Canada: un lac au bord de l’effondrement à cause du réchauffement
Une vue aérienne du lac sur le point de s'effondrer, dans les Territoires du Nord-Ouest canadien, en 2015.
Scott Zolkos, University of Alberta
Artigo

Canada: un lac au bord de l’effondrement à cause du réchauffement

Un lac situé dans les Territoires du Nord-Ouest canadien devrait se déverser subitement dans la vallée qu’il surplombe au cours de l’été. Les spécialistes de l’institut régional de surveillance géologique qui ont lancé l’alerte mettent en cause les effets du réchauffement climatique.
Por RFI -

Avec notre correspondante à Montréal,  Marie-Laure Josselin

Cinq mètres. C'est l’épaisseur de la fine bande de terre qui retient encore les dizaines de milliers de mètres cubes d’un petit lac situé près de Fort McPherson, dans le nord-ouest du Canada. Selon les scientifiques du Northwest Territories Geological Survey qui ont lancé l’alerte le 20 juillet dernier, cette fine bande de terre va céder dans les jours, semaines ou mois qui viennent, provoquant une gigantesque crue subite dans la vallée que surplombe le lac.

« Les effondrements grignotent leur chemin le long de la pente », résume Steve Kokelj, du Northwest Territories Geological Survey dans un entretien accordé au quotidien canadien Globe and Mail, précisant que le dégel, déjà amorcé, va largement s’accentuer cet été, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de glace pour soutenir la paroi sédimentaire.

La fonte du pergélisol

Pour les scientifiques, la cause est évidente : le lac va céder à cause des effets du réchauffement climatique. La fonte du pergélisol - ce sol gelé qui l'est de moins en moins - rend les terres plus vulnérables, et propices à l'érosion. Les images prises du ciel sont impressionnantes. Et le spectacle, lorsque les cinq derniers mètres seront grignotés, sera à coup sûr sensationnel. Pour ne rien manquer de l’événement géologique, les autorités canadiennes ont placé des caméras autour du site, espérant qu’elles ne soient pas emportées par la crue.

En tout cas, aucune habitation ne devrait être touchée, la plus proche est à une vingtaine de kilomètres. Mais les autorités ont une crainte, que des touristes décident de planter leur tente dans la région. Elles demandent donc aux éventuels curieux d’éviter tout camping dans la zone, précisant qu’un système d’alerte n’a été mis en place.

Publicado em 12/11/2015 - Modificado em 12/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias