À Grand Central Station à New York, les voyageurs se protègent de la grippe.
À Grand Central Station à New York, les voyageurs se protègent de la grippe.
Don Emmert/AFP
Artigo

L'épidémie grippe A (H1N1) a tué près de 4000 personnes en six mois

Près de 4000 morts aux États-Unis pour les six premiers mois de l’épidémie de grippe A (H1N1). C'est le bilan publié par les autorités sanitaires américaines. La maladie a une prévalence comparable à la grippe espagnole de 1918, mais elle est moins virulente que celle-ci.
Por RFI -

Avec notre correspondante à Washington, Donaig Le Du 

Le modèle de calcul utilisé par le CDC, le Centre fédéral de prévention et de contrôle des maladies, est similaire à celui qui est utilisé habituellement pour établir le bilan annuel de l’épidémie de grippe saisonnière. Il s’agit d’estimations, basées sur les données épidémiologiques recueillies dans une dizaine d’Etats.

Très contagieuse

Pendant les six premiers mois de l’épidémie, 22 millions d’Américains auraient donc contracté la grippe H1N1. A la mi octobre 2009, on recensait un peu moins de 100 000 cas ayant nécessité une hospitalisation, et donc, environ 3900 morts.
Ce qui se confirme, c’est que les enfants et les jeunes adultes sont parmi les populations les plus touchées, avec 8 millions de cas et 540 morts.

Le CDC conclut que la grippe H1N1 est très contagieuse, avec une prévalence comparable à celle de la grande grippe espagnole de 1918, mais heureusement, elle est beaucoup moins virulente. Le chiffre de 3900 morts est à comparer avec les 36 000 décès causés aux Etats-Unis chaque année par l’épidémie de grippe saisonnière.
 

Publicado em 16/10/2015 - Modificado em 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias