#Francês da atualidade

Journal en français facile 30/06/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Vous écoutez RFI, il est 22h à Paris, 20h en temps universel.

Romain Auzouy : Bonsoir à tous, bienvenue dans votre journal en français facile. Présenté ce soir en compagnie de Zéphyrin Kouadio, bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir Romain, bonsoir à toutes et à tous.

RA : À la Une ce soir : l'énorme chute du tourisme mondial en raison de la pandémie de Covid-19. Elle devrait s'élever à 4 mille milliards de dollars de pertes dans le monde selon un rapport international publié aujourd'hui.

ZK : L'Allemagne et l'Italie ont achevé le retrait de leurs troupes d'Afghanistan. Les annonces sont intervenues à quelques heures d'écart. Il s'agit de deux des plus grand contingents occidentaux présents en Afghanistan, deux des pays qui avaient le plus de soldats sur place.

RA : Dans cette édition également, les difficultés des ressortissants européens qui vivent au Royaume-Uni pour régulariser leur situation après le Brexit, donc obtenir la résidence au Royaume-Uni.

-----

ZK : Alors que l'on parle de reprise économique mondiale, voilà un secteur qui ne se remet pas de la pandémie de Covid-19.

RA : Il s'agit du tourisme. Évidemment, les confinements et toutes les mesures de restrictions ont extrêmement limité les déplacements. Aujourd'hui, un rapport a été rendu par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, avec l'Organisation mondiale du tourisme. Il en ressort que le nombre de voyageurs dans le monde a baissé de 74% en 2020, et le début de cette année est encore plus sombre avec une baisse de 88%. Ce que nous apprend ce rapport, avec Myriam Berber.

4 000 milliards de dollars, c’est ce que pourrait coûter cet effondrement du tourisme à l’économie mondiale en 2020 et 2021. Les pays en développement sont les plus touchés : l'Afrique du Nord, l’Océanie, l'Asie du Nord-Est et l'Asie du Sud-Est. Avec des pertes énormes en matière d’emploi. Plus de 100 millions d’emplois directs, liés au tourisme, sont menacés. Les régions les moins touchées sont l'Amérique du Nord, l'Europe occidentale et les Caraïbes. Le tourisme mondial, aujourd’hui, ressemble à celui des années 80, en termes de flux. La reprise s’annonce lente, les experts de l’OMT ne prévoient pas de retour à la normale avant 2023. Une reprise qui va dépendre de l’avancée de la vaccination dans le monde, notamment dans les pays en développement, qui sont en retard. Actuellement, moins de 2% de la population africaine est vaccinée, alors que plus d’un quart de la population des pays riches a déjà reçu une première dose de vaccin anti-Covid.

RA : Myriam Berber.

ZK : La vaccination contre le coronavirus qui fait débat également en Russie.

RA : À peine 15% de la population est vaccinée en Russie. Face à ce constat, le président russe, Vladimir Poutine, participait aujourd'hui à son rendez-vous annuel à la télévision au cours duquel il échange avec ses concitoyens. Et il a appelé à « écouter les experts », autrement dit à aller se faire vacciner.

Et puis en France les dernières restrictions liées au Covid-19 ont été levées aujourd'hui. Les salles de cinéma peuvent à nouveau se remplir, les concerts debout sont autorisés, et le pass sanitaire est obligatoire pour tous les évènements rassemblant plus de 1 000 personnes. Un pass sanitaire, autrement dit la preuve d'une immunité face au Covid-19, qui sera obligatoire à partir de demain pour voyager en Europe.

ZK : Les troupes occidentales achèvent leur retrait d'Afghanistan.

RA : C'est une page qui se tourne, la guerre débutée après les attentats du 11 septembre 2001 puis la sécurisation du pays par les forces de l'Otan. Aujourd'hui, l'Italie a annoncé avoir rapatrié ses derniers soldats. C'était l'une des puissances occidentales les plus engagées en Afghanistan. Tout comme l'Allemagne qui elle a fait cette annonce hier soir. Correspondance à Berlin de Nathalie Versieux.

Le camp militaire de Mazar-i-Sharif, le dernier contrôlé par la Bundeswehr, a été remis mardi soir aux troupes afghanes. 20 soldats du commando spécial KSK ont sécurisé le décollage des derniers appareils avant de prendre à leur tour les airs pour un retour ce mercredi matin en République fédérale. 1 300 hommes se trouvaient encore dans le pays, chargés avant tout de la formation de l'armée afghane dans le cadre de l'opération alliée Resolute Support. En 20 ans, l'Allemagne a investi 13 milliards d'euros dans sa participation militaire en Afghanistan, dont 425 millions d'euros d'aide humanitaire, bien trop peu aux yeux de l'opposition. 160 000 soldats allemands se sont relayés sur le terrain. « Toute une génération de militaires a été mobilisée en Afghanistan, rappelait pendant la législature le président du Parlement Wolfgang Schäuble. Cela a considérablement marqué la Bundeswehr. » 59 Allemands sont morts dans le cadre de leur mission, le plus lourd bilan humain pour l’armée depuis la fin de la guerre. Quantité de traducteurs et de personnel administratif afghans ayant travaillé pour la Bundeswehr, désormais menacés par les Talibans, obtiendront un permis de séjour en Allemagne. Nathalie Versieux, Berlin, RFI.

ZK : Au Royaume-Uni, une échéance aujourd'hui pour les ressortissants européens.

RA : Aujourd'hui était la date limite pour qu'ils régularisent leur situation auprès des autorités britanniques. Autrement dit qu'ils demandent leur résidence, pour ceux qui veulent rester sur place malgré le Brexit. Plus facile à dire qu'à faire : notre correspondante à Londres, Marie Billon, a rencontré des ressortissants européens dans la difficulté, reportage.

Violette, 22 ans, jongle entre deux boulots, pâtissière et designer graphique « Quand j’ai fini mes études en juin 2020, j’ai pensé prendre une année sabbatique pour voyager et profiter. Le Brexit arrivant, je me suis dit que la meilleure solution était de déménager avant janvier à Londres. » Elle a donc demandé la résidence, le « Settled status », dès son arrivée. « J’ai reçu un message de confirmation comme quoi ma demande était bien en cours. Mais depuis lors, je n’ai jamais eu de nouvelles ni de suivi. J’ai beau appeler, ils ne peuvent rien me dire. ». Si Violette avait eu une réponse même négative avant le 30 juin, elle aurait pu, tout simplement, refaire une demande, car après la date fatidique, « c’est terminé », selon Nicolas Hatton, représentant du groupe de pression des ressortissants européens The3Million : « On est inondés de messages sur les réseaux sociaux de personnes qui ont des problèmes et qui n’arrivent plus à joindre le centre d’appels. Ça se passe mal ». Le gouvernement britannique a dit qu’il ferait preuve de flexibilité, mais cela n’empêche pas beaucoup d’Européens de paniquer. Marie Billon, Londres, RFI.

ZK : En sport, un contre-la-montre aujourd'hui pour la 5e étape du Tour de France.

RA : Un contre-la-montre c'est une épreuve de vitesse, les coureurs se succèdent sur un même parcours et le vainqueur est celui qui réalise le meilleur temps. Aujourd'hui, à Laval, dans l'ouest de la France, c'était le Slovène Tadej Pogacar. Il se rapproche du maillot jaune, mais le néerlandais Mathieu van der Poel reste premier au classement général.

ZK : Enfin, l'ouverture ce soir de l'un des plus grands festivals d'opéra.

RA : Le Festival international d’art lyrique d'Aix-en-Provence, dans le sud-est de la France, annulé l'an dernier en raison de la pandémie et qui prend là sa revanche avec huit nouvelles production au lieu de cinq, et parmi elles deux créations mondiales en parfait accord avec enjeux de ce monde. Présentation, en musique évidemment, Carmen Lunsmann.

Ça a toujours été Mozart qui ouvre les festivités au Festival d’Aix-en-Provence, cette année avec Les Noces de Figaro. L'édition post-Covid sera plus riche et plus engagée que jamais, souligne Jérôme Brunetière, secrétaire général du Festival d’Aix-en-Provence : « C’est un véritable festival de relance qui va nous permettre de retrouver le public que nous n’aurons pas vu depuis deux ans. » Pass sanitaire en poche, le public pourra découvrir huit nouvelles productions : de la musique baroque italienne de Monteverdi jusqu'à une création mondiale aux allures de thriller, Innoncence de la Finlandaise Kaija Saariaho, en passant par Verdi et Wagner, la Russie et la Méditerranée. « Ce sera le sujet central d’une autre création mondiale : L’Apocalypse arabe inspiré d'un texte sur la guerre du Liban. 59 poèmes que Etel Adnan qui résidait à Beyrouth à ce moment-là a rédigé pendant les 59 jours de bombardement du camp de Tell al-Zaatar en 1976, qui nous rappelle le regain de tensions au Moyen-Orient de ces derniers mois. Et puis un concert de la phalange interculturelle de l’Orchestre des jeunes de la Méditerranée venant du jazz, des musiques traditionnelles et qui créent véritablement toute une série de concerts de différentes esthétiques méditerranéennes. »

RA : La 73e édition du Festival d’Aix-en-Provence s'est donc ouverte ce soir et se tient jusqu’au 25 juillet.

Fin du journal en français facile.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias