Cette œuvre d'artiste montre « Inuk » qui aurait vécu au sein du peuple saqqaq, au sud du Groenland.
Cette œuvre d'artiste montre « Inuk » qui aurait vécu au sein du peuple saqqaq, au sud du Groenland.
Nuka Godfredsen/Reuters
Artigo

L’ADN d’un homme de 4000 ans livre ses secrets

L’ADN d’un homme, probablement arrivé au Groenland il y a plus de 4000 ans en transitant par le détroit de Béring, vient de livrer ses secrets. Grâce à l’analyse des cheveux de cet homme, retrouvés dans le permafrost de l'île, des scientifiques danois ont reconstitué son portrait. L'étude est publiée par la revue scientifique Nature.
Por Caroline Lachowsky -

C’est une première et il s’en est fallu d’un cheveu… de quelques cheveux retrouvés intacts dans le sol glacé du Groenland pour que des chercheurs danois réussissent pour la 1ère fois à séquencer l’ADN et donc à reconstituer le génome, le patrimoine génétique d’un homme qui vécût  il y a plus de 4 000 ans. 

L'analyse du génome a ainsi concerné les chromosomes blottis dans le noyau des cellules humaines (y compris celles des cheveux), ainsi que la petite fraction d'ADN des mitochondries, d'anciennes bactéries devenues les centrales à énergie de nos cellules.
 
D’après l’analyse de son ADN, cet homme du passé est un Paléo-Eskimo. Son groupe sanguin, A+, le rapproche non pas des Inuits mais plutôt des populations du nord-est de la Sibérie comme les Tchoutches ou les Nganassans. C’est donc le descendant de ces hommes, qui ont traversé le détroit de Béring il y a 5.500 ans pour peupler le Groenland.
 
Physiquement, cet homme ressemble donc au peuples autochtones actuels de Sibérie :  il a les yeux bruns et la peau tannée, des cheveux foncés et très épais avec un petit risque de calvitie.
 
Génétiquement adapté aux très basses températures, cet homme aurait cependant eu une tendance à développer des otites à cause d’une cire trop sèche dans les oreilles. C’est ce que les chercheurs danois ont découvert grâce à l’extrême sophistication de ces nouvelles techniques de séquençage. Leur prochain défi : séquencer le génome d’un autre homme du passé à partir de fragments humains conservés ailleurs que dans le permafrost comme par exemple sur une momie.

 

Publicado em 29/09/2015 - Modificado em 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias