, on essaie de faire tout ce qu’on peut pour ne pas fermer l’économie. Il faut se battre. » Les nouvelles mesures sont en place jusqu’au 9 janvier 2022.

SB : On reste en Europe avec le dossier de la pêche post-Brexit.

CP : Le gouvernement de l'île anglo-normande de Guernesey a accordé aujourd’hui 40 licences de pêche à des bateaux français. Ils pourront ainsi continuer à pêcher dans les eaux de l'île après le 1er février 2022. Cette annonce intervient en plein bras de fer entre la France et le Royaume-Uni. Paris reproche aux autorités britanniques de ne pas accorder assez de licences à ses pêcheurs depuis que le pays est sorti de l'Union européenne.

SB : La chaîne de télévision américaine CNNsuspend son animateur vedette Chris Cuomo.

CP : Une suspension « immédiate » et pour une durée « indéterminée ». Chris Cuomo est le frère de l'ancien gouverneur de l'État de New York. Or, ce dernier a été inculpé en octobre pour agressions sexuelles. CNN invoque de nouvelles révélations rendues publiques par la procureure générale de l'État de New York. Des documents explosifs. Ils mettent en lumière une implication plus importante de l'animateur-vedette dans la défense de son frère. Les explications de Jelena Tomic.

Sous le feu des critiques pour son inaction, CNN a finalement décidé de se séparer de son animateur vedette. Chris Cuomo avait joué en coulisse un rôle de conseiller auprès de son frère accusé de harcèlement sexuel. Ces faits étaient connus et rapportés dès le mois de mai par le Washington Post. Mais de nouveaux documents rendus public, lundi, par le bureau de la procureure générale de l'État de New York ont poussé la chaîne à réagir. L’interrogatoire mené par les enquêteurs new-yorkais, ainsi que des courriels et des textos versés au dossier, révèlent que Chris Cuomo a entretenu en plein cœur du scandale des contacts réguliers avec son frère et les conseillers de l’ex-gouverneur auxquels il aurait dicté des communiqués de presse. Chris Cuomo aurait également utilisé ses sources journalistiques pour obtenir des informations sur les accusatrices de son frère Andrew. Un mélange des genres qui ne passe pas et qui vient conforter les soupçons de la droite conservatrice radicale et pro Trump à l’endroit de CNN, accusée de collusion avec les démocrates.

SB : En France, la droite choisi son candidat à la présidentielle 2022.

CP : Les adhérents du parti Les Républicains ont commencé à voter. Ils ont quatre jours pour choisir leur candidat. Le scrutin s'annonce serré. Il permettra de départager Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Valérie Pécresse et Philippe Juvin. Le vainqueur sera connu samedi à 14h30. La campagne pour la présidentielle française est aussi très suivie en Italie. Oui, surtout après la récente signature du traité Quirinal qui renforce les liens entre les deux pays. Et la presse italienne s'intéresse particulièrement à Éric Zemmour. Le polémiste d'extrême droite qui a officialisé sa candidature hier. Notre correspondante à Rome, Anne le Nir, a feuilleté la presse italienne pour nous.

Globalement, la presse italienne n'est pas tendre avec Éric Zemmour. La Stampa met en exergue ses condamnations pour provocation à la discrimination raciale et pour provocation à la haine envers les musulmans. Ce quotidien centriste explique à ses lecteurs que « Zemmour a mis fin au faux suspens avec une vidéo angoissante » et rappelle sa « succession d'erreurs et gestes déplacés », avant de conclure sur son « discours fustigeant l'Europe et l'immigration ». Il Fatto Quotidiano, proche du Mouvement 5 étoiles, consacre une page à, je cite, « Zemmour le raciste soutenu par le patron de Vivendi, Vincent Bolloré, mais en perte de vitesse au point de faire passer des nuits sereines à l'Élysée ». La Repubblica, orientée à gauche, ironise sur « le candidat qui joue les Cassandre ». Il Corriere della Sera, classé au centre-droit, relève que le jour de l'annonce de la candidature de Zemmour, « l'autre France, plus ouverte, avait le regard tourné vers l'entrée au Panthéon de Joséphine Baker ». Quant au journal de droite, Libero, il souligne que « certains membres du Rassemblement national sont déjà au travail pour une alliance entre Marine Le Pen et l'homme qui veut sauver la France ». Anne le Nir, Rome, RFI.

CP : RFI, il est 21h10 à Paris, une heure de moins en temps universel.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias