صوتي

Les robots mous sont indestructibles

Les robots mous sont indestructibles
Le personnage de dessin animé Bob l'éponge a-t-il inspiré le prototype de robot flexible, souple et mou ?
Nickelodeon
Il résiste au froid, au feu, aux radiations, aux chocs, aux piétinements et même à l’écrasement en passant sous les roues d’une voiture. Des chercheurs américains de Harvard, ont conçu un prototype de robot flexible, souple et mou. Cette guimauve électronique indestructible permettra de concevoir des androïdes adaptés aux conditions extrêmes.

02’03’’- Première diffusion 14/09/2014

Bob l’éponge, le héros carré et en mousse, du célèbre dessin animé qui porte son nom, ne craint ni les coups ni les chocs, et encore moins de se faire écraser, ce qui est compréhensible, lorsque qu’on possède le physique d’une éponge marine. Les jeunes roboticiens de l’Université de Harvard, durant leur petite enfance, ont dû passer des heures devant la série animée. Leur dernière création, bien qu’ils s’en défendent, ressemble à Bob l’éponge. Officiellement, les chercheurs affirment s’être inspirés de la nature pour créer des robots plus flexibles et plus souples que ceux en métal ou à coque rigide. Les modèles de prédilection des roboticiens sont les calamars, les étoiles de mer, et autres animaux sans squelette, au corps mou.

Le dernier prototype sorti du laboratoire de l’ Institut d’ingénierie inspiré par le biologique de l’Université d’Harvard, ressemble à une étoile de mer, son corps est composé de silicone comprenant des alvéoles reliées entre elles, laissant passer de l’air comprimé, permettant à ce robot de se déplacer à la vitesse record de 18 m par heure. Il se tortille et ondule plus qu’il ne marche, et c’est ce qui fait son charme ! Sa structure en silicone présente de nombreux avantages, comme de supporter de grands écarts de température. Etanche, il résiste à certaines radiations comme les ultra-violets, et aux acides corrosifs. Un bref passage au feu ne l’endommage pas, comme le démontrent les vidéos sur le site de l’institut.

Les chercheurs, ne reculant devant aucun sacrifice, n’ont pas hésité à rouler sur l’une des quatre branches de cette étoile de mer robotisée, prenant garde toutefois de ne pas écraser la partie centrale de l’engin où est logée toute l’électronique. Même pas mal ! De toutes ces épreuves, notre robot est sorti indemne. Bien qu’ils soient un peu lourdauds et pas très vifs, les robots mous ont de l’avenir, ils permettront de concevoir des machines plus résistantes, plus souples qui ne risqueront pas de blesser leur propriétaire humain en cas de choc frontal. Bob l’éponge à tout compris ! Mieux vaut être un super mou solide, plutôt qu’un gros dur fragile. Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

 

النشر بتاريخ 02/10/2015 - التعديل بتاريخ 06/01/2017 - بواسطة Dominique Desaunay

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias