#Francês da atualidade

Journal en français facile 27/06/2020 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Jérôme Bastion : Bienvenue sur Radio France internationale, il est 22h à Paris, 20h en temps universel, et c’est l’heure de votre Journal en français facile ! Et à la Une de l’actualité de ce samedi 27 juin :
- une reprise timide pour les cafés et restaurants d’Égypte qui, comme les lieux de cultes ou les cinémas et les musées, ont pu rouvrir après plus de 3 mois d’interdiction stricte, mais les mesures de restriction rebutent encore les clients.
- la situation sanitaire des États-Unis de plus en plus préoccupante, alors que la Floride et l’Arizona enregistrent à leur tour des records de contaminations. Une explosion inédite, dit même son gouverneur qui a ordonné la fermeture des bars.
- et pour finir nous parlerons de l’Irlande où un accord de gouvernement a finalement été trouvé par les partenaires de la coalition droite-verts face au Sinn Fein, malgré sa victoire aux dernières législatives, et Mikhol Martin est le nouveau premier ministre.

------

JB : C’est la fin du couvre-feu en Égypte depuis ce samedi 27 juin, et de la plupart des restrictions imposées depuis la mi-mars pour cause de coronavirus : plus d’interdiction des lieux de culte, les musées et les cinémas ont également rouvert, et surtout les restaurants et les cafés servent à nouveau jusqu’à 22 heures. Toutefois le masque est de rigueur et les établissements sont astreints à ne recevoir que le quart de leur capacité d’accueil. Alexandre Buccianti.

S’il y a une chose qui a vraiment manqué aux Égyptiens, c’est la possibilité d’aller au café. Un lieu de détente, de socialisation et même de travail. Et pourtant, la reprise est timide. On n’est même pas au dixième de la capacité dans la plupart des cafés. Il est vrai que les restrictions sont multiples. Boire le thé dans un gobelet jetable est une hérésie. Porter le masque dès que l’on se lève est étouffant. Mais le pire c’est l’interdiction absolue de la chicha, colonne vertébrale de tout café, des quartiers les plus pauvres aux plus riches. Mais il y a une autre raison à cette affluence encore faible : la peur. Beaucoup d’Égyptiens craignent d’attraper le coronavirus. Le nombre de nouveaux cas quotidiens, 1 500 en moyenne au cours des deux dernières semaines, refroidit encore les Égyptiens. Les quelque 3 millions de personnes travaillant dans les établissements qui ont rouvert pensent et espèrent que cette peur ne sera que momentanée.

JB : Toujours en Égypte, un jihadiste libyen qui avait été condamné à mort en novembre dernier pour son rôle dans un attentat qui avait coûté la vie à 16 policiers égyptiens en 2017, a été exécuté par pendaison samedi, a annoncé l’armée égyptienne. En mars dernier déjà, un jihadiste égyptien, ancien officier ayant pris les armes contre le pouvoir, a été exécuté après avoir été arrêté en Libye.

9 000 nouveaux cas de Covid-19 détectés vendredi et près de 10 000 samedi : ce sont les chiffres record enregistrés par la Floride cette fin de semaine. Certes au début du printemps, le système de santé de l’État avait pris très tôt des mesures pour prévenir l’afflux accru de malades dans les hôpitaux en augmentant notamment les capacités de soins intensifs. Mais avec l’augmentation fulgurante de nouvelles hospitalisations, cette avance initiale fond comme neige au soleil. Et pour ne rien arranger, la communication du gouverneur républicain Ron DeSantis sème le doute. C’est ce qu’estime Nell Abram, elle est infirmière à Tampa, une ville sur la côte ouest de la Floride.

Pour l’instant, la Floride dispose toujours de lits disponibles en soins intensifs. Mais ils se remplissent vite. En revanche il serait très réducteur d’évaluer l’accès à la santé dans notre État, à travers le seul prisme des places en soins intensifs. Le gouverneur de Floride, Ron DeSantis, a ordonné que les données sur la disponibilité des lits en soins intensifs soient comptabilisées sur la seule base des patients branchés sur les respirateurs artificiels. Mais ces patients ne représentent pas l’ensemble des malades hospitalisés en raison du Covid-19. Surtout parce qu’avec nos nouvelles connaissances sur le virus, on remplace de plus en plus les respirateurs artificiels par un système d’oxygénation intensive par le nez. Cette communication fait que nous ne savons pas vraiment, combien de places en soins intensifs sont actuellement occupées, lesquels le sont par des patients de Covid-19 et combien sont disponibles.

JB : Propos recueillis par Stéfanie Schüler. L’Arizona a de son côté enregistré 3 591 nouveaux cas de Covid-19, un nouveau record également. Et le Texas, qui avait très tôt commencé son déconfinement, a choisi lui aussi de fermer à nouveau les bars, alors que certaines municipalités comme Gelena Park, en banlieue de Houston, ont instauré un couvre-feu pour faire face à cette recrudescence des contaminations.
Angelique Kidjo, Salma Hayek, Charlize Theron, Forest Whitaker, Miley Cyrus, Shakira : ces stars parmi d’autres grands noms de la musique, du cinéma des sports ou de la mode animent un concert en ligne ce samedi pour lever des fonds visant à aider la mise au point d’un vaccin contre le Covid-19. Un événement planétaire et virtuel co organisé par Global citizen et la Commission européenne. Au total 16 milliards d’euros de promesses de dons ont été enregistrés, après un premier concert qui avait été organisé début mai.

Un nouveau Premier ministre en Irlande, enfin pourrait-on dire, 4 mois après les élections ! Les députés ont désigné Micheal Martin, le patron du Fianna Fail. Le parti centriste a formé hier soir, c’est une première, une alliance avec son rival de toujours, et le parti Vert, pour faire barrage aux nationalistes du Sinn Fein, arrivés en tête des législatives il y a 4 mois. Et les trois partis, Marie Normand, se sont mis d’accord sur une direction tournante.

Le vote s’est tenu, distanciation sociale oblige, non pas au Parlement, mais dans un centre des Congrès de Dublin. Sans surprise, c’est Micheal Martin qui prend, dans un premier temps, la tête du nouvel exécutif. Comme le veut l’usage, il s’est immédiatement rendu à la résidence du président, qui l’a confirmé à son poste. C’est donc le grand retour au pouvoir du Fianna Fail après une cuisante défaite il y a 10 ans, en pleine crise économique. Le pire échec enregistré par un gouvernement sortant. Depuis, Michael Martin a gagné son pari de redorer le blason de son Parti. Sa priorité les prochains mois : la gestion du Covid-19. « Nous devons être prêt à faire face à une nouvelle vague », a-t-il déclaré tout juste élu. Il s’est engagé à gouverner une moitié de mandat, avant de laisser les rênes au dirigeant de l’autre grand parti centriste, le Fine Gael, avec lequel il s’est allié. Leo Varadkar lui cède sa place aujourd’hui et devrait donc la récupérer dans deux ans et demi. Le Parti Vert, petit parti de cette coalition, n’aura lui pas de Premier ministre. Mais il a reçu en échange de son appui plusieurs engagements sur le plan environnemental.

JB : Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a adressé samedi ses félicitations au nouveau Premier ministre Micheal Martin. M. Trudeau a déclaré avoir hâte de travailler avec ce nouveau gouvernement, « notamment sur le soutien aux efforts internationaux pour limiter les impacts de la Covid-19 et relancer nos économies en toute sécurité. » Car l’une des priorités affichées du nouveau chef du gouvernement est bien de redresser l’économie de son pays, mise à mal par la crise sanitaire, mais aussi par le Brexit à venir, et qui, a-t-il souligné, fait face à la pire récession de son histoire.

Signe d’un retour progressif à la normale après plusieurs mois de confinement, l’Europe renoue petit à petit avec les élections : après la Serbie le week-end dernier, l’Islande votait ce samedi pour élire son président et la Pologne doit elle aussi se choisir un nouveau chef d’État ce dimanche, au moment où la France va aux urnes pour parachever un scrutin local qui devait avoir lieu il y a plus de trois mois : le second tour des municipales Françaises, reporté in extremis à cause du coronavirus, va se dérouler ce dimanche. Près de 16 millions d’électeurs doivent désigner leur nouveau maire, dans un peu moins de 5 000 communes. Mais combien d’entre eux se déplaceront ? Si la situation sanitaire s’est grandement améliorée, les inquiétudes demeurent. Le taux d’abstention pourrait à nouveau être très élevé. Marine de La Moissonnière.

Le taux de participation, c’est la grande inconnue de ces élections et ce sera le véritable arbitre du scrutin. Au premier tour, moins d’un Français sur deux s’était rendu aux urnes. Il faut dire que la veille, après les écoles, c’était au tour des bars, des restaurants et des commerces non essentiels de fermer pour cause de coronavirus. Aujourd’hui, selon les experts, l’épidémie est sous contrôle en France à part en Guyane où le virus circule toujours activement et où le scrutin a de nouveau été reporté. Pour le reste du pays, le conseil scientifique a donné son feu vert. Un protocole sanitaire strict devra être respecté dans les bureaux de vote. Les procurations ont été facilitées et la campagne s’est faite à distance essentiellement dans les médias et sur les réseaux sociaux. Tous les partis politiques lorgnent sur les réserves de voix que constituent les abstentionnistes. Normalement, le second tour amplifie les résultats du premier, mais ce scrutin n’a rien d’habituel. Il se tient 3 mois après le premier tour, à la veille des vacances scolaires et dans un contexte sanitaire particulier. Difficile dans ces conditions de faire des pronostics fiables.

JB : Merci, Marine de la Moissonnière !
Veuillez noter que RFI sera en édition spéciale demain dimanche de 19h55 à 22h, heure de Paris, et tous les résultats seront bien sûr à retrouver sur le site de votre radio.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias