Deux chefs de guerre malgaches durant la révolte de Madagascar, le 25 mai 1947.
Deux chefs de guerre malgaches durant la révolte de Madagascar, le 25 mai 1947.
AFP
Artigo

La révolte malgache de 1947 en haut de l'affiche

« 47 » : c'est le titre d'une pièce de théâtre écrite par l'écrivain malgache Jean-Luc Raharimanana. Pièce qui traite de la révolte de 1947 à Madagascar et sa répression par l'armée française. Elle fait aujourd'hui l'objet d'une polémique. Les auteurs du spectacle accusent le Quai d'Orsay de l'avoir retiré de sa liste de programmation, ce qui lui ferme de facto les portes de tous les Centres culturels français où il devait pourtant être joué. Ils dénoncent une « censure d'État ».
Por RFI -

47 évoque la répression par les autorités françaises de l'insurection du 29 mars 1947 à Madagascar, répression qui avait fait des dizaines de milliers de morts. Le sujet est sensible et pour les créateurs du spectacle, c'est bien pourquoi celui-ci a été « censuré » par le Quai d'Orsay.

Les créateurs affirment en effet que le ministère français des Affaires étrangères a retiré 47 de sa liste de programmation en novembre 2008, lui fermant de facto les portes de tous les centres culturels français où ils comptaient pourtant bien jouer.

Au Quai d'Orsay, on se défend bien sûr de toute censure. Selon son porte-parole adjoint, la pièce a bien été proposée à l'ensemble des centres culturels français d'Afrique australe et de l'océan Indien. Mais ceux-ci n'ont finalement pas retenu 47 dans leur programmation. Et cela, assure le Quai d'Orsay selon leur libre choix.

Rien n'empêche donc un centre culturel, français ou non, de programmer la pièce, inisite le Quai d'Orsay. Depuis sa création à Antananarivo il y a 3 mois, 47 a été jouée à six reprises en France.

Publicado em 05/04/2017 - Modificado em 05/04/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias