#Francês da atualidade

Journal en français facile 12/03/2022 20h00 GMT

Studio RFI
GUERRE EN UKRAINE : 7 civils dont un enfant près de Kiev ; et autres nouvelles.

Transcription

Adrien Delgrange : Bonsoir à toutes et à tous et soyez les bienvenus à l’écoute de RFI, en direct de Paris où il est 21 h, 20 h en temps universel. L'heure quotidienne de votre Journal en français facile. Ce soir à mes côtés pour vous le présenter Sylvie Berruet, bonsoir.
 
Sylvie Berruet : Bonsoir Adrien, bonsoir à tous. 
 
AD : Et au sommaire de ce samedi 12 mars 

SB : Le point dans un instant sur l’invasion Russe en Ukraine. Ce soir, les Ukrainiens accusent les Russes d'avoir tué 7 civils dont un enfant près de Kiev. 
 
AD : La guerre en Ukraine est ses conséquences. Nous évoquerons dans ce journal la saisie d'un bateau russe en Italie. 
 
SB : En France, des rassemblements un peu partout dans le pays pour la défense du climat. Reportage dans la manifestation parisienne.
 
AD : Et enfin, le décès d'une figure de l'extrême gauche française, Alain Krivine s'est éteint aujourd’hui à l’âge de 80 ans. Voilà pour les titres.

-----
 
SB : En Ukraine, les bombardements se poursuivent. 
 
AD : Notamment dans les grandes villes du pays : Kiev, Odessa, Marioupol, Nipro ou encore Kharkiv. Au 17e jour de l'offensive russe, où en sont les troupes de Vladimir Poutine ? Éléments de réponse avec vous Vincent Souriau.

Les positions sont stables depuis le début de la matinée. Il y a toujours ces campagnes de bombardements massifs visant plusieurs villes du pays. Mais s'agissant des mouvements de troupes, pas d'avancée majeure même si les forces russes grignotent du terrain petit à petit aux abords de Kiev. Elles se trouvent désormais à 25 kilomètres environ du centre de la capitale ukrainienne où les sirènes ont de nouveau retenti ce matin. La stratégie de l'armée ukrainienne, on la connaît, c'est de harceler avec de petits groupes très mobiles les convois de tanks et de véhicules blindés qui s'avancent sur les principales routes de la région. Ces groupes bénéficient des armes anti-chars livrées par plusieurs pays occidentaux. Ces lance-roquettes très maniables, qui se portent à l'épaule et qui provoquent de dégâts sur les colonnes russes.  Pour l'instant, on ne voit toujours pas d'offensive au sol venue de Moscou, pas de véritable coordination avec un appui aérien qui permettrait aux soldats russes de réaliser des percées rapides. Et les Ukrainiens en profitent toujours pour tendre des embuscades et tenter de désorganiser la machinerie de Vladimir Poutine.

AD : J'ajoute, Vincent Souriau, que des soldats russes auraient tiré sur des civils ukrainiens. Des civils qui tentaient de fuir la capitale Kiev. 7 personnes sont mortes, dont un enfant, affirmation ce soir des services de renseignement militaire ukrainiens.
 
SB : Sur le plan diplomatique, un nouvel échange téléphonique aujourd’hui entre Emmanuel Macron, Olaf Scholz et Vladimir Poutine.  
 
AD : Un entretien d’un peu plus d’une heure entre le président français, le chancelier allemand et le président russe qui n'a pas permis de déceler chez le président russe de volonté de cesser la guerre en Ukraine. C’est ce que rapporte l'Élysée. 

SB : La répression russe s'abat aussi sur les ONG.
 
AD : Amnesty international dénonce la fermeture de son site internet en langue russe. Dernier épisode de la campagne de censure mise en place par le Kremlin suite à l'invasion de l'Ukraine. Après la mise au pas des correspondants de la presse étrangère, l'arrestation ou la fuite des journalistes locaux, le pouvoir russe s'en prend aux dernières informations encore accessibles à la population russe.  
 
SB : Écoutons le témoignage de Katia Roux, d'Amnesty International France. 

Depuis le début de l'invasion en Ukraine, on voit très clairement que les médias indépendants sont bloqués. On a pu constater que plus de 150 journalistes avaient dû cesser leur travail et fuir le pays. Facebook et Twitter sont interdits. Il y a aussi une nouvelle loi qui vient punir la couverture indépendante des événements d'une peine pouvant aller jusqu'à 15 ans d'emprisonnement. On a vu que les termes de guerre d'invasion était effectivement interdit, donc aujourd'hui en Russie, il est extrêmement difficile d'avoir accès à ces informations objectives, impartiales, et c'est bien là tout l'enjeu. Le Kremlin entend contrôler tout ce qui est dit Des événements actuellement. Or, seul l'accès à une information fiable permettra à la population russe de se faire une opinion sur la situation. Donc aujourd'hui c'est très difficile. Il existe encore des canaux. Les journalistes depuis l'exil où via des télégrammes, ou encore sur Youtube continue à partager des informations essentielles. Et la fermeture de notre site en en langue russe et d'autres sites effectivement envoie un signal très négatif et il faut absolument continuer à documenter ce qui est en train de se passer. 

AD : Vous venez d'entendre Katia Roux, d'Amnesty International France. 
 
SB : Et parmi les sanctions, Adrien, les mesures de rétorsions en Europe, l’Italie a saisi un bateau russe.

AD : Et c’est un bateau de luxe, Sylvie. Un super yacht. C’est comme ça qu’on les appelle. Il appartient en l’occurrence au milliardaire russe Andreï Melnichenko. C'est un proche de Vladimir Poutine. Le nom de cet homme est inscrit sur une liste noire de l’Union européenne à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine. En Italie pour RFI, Anne Le Nir.

Après avoir gelé des biens d'une valeur de 143 millions d'euros, dont des villas grandioses en Sardaigne appartenant à des oligarques russes, la police financière italienne n'est pas peu fière d'avoir saisi le yacht d'Andrey Melnichenko, amarré au port de Trieste. Elle a transmis à toutes les agences de presse des photos et des vidéos montrant ce yacht à voile et à moteur, considéré comme le plus grand au monde. Long de 143 mètres, il a été conçu par le designer français Philippe Stark et sa valeur est estimée à 530 millions d'euros. La police financière a précisé qu’Andrey Melnichenko était propriétaire du yacht, par l'intermédiaire d'une société basée aux Bermudes. Ce magnat multimilliardaire du charbon et de l'engrais fait partie du cercle le plus proche de Vladimir Poutine. Le super yacht avait été ancré au port de Trieste en novembre 2021 pour des travaux d’entretien confiés au groupe Fincantieri. Anne Le Nir, Rome, RFI.

SB : L'ambassade d'Afghanistan aux États-Unis va fermer ses portes la semaine prochaine.
 
AC : Les talibans au pouvoir en Afghanistan ne sont pas reconnus par la communauté internationale. Conséquences les 25 diplomates, qui représentaient l'État afghan à Washington, ne pourront bientôt plus bénéficier de leur statut indique les autorités américaines et devront faire, du coup, une demande de visa s'ils veulent rester vivre aux États-Unis.  
 
SB : En France, à un mois du premier tour de l'élection présidentielle, pour défendre le climat, plusieurs associations et ONG ont appelé à manifester partout dans le pays.  
 
AD : Des rassemblements à Lyon, Marseille, Rennes ou Montpellier. À Paris, ils étaient 80 000 selon les organisations avec de nombreux jeunes dans le cortège. Des jeunes qui demandent, à terme, des solutions concrètes. Reportage à Paris, Léa Aujal.

Ana, tee-shirt à l'effigie de France Nature Environnement, est une habituée des manifestations pour le climat et elle s’inquiète. « Il va falloir qu'on réagisse et pas par des petites mesures, qu'on prenne des vraies décisions, des plans de transition de façon globale, que ce soit pour l'agriculture, pour la mobilité, pour la consommation de façon générale. » Des mesures urgentes pour faire face aux migrations climatiques. « Mais je ne suis pas confiante pour les 4 milliards d'individus qui sont très vulnérables aujourd'hui et qui risquent d'être submergés par la montée des eaux qui risque de faire face aux sécheresses, aux baisses de rendement. » Des inquiétudes partagées par Loïc. Cet étudiant a du mal à se projeter dans l’avenir. « Moi, j'ai assez peur pour l'avenir. Ouais, mais je pense qu'on est plusieurs à se poser des questions de : est-ce qu'on pourra même se permettre d'avoir des enfants pour l'avenir ? » S'il est bien trop catastrophiques au final ? » Les jeunes appellent à d’autres mobilisations et notamment à la veille du premier tour de la présidentielle.  

AD : Le reportage à Paris signé Léa Aujal.

SB : Figure d'extrême gauche et ancien candidat à la présidentielle, Alain Krivine est mort à l'âge de 80 ans.

AD : Alain Krivine qui fut le leader pendant trois décennies de la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) qu'il avait d’ailleurs cofondée en 1974. La LCR devenu NPA, Nouveau parti anticapitaliste, représenté pour cette présidentielle 2022 en France par Philippe Poutou. À l'extrême droite, Marine Le Pen dénonce, aujourd’hui, les pétroliers « profiteurs de guerre » qui font des bénéfices « suspects » à ses yeux sur les prix des carburants en hausse. Le prix du litre d’essence et de gasoil en France dépasse allégrement les 2 euros du fait de l'invasion russe en Ukraine. La candidate RN demande une enquête à la direction de la concurrence. 

Et puis comme pour éteindre le feu qui couve, le Premier ministre français Jean Castex annonce une « remise à la pompe de 15 centimes par litre ». La remise s'appliquera à partir du 1er avril prochain pendant quatre mois pour tous les Français, et ce, afin de faire face à l'envolée des prix du carburant. Une mesure qui coûtera environ 2 milliards d'euros à l'État français.

Ainsi se referme ce journal. Merci Sylvie Berruet. 

SB : Merci Adrien. 

AD : Et merci à vous de nous avoir écouté.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias