Gryposaurus Monumentensis
Gryposaurus Monumentensis.
AFP
مقالة

Le «Gryposaurus monumentensis», un pacifique herbivore

Un nouveau dinosaure, à la dentition particulièrement impressionnante, a été mis à jour dans le sud de l’Utah (Ouest des États-Unis), en 2002. Mercredi 3 octobre 2007, la revue de la société linnéenne américaine spécialisée, Zoological Journal of The Linnean Society lui consacrait un article. En dépit de son apparence redoutable, le Gryposaurus monumentensis a été identifié comme appartenant au groupe des dinosaures dits «à bec de canard», tous de pacifiques herbivores.
بحسب Dominique Raizon -

C’est à un fabricant de meubles de Pennsylvanie que l’on doit la découverte laquelle, deux ans plus tard, déclencha des fouilles approfondies : il s’agissait d’un crâne, de 76 centimètres de long, bien conservé, une tête de « lézard à bec en crochet ». Le crâne était équipé d’une robuste mâchoire, dotée de huit cents dents : trois cents et cinq cents de rechange, à l'intérieur de l'os,. Bref, un « monstre » dont la  dentition extravagante, de l’avis des spécialistes, n’était pourtant destinée qu’à venir à bout des végétaux, mais certes des végétaux les plus coriaces.

Les « parents scientifiques » de l’animal, aussitôt soumis aux laboratoires du Muséum d'histoire naturelle de l'université de l'Utah, à Salt Lake City (États-Unis), s’appellent Terry Gates et Scott Sampson. Ils ont baptisé le dinosaure, Gryposaurus monumentensis car, avec cette découverte, c’est un nouveau spécimen du groupe des hadrosaures ou dinosaures dits « à bec de canard », que les scientifiques ont identifié. En dépit de son allure redoutable, Gryposaurus monumentensis appartient donc, en fait, à la classe des paisibles dinosaures herbivores, mesurant entre sept et 10 mètres de long, qui peuplaient par le passé le continent américain.

Une découverte qui en appelle une autre

Ce crâne a été trouvé dans la formation de Kaiparowits, une couche géologique remontant à une période proche de la fin du crétacé, vieille de 75 millions d'années, en plein milieu du Grand Staircase-Escalante National Monument, le plus grand espace protégé des États-Unis, après le Parc national de Yellowstone. Cette découverte renseigne, du même coup, sur l'environnement passé du continent américain et un écosystème encore ignoré jusqu’ici. Si de tels herbivores vivaient là, cela signifie alors que l’Etat américain de l'Utah n'était pas aussi aride qu’aujourd'hui, et qu’il abritait, au contraire, de larges forêts.

Le Gryposaurus monumentensis  fait partie de la dizaine de dinosaures, carnivores ou herbivores, trouvés à Grand Staircase-Escalant. Pour les scientifiques, ce site est une fenêtre grande ouverte sur le monde des dinosaures. La dernière découverte, résument Terry Gates et Scott Sampson, montre que ces dinosaures formaient un genre très varié d'hadrosaures et qu'ils étaient largement répandus pendant plus de cinq millions d'années entre l'Alberta (Canada), au nord, et l'Utah sinon le Texas, bien plus au sud.

النشر بتاريخ 19/10/2015 - التعديل بتاريخ 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias