De quoi sont morts les derniers mammouths ?
Reconstitution d'un mammouth laineux présentée au Muséum national d'histoire naturelle.
MNHN
مقالة

De quoi sont morts les derniers mammouths ?

La disparition de la dernière population connue de mammouths laineux ayant survécu sur une île de l'océan Arctique, il y a quelque 4 000 ans est probablement due à un événement soudain, tempête ou nouvelle maladie, selon une étude publiée le 31 mars 2010 dans la revue Proceedings of the Royal Society B.
بحسب Dominique Raizon -

 

Christian de Muizon, paléontologue, directeur de recherche au CNRS (01:54)
Disparition des espèces : 3 interprétations qui ne s'excluent pas forcément.

Quelle est la cause de la disparition des mammouths laineux ? Différentes hypothèses ont été débattues, parmi lesquelles les chasses conduites par l’homme et le réchauffement climatique. Les résultats des derniers travaux de Anders Angerbjorn et son équipe, chercheur à l’université de Stockholm, écartent cette dernière hypothèse.

Sur l'île russe de Wrangel, au Nord de la Sibérie, on savait qu'une colonie de mammouths laineux avait survécu il y a quelque 4 000 ans. Et, d'après une datation au carbone 14, au moins quelques derniers mammouths s'y seraient encore trouvés en 1700 avant l'ère chrétienne.

Pour savoir si les mammouths s'étaient éteints parce que leur isolement avait entrainé une réduction de leur diversité génétique, limitant les capacités d'adaptation, l'équipe de Anders Angerbjorn a analysé des fragments d'ADN mitochondrial, celui propre aux centrales à énergie des cellules.

Décryptage partiel du génome du mammouth (00:51)

Alors de quoi ont bien pu mourir les mammouths ?

Une perte de diversité génétique aurait pu aussi être la conséquence du changement de climat, devenu plus chaud lors de la période interglaciaire. A leur surprise, les chercheurs ont découvert que la diversité génétique était restée stable, voire s'était même légèrement accrue vers la fin et, concluent les chercheurs, « ceci suggère que l'extinction finale a été causée par un changement soudain, plutôt que progressif, de l'environnement des mammouths ».

Et, qui plus est, l'homme n'aurait pas pu exterminer les derniers mammouths, car il serait arrivé sur l'île une centaine d'années après leur disparition.

Une tempête ? Une bactérie ? Ou l’herbe devenue rare !

Il reste donc comme hypothèses un cataclysme naturel ou une maladie qui aurait décimé cette population animale. Les chercheurs notent qu'un évènement soudain, comme une énorme tempête, l'émergence d'un nouveau virus ou d'une nouvelle bactérie, aurait pu éliminer les derniers survivants.

« Le destin des mammouths de l'Ile Wrangel n'a pas nécessairement été celui de l'espèce dans son ensemble, parce que le processus de sélection et d'évolution des espèces peut être différent en milieu insulaire », soulignent les chercheurs.

Une autre théorie retenue est liée à l'expansion des forêts en Europe : dans certaines régions d'Asie auraient privé d'herbe les mammouths, les conduisant à mourir de faim.

Pour en savoir plus :

- Un squelette de mammouth trouvé à Los Angeles
- Les temps géologiques, qu'est-ce que c'est ?
- Poils et cheveux, gardiens des secrets de la vie
- Décryptage du génome du mammouth laineux
- Le site du CNRS sur Le déroulement de l'évolution, sa chronologie et l'histoire des milieux

النشر بتاريخ 25/11/2015 - التعديل بتاريخ 25/11/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias