Le bâtiment de la Banque Centrale de Chine à Taipei
Le bâtiment de la Banque Centrale de Chine à Taipei le 27 mai 2007
Jiang / Wikimedia Commons
Les excédents commerciaux et les réserves de change de la Chine n'en finissent pas de gonfler, au point d'exaspérer ses principaux partenaires européens et américains.
Por Marc Lebeaupin -

Les derniers chiffres rendus publics en octobre 2007 par la Banque centrale de Chine font apparaître une explosion de ces excédents chinois. Fin septembre, les réserves de change, déjà les premières du monde, ont atteint le chiffre record de 1 433 milliards de dollars, en hausse de 45% sur un an.

Ces réserves de change sont alimentées par les investissements étrangers en Chine, toujours plus importants, mais aussi par l'augmentation rapide de l'excédent commercial. Sur les neuf premiers mois de l'année 2007, il a atteint 185 milliards de dollars, un chiffre déjà supérieur à celui de toute l'année 2006.

Des chiffres qui relancent la tension entre la Chine et ses principaux partenaires commerciaux. A Washington, le secrétaire adjoint au Trésor n'a pas tardé à réagir en réclamant une appréciation beaucoup plus rapide du yuan par rapport au dollar. A Bruxelles, les ministres des Finances de la zone euro ont également dénoncé la faiblesse de la monnaie chinoise.

Mais la Chine a déjà repoussé la semaine dernière ces critiques européennes, en affirmant que le yuan avait déjà progressé de 9% depuis deux ans. Les Chinois qui vont se servir de cette manne financière pour investir massivement dans les grandes entreprises étrangères

Publicado em 10/01/2017 - Modificado em 01/02/2017

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias