Le Premier ministre gabonais Léon Mba (G) et le Premier ministre français Michel Debré (D) signent un accord entre la France et le Gabon à Paris, le 15 juillet 1960.
Le Premier ministre gabonais Léon Mba (G) et le Premier ministre français Michel Debré (D) signent un accord entre la France et le Gabon à Paris, le 15 juillet 1960.
AFP
C’est en 1839 qu’est signée la première convention entre un officier de marine français et un souverain local, Denis Rapontchombo, dit “le roi Denis”, marquant l’entrée du futur Gabon dans une longue période de domination coloniale. La naissance de Libreville, dix ans plus tard, sur le modèle de Freetown, est consécutive à la capture d’un navire négrier brésilien, dont les passagers sont regroupés dans un village. En 1886, le Gabon est intégré à l’Empire colonial par décret. Terrain de guerre entre vichystes et gaullistes durant la seconde guerre mondiale, le Gabon devient un territoire d’Outre-mer en 1946 dans le cadre de l’Union française, puis une république autonome dans celui de la Communauté française en 1958. Il obtient son indépendance de la France le 17 août 1960. Léon Mba en sera le premier président en 1961 jusqu’à sa disparition en 1967. Commence alors l’interminable présidence d’Albert Bongo - plus connu sous le nom d’Omar Bongo, suite à sa conversion à l’Islam en 1973 - qui ne s’achèvera qu’à sa mort en 2009.

Publicado em 12/08/2020 - Modificado em 25/09/2020

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias