mots-actu_r.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

La réalité dépasse la fiction ? C’est une formule, toute faite, souvent entendue, qui a ce côté répétitif un peu sot de ces phrases qu’on ressasse. Mais pourtant on a parfois l’impression que la réalité rattrape la fiction, et largement. Surtout lorsqu’on apprend qu’un robot s’est vu attribuer la citoyenneté en Arabie Saoudite ! Un robot. C’est-à-dire une machine, créée et réalisée par l’homme. Depuis les débuts de la révolution industrielle, depuis le développement du machinisme, c’est le fantasme qui nous traverse tous ! Avec le conte de la créature de Frankenstein qui vient le soutenir !

Alors qu’est-ce qu’un robot ? Une machine si perfectionnée qu’elle peut imiter et peut-être concurrencer un être vivant, voire un humain. Quand le mot apparaît, on pense plutôt à des humanoïdes, des appareils qui ont vaguement forme d’humains, parlent, marchent, rient, raisonnent, agissent. Et on reste dans la science-fiction. Mais bien vite, les robots sont fabriqués. Et on appelle ainsi des machines automatisées, qui prennent la place des humains sur les chaînes de montage, et réalisent des travaux de plus en plus compliqués. Enfin, elles ne les réalisent que parce qu’elles sont programmées pour ça, même si ce mot n’est pas utilisé à l’époque des premiers robots. Puis le robot quitte l’usine pour se fixer essentiellement dans la cuisine. Et on appelle ainsi, avec parfois le mot qui sert à nommer des marques déposées, des appareils qui se chargent de certaines corvées à votre place, et peuvent, à condition qu’on change une grille, couper des carottes, hacher des oignons, effiler des échalotes, faire de la purée avec des gousses d’ail et du jus avec des abricots.

Mais la tentation de la forme humaine n’est pas loin : elle réapparaît avec le robot saoudien qui nous occupe.

Mais d’où vient-il notre robot ? Du tchèque, en 1924. C’est l’année où l’on traduit un roman de Karel Capek, qui avait créé le mot à partir d’une racine qui signifie travail forcé, corvée. Le robot apparaît donc en français, et il désigne même parfois une motricité, une façon de se mouvoir rigide, et presque mécanique. Le robot renvoie d’abord à une machine qui imite l’homme, puis à l’humain qui est contaminé par l’allure de la machine.

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensables un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

 

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias