#Francês da atualidade

Homme d'affaires

mots-actu_h.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

Nicolas Sarkozy, homme d’affaires. C’est l’un des titres de RFI, qui résonne, juste après qu’on a appris la condamnation à de la prison ferme de l’ancien président de la République. Et bien sûr, on a un jeu de mots : on sait ce qu’est un homme d’affaire. Sans s ! Et il est heureux que le mot français soit encore tout à fait en usage, même s’il est concurrencé par l’anglicisme businessman, courant, mais pas autant, et qui garde bien les caractéristiques de son origine. Un homme d’affaire est bien celui qui s’occupe d’entreprises, d’argent, de commerce. Mais d’un commerce de haut vol : l’homme d’affaire n’est pas un boutiquier. Il travaille dans son bureau et non dans son magasin. Il achète et revend, spécule parfois, à la bourse ou ailleurs. En un mot, il fait des affaires. Et ce mot, au pluriel, désigne l’implication dans des marchés, dans le mouvement de l’économie. Sarkozy est-il un homme d’affaire ? Pas exactement ! Pas professionnellement. Il est avocat avant d’être homme politique, puis il a été élu (maire de Neuilly par exemple) avant d’être ministre, puis président. Mais à cet échelon de responsabilité, il est bien rare qu’on n’ait aucun rapport avec les mouvements de l’économie, surtout si on a un peu de fortune personnelle.

Mais le mot affaire a de nombreux autres sens, et notamment, on l’emploie à propos d’une situation publique compliquée, avec l’idée qu’il y a du scandale derrière : des malversations, de la corruption, de l’illégal, bref quelque chose de peu clair, avec le fantôme du tribunal qui rôde derrière. Tout ça grâce à un autre jeu de mot : une affaire est aussi la matière d’un procès, surtout si l’on a du mal à y démêler le vrai du faux et l’innocent du coupable : l’affaire Dreyfus, l’affaire Dominici.

Alors si l’on parle de Sarkozy, homme d’affaires, on joue sur l’ambigüité de ce « s » ! On sous-entend qu’il est mêlé à des affaires, et à plusieurs, d’ailleurs. Il a été jugé dans l’affaire des écoutes. Mais Bygmalion, le financement de sa campagne électorale de 2007, celui de 2012, divers contrats signés avec des instituts de sondage… La presse, dans son ensemble prédit à Sarkozy un lourd avenir judiciaire ! Et lorsqu’on parle des affaires qui le suivent, c’est un peu comme si l’on parlait de ses casseroles. Le mot est pourtant moins familier, mais la suspicion qui s’attache à ce mot de casserole se reporte, en moins net, sur l’affaire.

Avertissement !  
Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo DGLFLF Ministère de la Culture

En partenariat avec la Délégation Générale à la Langue française et aux Langues de France (DGLFLF)

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias