Áudio
Un tableau d'affichage électronique dans le hall du bâtiment de la Bourse de Shanghai à Shanghai, en Chine, le vendredi 14 février 2020.
Un tableau d'affichage électronique dans le hall du bâtiment de la Bourse de Shanghai à Shanghai, en Chine, le vendredi 14 février 2020.
Copyright 2020 The Associated Press
La pandémie de coronavirus a plongé les économies mondiales dans une grave récession. Seule ou presque, la Chine semble arriver à tirer son épingle du jeu. Pour autant, l’économie chinoise est-elle toujours la locomotive de l’économie mondiale ? Question. 

48'30" - Première diffusion le 30/10/2020 

Dans trois jours, a lieu l'élection présidentielle américaine, Biden contre Trump, les démocrates contre les Républicains. Depuis quatre ans, le président Trump a fait de sa politique vis-à-vis de la Chine l'un de ses principaux chevaux de bataille. Tenir la dragée haute aux Chinois, à l'économie chinoise aura été un des axes de son mandat. Mais, malgré la pandémie de Covid-19, il semble que la Chine ait gagné la bataille et que son économie se sorte plutôt bien de cette lutte de titans. Cette impression est-elle conforme à la réalité ? Quels sont les atouts de l'économie chinoise aujourd'hui ? Quels objectifs pour le plan quinquennal arrêté cette semaine par le plenum du comité central du parti communiste ? La Chine est-elle toujours la locomotive de l'économie mondiale ? 

Invités :
- Françoise Huang, 
économiste senior chez le réassureur Euler Hermes. Elle couvre la zone Asie-Pacifique avec, bien sûr, une attention particulière à l'économie chinoise à laquelle vous consacrez de nombreuses études. 
- Dominique Jolly, professeur de stratégie d'entreprise à la Webster Université de Genève où il dirige la Walker School of Business and Technology. L'université Webster dont le campus principal se trouve à Saint-Louis dans l'État du Missouri aux États-Unis.

Reportages :
Un extrait du dernier débat de la campagne présidentielle américaine. Interrogé sur la manière dont ils répondraient au manque de transparence chinois dans la gestion de la pandémie de coronavirus, voilà les réponses de Joe Biden puis de Donald Trump.

signe plus

  Extrait du débat Trump / Biden (01'42")

Faisons un petit bond en arrière. Au mois de juillet 2020, RFI diffusait sur ses antennes le reportage d'un de ses correspondants en Chine, Liu Zhifan qui témoignait de la fragilité à l'époque de la reprise économique. On écoute ce reportage.

signe plus

  Reportage de Liu Zhifan à Pékin sur la reprise économique (02'12")

Et pour imaginer ce que pourrait être l’économie post-Covid, le monde d’après… direction la Chine, où la pneumonie virale est pour l'instant maîtrisée. Rendons-nous à Yiwyu sur la côte sud-est du pays. C’est le plus grand marché de gros de la planète. C'est là qu'on peut trouver Mario Chevallier, ce Français qui vit sur place vend les produits de l’atelier du monde par conteneurs entiers en Afrique et en Europe. Écoutez ce reportage Éco d'ici éco d'ailleurs signé Stéphane Lagarde à Pékin.

signe plus

 Reportage Éco d'ici éco d'ailleurs signé Stéphane Lagarde à Pékin (02'46")

En tout cas, en Afrique, la présence chinoise est toujours aussi forte. Exemple avec ce qui se passe au Sénégal. Écoutez ce reportage Éco d'ici éco d'ailleurs signé Théa Ollivier à Dakar.

signe plus

 Reportage Éco d'ici éco d'ailleurs signé Théa Ollivier à Dakar (03'18")

Publicado em 07/12/2020 - Modificado em 07/12/2020 - Por Jean-Pierre Boris

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias