Áudio

Le CERN à la rescousse des chercheurs pour lutter contre la pandémie

Le CERN est un haut lieu de la physique fondamentale, entièrement consacré à la découverte des constituants et des lois de l’Univers.
Le CERN est un haut lieu de la physique fondamentale, entièrement consacré à la découverte des constituants et des lois de l’Univers.
CERN
Le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, a annoncé la création d’un « groupe d’action pour recenser et appuyer les contributions des physiciens et des chercheurs » pour combattre la pandémie de Covid-19. Leurs travaux de recherche ont permis de développer un ventilateur transportable capable de soulager les premiers signes de gêne respiratoire des patients atteints par la maladie.

02'11" - Première diffusion le 26/04/2020

Fondé en 1954, le CERN, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire, situé de part et d'autre de la frontière franco-suisse, près de Genève, est un haut lieu de la physique fondamentale, entièrement consacré à la découverte des constituants et des lois de l’Univers.

Dès le début de la pandémie, les équipes de chercheurs et d’ingénieurs qui s’occupent des accélérateurs du centre comme celui du LHC, le plus puissant du monde, et des détecteurs de très hautes technologies, qui permettent d’étudier les collisions des particules subatomiques, sont passés en mode confiné. Plutôt que de rester inactifs tous les physiciens à travers le monde qui œuvrent pour le CERN, ont décidé de contribuer à l’effort collectif de la lutte contre le Covid-19.

Une collaboration avec les experts de la santé

Un groupe d’action dénommé « CERN against Covid-19 » est constitué, pour travailler en étroite collaboration avec des experts de la santé, du médicament, de l’épidémiologie et les services de secours de la société civile. Des projets concrets sortent bientôt des labos comme « un respirateur à usage médical innovant, transportable et simple à construire »,  nous détaille Frédérick Bordry, directeur des accélérateurs et des technologies du CERN.

Ce ventilateur dénommé HEV n’est pas destiné aux services de réanimation, mais aux patients présentant des gênes légères de respiration. Le CERN développe également d’autres technologies pour soulager les personnels hospitaliers qui souffrent de pénuries de matériel

Du gel aux visières de protection en passant par les supercalculateurs

Ses laboratoires de chimie, par exemple, produisent des tonnes de gel hydroalcoolique à destination des urgentistes dans la région franco-suisse, des visières de protection pour les soignants sont imprimées en 3D dans ses ateliers ultraperformants de prototypage. Le Centre met également au service de la communauté scientifique internationale la colossale puissance numérique de ses supercalculateurs, afin d’aider à la recherche d’un traitement ou d'un vaccin.

Désormais, tous les physiciens de l’infiniment petit du CERN et du monde entier sont sur le pied de guerre, tous bien décidés à éradiquer ce virus microscopique mais infiniment mauvais.

Publicado em 04/05/2020 - Modificado em 04/05/2020 - Por Dominique Desaunay

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias