صوتي

Le Cameroun sous mandat: l’idée nationale au temps de l’UPC

Yaoundé, capitale politique du Cameroun.
Yaoundé, capitale politique du Cameroun.
Yvan Travert/Getty Images
« Mandat » confié par la Société des Nations (S.D.N.) à la France et à la Grande-Bretagne, le Cameroun est devenu un « territoire sous tutelle » après la création de l’ONU. Ce nouveau statut permet au Cameroun de s’adresser directement aux représentants des États réunis à New York. En même temps, les réformes décidées par la France en 1945-1946 enferment le Cameroun dans le nouveau système colonial issu de la conférence de Brazzaville. C’est l’U.P.C., créée en 1948, qui incarne le renouveau de l’idée nationale. Diabolisée, combattue, décapitée, l’U.P.C. est écartée des bénéfices de la « décolonisation », mais reste bien implantée dans les mémoires.

Avec Philippe Nken Ndjeng, auteur de L’idée nationale dans le Cameroun francophone, 1920-1960 (Editions, L’Harmattan).

Les chants Bassa utilisés proviennent d'un enregistrement réalisé en 2007 à Eséka (Cameroun) par les auteurs du livre Kamerun! Une guerre cachée aux origines de la Françafrique (1948-1971), publié aux éditions La Découverte, Paris, 2011.

Première diffusion le 10/03/2012

النشر بتاريخ 23/10/2015 - التعديل بتاريخ 29/10/2015 - بواسطة Elikia M'Bokolo

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias