#Francês da atualidade

Union populaire

mots-actu_u.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Exit la France insoumise, bonjour l’Union populaire. C’est en ces termes que RFI annonçait la création d’un nouveau mouvement politique par Jean-Luc Mélenchon. Exit la France insoumise, on comprend bien ce que ça veut dire. Exit est un mot latin qui signifie mot à mot « il sort ». Il est passé en français par l’intermédiaire du théâtre. C’est celui qu’on utilise pour dire qu’un personnage sort de scène, donc disparait de la vue des spectateurs. Et aujourd’hui, son usage est bien plus fréquent et assez familier pour signifier que quelqu’un disparait avec souvent l’idée qu’on s’est débarrassé de lui. Et dans cette formule, il s’oppose bien sûr symétriquement à bonjour, qui accueille la nouvelle proposition. En effet, Jean-Luc Mélenchon, après le Parti de gauche, le Front de gauche et la France Insoumise, constitue un nouveau rassemblement. Le nom de celui qui disparait et de celui qui le remplace peuvent nous renseigner sur un changement d’image, voire un changement de tactique.

La France insoumise se positionnait explicitement comme une force d’opposition. Plus que ça même, une force dont la fierté et la direction étaient dans la désobéissance, le non ! Comme un défi au pouvoir, à l’autorité. Mais on comprend très bien qu’un tel mouvement ne peut que rester dans l’opposition. Il s’oppose au pouvoir, donc le pouvoir, ce n’est pas lui. Il n’empêche que ce titre était original dans l’histoire politique française, et attirait l’attention. L’Union populaire peut sembler plus plat, mais il s’intègre davantage dans un paysage historique traditionnel. Union… Voilà un mot qu’on a pu trouver dans le nom de nombreux partis politiques - ce qui est normal : on veut unir, rassembler. Déjà en 1958, le parti qui soutenait De Gaulle s’appelait déjà l’UNR, l’Union pour la nouvelle République. Plus tard dans des familles politiques proches, on trouvait l’UDF, l’UMP. L’Union n’est donc pas la propriété de la gauche. En revanche, se définir comme populaire éloigne plus du centre. L’extrême droite y fait parfois référence, et cela depuis longtemps. Le PPF - Parti populaire français - était le principal parti fascisant avant la Deuxième Guerre mondiale et collaborateur pendant l’Occupation. La gauche, très souvent. Mais la référence au peuple qu’implique cet adjectif populaire, séduit la gauche depuis bien longtemps aussi. Étonnant adjectif, qui signifie à la fois qui appartient au peuple, émane du peuple, le représente, d’un côté. Et de l’autre qui plait à tout le monde, qui a du succès, et une bonne réputation.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias