صوتي

L’utilisation pédagogique de l’Histoire Générale de l’Afrique: les enjeux

Brazzaville. 15 août 1960. Le ministre de la Culture André Malraux (g), l'abbé Fulbert Youlou (c) et le colonel Daboval (d) lors de la cérémonie de l'indépendance du Congo-Brazzaville.
Brazzaville. 15 août 1960. Le ministre de la Culture André Malraux (g), l'abbé Fulbert Youlou (c) et le colonel Daboval (d) lors de la cérémonie de l'indépendance du Congo-Brazzaville.
AFP
L’Histoire Générale de l’Afrique, publiée sous l’égide de l’UNESCO, a été conçue dans l’élan des indépendances africaines et dans le contexte de la naissance de l’Organisation de l’Unité Africaine, au début des années 1960. La naissance de l’Union Africaine, quarante ans après, crée une situation nouvelle. La Charte de la Renaissance Culturelle Africaine, adoptée par les chefs d’État et de gouvernement africains à Khartoum en 2006, a plaidé pour la reconstruction de la mémoire et de la conscience historique africaine, en s’appuyant sur cette Histoire générale. D’où le projet, aujourd’hui achevé, de sa mise en forme pédagogique. Avec Ali Moussa Iye, responsable du projet à l’UNESCO.

19'30'' - Première diffusion le 04/12/2016

النشر بتاريخ 19/07/2017 - التعديل بتاريخ 19/07/2017 - بواسطة Elikia M'Bokolo

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias