#Francês da atualidade

Journal en français facile 04/09/2019 20h00 GMT

Studio RFI
Transcription

Loïc Bussières : 22h à Paris, 2h de moins en temps universel. Bonsoir et bienvenue si vous nous rejoignez pour votre Journal en français facile que je vous présente en compagnie de Zéphyrin Kouadio. Bonsoir Zéphyrin.

Zéphyrin Kouadio : Bonsoir.

LB : À la une : le bras de fer autour du Brexit au Parlement britannique. Les députés approuvent ce soir un texte exigeant le report de la date du Brexit tandis que Boris Johnson demande des législatives anticipées.

ZK : En Italie, Giuseppe Conte présente son nouveau gouvernement, celui de la nouvelle alliance entre le Mouvement 5 Etoiles et les sociaux-démocrates. La Ligue de Matteo Salvini rejoint le camp de l’opposition.

LB : À la une également la reculade de l’exécutif à Hong Kong où Carrie Lam annonce le retrait définitif du texte controversé sur les extraditions à l’origine de la colère du camp pro-démocratie.

------

ZK : Au Royaume-Uni, le ton est encore monté d’un cran ce soir au Parlement après le vote d’un texte demandant de repousser la date du Brexit.

LB : La date de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne est théoriquement prévue pour le 31 octobre. Pour Boris Johnson, elle pourrait se faire sans accord avec Bruxelles, mais cette option n’a pas les faveurs des députés et le Premier ministre n’a plus la majorité à la Chambre des Communes. Raison pour laquelle il demande ce soir des élections législatives anticipées pour le 15 octobre. Plus tôt dans la journée, les militants pro-européens s’étaient réunis pour écouter des députés écologistes, travaillistes et centristes, tous réunis contre un Boris Johnson. Reportage de notre envoyée spéciale à Londres Anissa El Jabri.

Sur la scène face à la pelouse, un chauffeur de salle. Mission : réveiller les quelques centaines de militants pour l’Europe réunis pour quelques heures. La cible idéale : le tout nouveau premier ministre Boris Johnson. « Vous devez imaginez ce que c’est que d’avoir 55 ans et vous avez détruit trahi toutes vos amitiés vous avez brûlés derrière vous tous les ponts que vous avez traversés pour atteindre votre but, vous y arrivez, et là, vous foutez tout en l’air. » Huées sifflets quelques rires, mais des militants drapeaux européens à la main entre soulagements et inquiétude. « Je suis bien plus optimiste maintenant. La semaine dernière quand Boris Johnson a annoncé la suspension du parlement j’étais profondément déprimée, mais maintenant il y a de l’espoir. Le pouvoir de Boris Johnson est en train de s’évanouir, on est très heureux de ça, maintenant on ne sait pas ce qui peut se passer. Je prie jour et nuit que Boris Johnson ne gagne pas de futures élections. » « On devrait inventer une machine à remonter le temps, revenir en 2016 et s’éviter ce cirque absurde, mais ça n’arrivera pas n’est-ce pas. » Même les militants pro-européens les plus acharnés sont fatigués d’attendre encore et encore qu’une sortie de la crise se dessine.

ZK : En Italie, la page de la crise semble en revanche tournée tout au moins pour le moment.

LB : Après la fin cet été de l’alliance entre le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue d’extrême droite de Matteo Salvini. Matteo Salvini qui avait lui-même déclenché la crise, en mettant fin à la coalition au pouvoir et qui se retrouve désormais dans l’opposition. Le pays a depuis ce mercredi un nouveau gouvernement. Le Premier ministre Giuseppe Conte l’a présenté au Président Matarella après l’accord entre son Mouvement des 5 Étoiles et du parti Démocrate. À Rome, Anne Tréca.

Un gouvernement officiellement ni de droite ni de gauche, mais destiné à protéger les familles et le travail. C’est ainsi que Giuseppe Conte présente sa nouvelle équipe : 10 ministres 5 Étoiles, 9 Démocrates …pour un recentrage de l’Italie dans des politiques plus sociales. Un poids lourd du nouveau gouvernement vient d’ailleurs du parlement européen, le démocrate Roberto Gualtieri, président de la commission des affaires économiques à Strasbourg devient ministre de l’Économie et des Finances à Rome. Fin connaisseur des contraintes et des opportunités de l’Union européenne, il devrait par sa personnalité rassurer les partenaires et les créditeurs de la péninsule. Du côté des 5 Étoiles, L’imprévisible Luigi di Maio arrive aux Affaires étrangères, un lot de consolation pour avoir perdu le titre de vice-premier ministre qu’il partageait avec Matteo Salvini. Le nouveau programme de gouvernement annonce un changement de route substantielle de l’Italie sur au moins 2 points : la politique économique ne laissera plus s’emballer la dépense publique ; et l’immigration sera gérée, avec davantage d’actions en faveur de l’intégration des nouveaux arrivants et une concertation européenne.

ZK : À la une également, ce coup de théâtre dans l’ancienne colonie britannique.

LB : Un coup de théâtre et une victoire pour les manifestants : Carrie Lam a annoncé le retrait formel du projet de loi sur les extraditions. C’est ce texte qui avait amorcé la contestation au mois de juin. Devant l’ampleur du mouvement et la persévérance de la population, la cheffe de l’exécutif hongkongais choisit finalement de reculer. Elle promet le retrait immédiat du texte, une vigilance accrue à propos des violences policières et le lancement d’un dialogue direct avec les citoyens.

Le gouvernement va formellement retirer ce projet de loi, afin d’apaiser les inquiétudes de la population. Le secrétaire d’État chargé de la sécurité déposera une motion en ce sens dès la reprise des travaux parlementaires. Ensuite, nous soutiendrons résolument le travail de l’Inspection générale de la police nationale : en plus des experts étrangers, j’ai nommé deux nouveaux membres au sein de cette institution et je m’engage à ce que le gouvernement suive au plus près les recommandations qui seront contenues dans son rapport. Troisièmement, à partir d’aujourd’hui, mes principaux conseillers et moi-même allons nous rapprocher de la population afin d’engager un dialogue direct : les citoyens venus de tous les horizons, de toutes les classes sociales, sont invités à exprimer leur opinion et à partager leurs difficultés. Nous devons trouver un moyen de soulager les maux de la société et d’imaginer les bonnes solutions, car après deux mois de mouvement social, il est évident que le mécontentement s’étend bien au-delà de ce projet de loi.

ZK : L’ouragan Dorian continue sa course vers les côtes américaines après son passage sur les îles Bahamas où il a fait au moins 7 morts.

LB : Selon un bilan toujours provisoire, les secours continuaient aujourd’hui d’évacuer les blessés et chercher les disparus dans l’archipel qui souffre également d’importants dégâts matériels. Dorian a été rétrogradé en catégorie 2, mais reste porteur de vents toujours très puissants à 165 km/h. Il devrait atteindre la Floride dans les heures qui viennent.

ZK : Le pape François au Mozambique, Première étape d’une tournée africaine qui va durer 7 jours.

LB : Le souverain pontife se rendra également à Madagascar. L’un des pays les plus pauvres au monde, avec précisément le Mozambique. Ce périple de sept jours est destiné à plaider pour la paix et la justice sociale selon le Vatican.

ZK : Et l’on en vient à la situation en Argentine, c’est le pays dont le pape est originaire et elle continue de s’enfoncer dans la crise.

LB : Illustration encore hier avec la banque centrale du pays qui a rectifié ses prévisions économiques pour l’année en cours. Selon elle, l’inflation et la récession y seront malheureusement plus importantes que prévu dans les précédentes estimations. Altin Lazaj.

L’inflation devrait atteindre 55 % en 2019 contre 40 % prévus initialement. La chute du PIB sera de 2,5 % soit 0,9 point de dégringolade supplémentaire. Des projections publiées le jour où la bourse du pays a plongé de près de 12 %. L’Argentine est en plein marasme économique. La récession frappe de plein fouet le pays depuis le second semestre 2018 et le peso, la monnaie nationale a perdu 20 % de sa valeur ces trois dernières semaines. Par conséquent, les salaires réels baissent ce qui entraîne une chute de la consommation et des investissements. Pour limiter cette volatilité du peso, le gouvernement a imposé dimanche dernier un contrôle des changes aux entreprises et aux particuliers. L’Argentine a aussi demandé au Fonds monétaire international de rééchelonner le remboursement de son prêt, 57 milliards de dollars accordés il y a un an, en échange d’une cure d’austérité.

LB : Du tennis avec la suite des 1/4 de finales de l’US Open. Le français Gaël Monfils affronte en ce moment l’Italien Matteo Berrettini. Le dernier quart opposera Schwartzmann à Nadal. Un peu plus tôt, le Bulgare Grigor Dimitrov, 78e mondial a frappé un grand coup en éliminant Roger Federer. Il affrontera Daniil Medvedev, lui-même vainqueur d’un autre Suisse, Stan Wawrinka.

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias