mots-actu_r.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Emmanuel Macron, le président de la République s’est de nouveau fait entendre à la télévision. S’agit-il vraiment d’une opération reconquête, comme je l’ai entendu dire en particulier sur RFI ? Et si c’est le cas pourquoi emploie-t-on ce mot ?

Il fait bien sûr référence à un mouvement qui cherche à récupérer ce qu’il a eu et ce qu’il a perdu. Après des revers politiques, ou après un simple essoufflement, un parti peut essayer de partir à la reconquête de son électorat !

Mais ce mot de reconquête a un sens spécial, qui s’exprime parfois plus encore quand on utilise le mot en espagnol : reconquista. Et ce terme peut être entendu dans une phrase toute française, mais il a au départ un sens historique particulier : il s’agit de l’éviction des Arabes de l’Espagne notamment entre le 11e et le 13e siècle. Et les adversaires des Maures étaient des princes chrétiens qui voulaient remettre la main sur une terre dont ils considéraient qu’elle était la leur. La référence est donc marquée par une certaine histoire.

Quant à une conquête, on sait ce que sait : le terme est d’abord militaire, et fait penser à une expédition guerrière dans un pays qu’on souhaite soumettre, s’approprier : on pense aux conquêtes d’Alexandre le Grand, à celles de Napoléon. Il y en a eu bien d’autres, mais ces deux personnages-là sont peut-être les conquérants qui viennent le plus facilement à l’esprit. Ce mot de conquête d’ailleurs peut avoir deux significations : d’abord l’action guerrière proprement dite, qui aboutit à une occupation et à une annexion des territoires. Et puis le même mot finit par désigner la terre conquise elle-même : si l’on parle des conquêtes d’Alexandre, on pense à tous les pays qui sont passés sous sa domination. Et c’est d’ailleurs surtout ce deuxième sens qui se retrouve dans l’usage figuré du mot qui nous amène à la langue amoureuse ! On peut parler de la conquête d’une femme par un homme (ou d’un homme par une femme… ? Mais franchement cet usage est plus rare : la tradition des rituels de galanterie le veut ainsi). Et cela nous renvoie à l’image du Don Juan. Le mot conquête se met le plus souvent au pluriel : on en parle si elles sont nombreuses, s’il s’agit d’un séducteur connu pour aligner les victoires amoureuses. Mais le mot conquête s’utilise surtout pour désigner la femme qui a cédé à son charme. On parle de la dernière conquête de ce Casanova, ou même d’une de ses anciennes conquêtes.

Les sens figurés évidemment ne concernent pas uniquement l’amour : l’image de la guerre se retrouve dans des situations bien différentes. Un jeune candidat qui aimerait devenir député peut partir à la conquête de sa circonscription. Le provincial qui arrive dans la capitale veut conquérir Paris.

 

Avertissement ! 
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr 

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias

Logo RFI

Reconquête

Cette page n'est pas disponible sur ce type de terminal.

Consultez les quiz disponibles sur ce type de terminal ici.