#Francês da atualidade

Colis piégé

mots-actu_c.png
RFI
Les mots de l'actualité : une chronique pétillante qui éclaire en deux minutes un mot ou une expression entendue dans l'actualité.

On, le sait, divers colis ont été envoyés à des personnalités de l’opposition à Donald Trump, aux États-Unis. C’est-à-dire qu’ils ont reçu ou que leur a été envoyé, même s’il n’est pas arrivé à destination, un paquet dans lequel on a dissimulé une bombe, un mécanisme explosif, une machine infernale comme on disait à propos des bombes à retardement confectionnées par les anarchistes au début du 20ème siècle. Mais dans un colis piégé, la logique est différente, il explose quand on l’ouvre, c’est en cela qu’il est piégé.

Et un piège, on sait bien ce que c’est : un dispositif prévu pour attaquer, pour immobiliser, en tout cas pour nuire. Et les pièges auxquels on songe sont ceux qu’on cache pour attraper des animaux, une technique de chasse comme une autre… Puis, plus sophistiqué, le piège a désigné toute une installation imaginée pour se refermer sur quelqu’un : on l’entraine, on l’attire, il ne se doute de rien, et quand il réalise ce qui se passe, il est trop tard, il est pris au piège. C’est bien la formule qu’on utilise. Il a été piégé, son innocence, sa bonne foi ont été prises en défaut.

Et le mot s’utilise parfois de manière extensive, quand on s’est fait avoir, sans nécessairement que quelqu’un vous en veuille : je me sentais bien, je parlais avec mes amis… et je me suis laissé piéger par cette bonne ambiance. Et quand je me suis aperçu de l’heure qu’il était, c’était trop tard : plus de métro, j’ai dû rentrer à pied !

Et le colis alors ? C’est un paquet, un objet emballé. Tout spécialement si on le confie aux services postaux, puisqu’on parle d’un colis postal, plus volumineux qu’une lettre. Que le colis soit piégé ou non, il est fermé, et on ne sait pas ce qu’il renferme, ce qui peut faire son danger ou son charme.

Et l’origine du mot est particulière : colis dérive de « cou » puisqu’au départ, il s’agit d’un paquet qu’on porte autour du cou pour être sûr qu’on ne va pas le perdre.

Avertissement !

Ce texte est le document préparatoire à la chronique Les Mots de l’Actualité. Les contraintes de l’antenne et la durée précise de la chronique rendent indispensable un aménagement qui explique les différences entre les versions écrite et orale.

Logo CANOPE

Coproduction du réseau CANOPÉ.
www.reseau-canope.fr  

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias