Áudio
Le site de Ground Zero, à New York, USA.
Le site de Ground Zero, à New York, où deux avions avaient percutés les tours du World Trade Center le 11 septembre 2001.
Mike Segar/REUTERS
Entretien avec un auteur de romans d'espionnage new-yorkais, Alex Berenson.

19'05'' - Première diffusion le 05/09/2011

New York porte encore les marques des attentats qui ont fait 2 753 morts. Les tours jumelles du World Trade Center (WTC) ont disparu et dix ans après « Ground Zero » est encore en chantier. Le National September 11 Memorial & Museum (en anglais) va ouvrir ses portes au public ce 11 septembre, 10 ans jour pour jour après les attentats. Une nouvelle tour baptisée One World Trade Center (ou 1 WTC) (en anglais) sera le principal bâtiment du nouveau complexe commercial en construction, elle devrait être achevée dans deux ans. 

Comment ces attentats ont-ils changé New York, la ville qui a toujours été un refuge pour les immigrants du monde entier ? Rencontre avec des New Yorkais, des anciens secouristes, mais aussi des membres de la communauté musulmane qui avait été pointée du doigt après les attentats. 

L’écrivain Alex Berenson pense que la vie des habitants n’a finalement pas changée, que « New York est toujours la capitale du monde » et qu'il n'y a pas vraiment de défiance vis-à-vis de la communauté musulmane. Tous ne sont pas du même avis. À l'association Arabe-Américaine (en anglais) - créée juste après les attentats - on trouve au contraire que la situation s'est détériorée pour les Musulmans. Un groupe de jeunes Arabes-Américains vient de créer un journal pour dénoncer le dénigrement des médias américains et faire entendre leur voix. D’autres, tel cet ancien employé municipal souffre toujours de stress post-traumatique. « Ma vie a été bouleversée ... je prends 33 pilules par jour » précise-t-il. 

Pour retrouver les ouvrages d'Alex Berenson mentionnés dans le reportage, cliquer ici.

Et retrouvez le dossier RFI "11 septembre 2001, dix ans après" ici :

 

 

 

Publicado em 17/08/2016 - Modificado em 10/08/2017 - Por Karim Lebhour

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias