Allocution du nouveau chef du gouvernement du Kosovo, Ramush Haradinaj, au Parlement de Pristina, la capitale du Kosovo, le 9 septembre 2017.
Allocution du nouveau chef du gouvernement du Kosovo, Ramush Haradinaj, au Parlement de Pristina, la capitale du Kosovo, le 9 septembre 2017.
Laura Hasani / Reuters
Artigo

Kosovo: Ramush Haradinaj, un nouveau Premier ministre controversé

Trois mois après les élections législatives et au terme de difficiles négociations, le Parlement du Kosovo a réussi à désigner son président et le Premier ministre du jeune pays, samedi 9 septembre 2017. Il s'agit de Ramush Haradinaj, dont le passé est contesté.
Por RFI -

Avec notre correspondant à Belgrade en Serbie,  Laurent Rouy.

Même si la coalition des commandants, composée des partis issus de la guérilla des années 1990, était arrivée en tête des législatives de juin, aucun parti n'avait voulu former un gouvernement avec elle.

Depuis trois mois, le Kosovo était donc dans l'impasse, mais un homme d'affaires qui a remporté quatre députés, ainsi que la minorité serbe, ont proposé leurs services. Le gouvernement a donc été formé avec tout juste 61 parlementaires, soit la majorité a l'unité près.

Le nouveau Premier ministre s'appelle Ramush Haradinaj. Ancien chef de la guérilla, il avait été accusé de crimes de guerre et avait passé plusieurs années à la prison du tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie, avant d'être acquitté suite à la disparition de plusieurs témoins.

Au début de l'année, il avait également été arrêté en France à la demande de la Serbie, avant d'être relâché en avril. Haradinaj, qui avait déjà été Premier ministre pendant trois mois en 2005, a promis un traitement équitable pour tous les habitants du Kosovo, y compris les Serbes. Il est pourtant toujours considéré comme un criminel de guerre par la Serbie.

Publicado em 13/02/2018 - Modificado em 15/02/2018

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias