#Francês da atualidade

Journal en français facile 17/09/2021 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Merci d'écouter Radio France Internationale en direct de Paris où il est 22 heures.

François Bernard : Bonsoir, il est l'heure de votre Journal en français facile et c'est Sylvie Berruet qui le présente avec moi ce soir, bonsoir Sylvie.

Sylvie Berruet : Bonsoir François, bonsoir à toutes et à tous.

FB : Dans l'actualité de ce vendredi 17 septembre : début des élections législatives en Russie pour élire les 450 députés de la chambre basse du Parlement, la Douma.

SB : Aux Pays-Bas, après la ministre des Affaires étrangères c’est la ministre de la Défense qui a présenté sa démission ce vendredi.

FB : Le TGV a 40 ans ! SNCF fête son train à grande vitesse aujourd’hui.

-----

FB : 108 millions de Russes sont appelés aux urnes depuis ce vendredi et jusqu’à dimanche pour élire les 450 députés de la chambre basse du Parlement, la Douma. Apple et Google ont supprimé ce matin l'application du mouvement Navalny, qui permet de trouver le candidat de l'opposition qui est le mieux placé pour battre celui du pouvoir.

SB : Apple et Google ont ainsi répondu positivement à la demande des autorités. L’opposition russe estime, elle, que c'est un acte de censure.

FB : Le pouvoir essaie d'influer sur le déroulement de ce scrutin nous dit Anissa el Jabri à Moscou.

Des files d’attente sur plusieurs dizaines de mètres dès le matin. Drôle de phénomène observé aux premières heures de ce vendredi aux abords de plusieurs bureaux de vote du centre de Moscou. Des bureaux où sont en réalité inscrits les fonctionnaires de plusieurs ministères selon les rares témoignages collectés par plusieurs médias, ceux-ci ont reçu la consigne dès l’ouverture du scrutin d’aller voter avant midi. L’État n’est pas le seul employeur à pousser à se déplacer aux urnes. Il n’y a plus de caméras accessibles à tout citoyen dans tous les bureaux c’est une première mais il y a toujours quelque part un observateur pour rendre publique une image ou une vidéo comme celle par exemple d’un employé qui photographie bulletin et pièce d’identité pour envoyer sa preuve de vote à son patron selon un sondage, plus d’un tiers des russes est persuadé que son employeur saura quoiqu’il arrive ce qu’il a voté. Enfin, un candidat qui déplaît au Kremlin se voit souvent concurrencé par des homonymes mêmes noms sur les bulletins, une ficelle des années 90 pour désorienter l’électeur à Saint Pétersbourg 2 candidats ressemblent même comme deux gouttes d’eau à celui que le pouvoir ne veut pas voir gagner. Anissa el Jabri Moscou RFI.

FB : Aux États-Unis, la police américaine a mis en garde contre le risque de violences lors d'une manifestation de partisans de Donald Trump demain devant le Capitole à Washington.

SB : Des centaines de militants d'extrême droite se sont donné rendez-vous pour un rassemblement afin de soutenir les plus de 600 personnes arrêtées pour leur participation à l'émeute du 6 janvier.

FB : La situation afghane entraîne une nouvelle démission dans le gouvernement des Pays-Bas. Après la ministre des Affaires étrangères jeudi, c’est la ministre de la Défense qui a présenté sa démission ce vendredi.

SB : Elles paient toutes les deux le prix de l’évacuation de Kaboul jugée insatisfaisante par l’opinion publique.

FB : C'est une difficulté supplémentaire pour le Premier ministre Mark Rutte. Écoutons à ce propos Pierre Bénazet à Bruxelles.

La ministre de la Défense Ank Bijleveld voulait rester dans le gouvernement néerlandais pour, je cite « terminer la mission » à savoir l’évacuation des interprètes afghans de l’armée néerlandaise. Mais la pression du parlement était devenue trop intense. Elle a donc fini ce vendredi par annoncer qu’elle allait remettre sa décision au roi Guillaume-Alexandre. Elle emboîte le pas à la ministre des Affaires étrangères Sigrid Kaag qui, elle, n’avait pas attendu pour démissionner que se produise une levée de boucliers au parlement. Sigrid Kaag avait d’ailleurs reconnu que le gouvernement néerlandais avait je cite « des angles morts » quant à la situation en Afghanistan et n’avait pas été capable de prévoir la victoire-éclair des talibans. Les autres gouvernements alliés non plus mais aux Pays-Bas les ministres n’ont guère le droit à l’erreur. Ces démissions sont d’ailleurs assez paradoxales car l’armée batave fait partie des seules dans la coalition à avoir monté une opération d’évacuation conjointe avec un allié, en l’occurrence l’armée belge. Pour le premier ministre Mark Rutte ces démissions ne chamboulent pas la situation actuelle car son gouvernement est démissionnaire depuis janvier. Mais l’ex-ministre des Affaires étrangères Sigrid Kaag est à la tête du parti centriste D66 qui pourrait être la clef d’une future coalition gouvernementale avec Mark Rutte. Les négociations durent depuis six mois et ces démissions hypothèquent une solution rapide.

FB : Israël semble changer de position sur le nucléaire iranien. Dans une interview accordée à la revue américaine Foreign Policy, le ministre de la Défense s’est dit prêt « à accepter un accord sur le nucléaire iranien ».

SB : Toutefois, le ministre de la Défense n’écarte pas l’option militaire si l'Iran devait développer des armes nucléaires.

FB : À Jérusalem Sami Boukhelifa.

Il y a une semaine encore, le Premier ministre israélien accusait l’Iran de continuer de mentir au monde, concernant son programme nucléaire. Les propos de Naftali Bennett, faisaient suite à la publication d’un rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique. L’AIEA y dénonçait un manque de coopération de Téhéran. Depuis, un compromis a été trouvé et les inspecteurs de cette agence des Nation Unies, vont pouvoir surveiller davantage les installations nucléaires iraniennes. Sous la direction de l’ancien Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, l’État hébreu rejetait catégoriquement toute initiative internationale dont l’objectif était un accord sur le nucléaire iranien. Mais cette semaine, changement de doctrine. Pour la première fois Israël envisage officiellement une nouvelle possibilité. Le ministre de la Défense israélien explique : « Israël serait prêt à accepter un retour à un accord nucléaire négocié par les États-Unis avec l'Iran ». Mais Benny Gantz, reste septique et exige de Washington d’envisager l’action militaire en cas d’échec des négociations avec Téhéran.

FB : Dans l'actualité sanitaire, l'Inde a réalisé aujourd'hui 22 millions de vaccinations contre le Covid. Ce chiffre record a été atteint dans le cadre d'une campagne intensive organisée pour l'anniversaire du Premier ministre Narendra Modi.

SB : La Slovénie a décrété une obligation de vaccination pour ses employés de la fonction publique. La mesure, qui entrera en vigueur à compter de début octobre, concerne environ 31 000 personnes.

FB : La Suisse a annoncé un durcissement des conditions d'entrée sur son territoire, rendant obligatoire la présentation d'un test négatif au Covid pour toutes les personnes non vaccinées. La mesure entrera en vigueur dès lundi.

SB : En France, le nombre de personnes hospitalisées malades du Covid, en particulier celles en soins critiques, a poursuivi sa décrue tandis que le cap des 50 millions de vaccinés a été franchi.

FB : Il y a 227 personnes en moins hospitalisées aujourd'hui qu'hier. 7 373 nouveaux cas ont été confirmés au cours des dernières 24 heures.
En France toujours, le TGV a 40 ans ! SNCF fête son train à grande vitesse aujourd’hui. Dans le même temps, le PDG du groupe a fait cette annonce : La SNCF prévoit de supprimer entre 2 000 et 3 000 postes. Alexis Bédu

Aucune échéance n’a été donné mais la suppression est importante. Entre 2 et 3000 emplois. C’est un peu moins de 2% des effectifs qui vont disparaitre. Jean Pierre Farandou le PDG du groupe donnait plusieurs justifications au micro de BFMTV ce matin. […] Le groupe a été touché pendant la pandémie. Notamment par la baisse de la clientèle affaires. Jean-Pierre Farandou veut faire des économies alors que la concurrence pointe le bout de son nez. La SNCF a d’ailleurs récemment perdu la ligne de TER entre Marseille et Nice. Marché gagné par le groupe Transdev. Ces dernières années l’emploi a fondu à la SCNF. Un récent bilan social démontre que la compagnie ferroviaire a supprimé 7 000 emplois entre 2017 et 2019.

FB : Les radios les plus écoutées cet été reste identique à celui de l'an dernier : France Inter conserve la première position devant RTL et France-Info.
Du sport maintenant, du football. Pour son premier match des Éliminatoires pour la Coupe du Monde 2023, l'Équipe de France féminine a battu sévèrement la Grèce (10-0).

SB : Les françaises égalent la plus large victoire de leur histoire à l'extérieur et prennent la tête de leur groupe avant de se rendre en Slovénie mardi.

FB : Voilà c'est la fin de votre Journal en français facile. Merci de l'avoir suivi. Et merci à vous Sylvie Berruet de l'avoir présenté avec moi. Bonsoir à tous.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias