Les hommes et les éponges maritimes partagent 70% des gènes
Les hommes et les éponges maritimes partagent 70% des gènes.
Marcel Mochet/AFP
Artigo

Les hommes et les éponges maritimes partagent 70% des gènes

Les hommes sont peut-être cousins des singes, mais des scientifiques australiens ont trouvé la preuve de liens bien plus proches au fond de la mer, une étude ayant révélé que des éponges marines partageaient pratiquement 70% des gènes humains.
Por RFI -

Pendant cinq ans, une équipe internationale de scientifiques s’est penchée sur le séquençage génétique d'éponges marines de la Grande Barrière de Corail. L’étude, publiée mi-juillet dans la revue spécialisée Nature, a montré que cet animal ancien partageait beaucoup de ses gènes avec les humains, y compris un grand nombre associé à la maladie et au cancer.

Le chercheur Bernard Degnan de l'Université de Queensland a déclaré que l’exploration de la fonction génétique des cellules souche d'éponges marines pourrait fournir des « liens profonds et importants aux gènes qui ont influencé la biologie des cellules souche chez les humains ».

Cela « pourrait nous informer sur la manière dont nous appréhendons nos propres cellules souches et dont nous pourrions les utiliser pour de futures applications médicales », a ajouté le chercheur.

Les chercheurs ont découvert que les humains partagent 7.077 de leurs quelque 25.000 gènes avec l'oursin, ce porc-épic des mers qui appartient à la famille des étoiles de mer. L'oursin possède par ailleurs le système immunitaire le plus sophistiqué de tous les animaux, certains d'entre eux pouvant vivre au-delà de cent ans.
 

Pour en savoir plus :

Lire aussi La prodigieuse reconquête des ammonites, par D.Raizon, RFI

Publicado em 29/09/2015 - Modificado em 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias