À Paris, près de l'arc de Triomphe, des milliers de jeunes européens sont venus assister aux commémorations marquant le soixantième anniversaire de la défaite de l'Allemagne nazie, le 8 mai 2005.
À Paris, près de l'arc de Triomphe, des milliers de jeunes européens sont venus assister aux commémorations marquant le soixantième anniversaire de la défaite de l'Allemagne nazie, le 8 mai 2005.
Pierre Andrieu/AFP
مقالة

Des cérémonies dans toute l’Europe

En France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Russie… le soixantième anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie a été célébré.
بحسب RFI -

Des cérémonies de commémoration du soixantième anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie et de la signature de l’armistice, le 7 mai 1945, sont organisées dans toute l’Europe. Cette date est particulièrement importante parce qu’elle marque la fin de la Seconde Guerre mondiale -la plus meurtrière de l’Histoire- mais aussi, par voie de conséquence, le début du processus de réconciliation des Etats qui s’étaient affrontés, dont la construction européenne représente une sorte d’aboutissement.

En France, en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Allemagne… ce soixantième anniversaire a donc été célébré. Jacques Chirac, le président de la République française, a comme à son habitude, déposé une gerbe sur la tombe du soldat inconnu pour saluer la mémoire des combattants. Mais, fait plus rare, la cérémonie organisée à Paris a été clôturée par un survol des Champs-Elysées par les avions de la patrouille de France. En Allemagne, les commémorations ont été placées sous le signe, non pas de la défaite militaire, mais de la libération du joug nazi. De nombreux Berlinois sont d’ailleurs descendus dans la rue, dimanche matin, pour protester contre les groupes néo-nazis qui veulent, quant à eux, saisir l’occasion de ces commémorations pour rappeler leur attachement au IIIe Reich d’Adolf Hitler. Mais surtout, l'Allemagne a construit un Mémorial aux victimes de l'Holocauste, au coeur de Berlin. Il s'agit d'un monument destiné à ancrer le souvenir des horreurs infligées aux juifs par l'Allemagne nazie dans la mémoire collective.

Mais c’est à Moscou, en Russie, qu'ont eu lieu, lundi 9 mai 2005, les plus importantes cérémonies. Près d’une soixantaine de chefs d’Etat et de gouvernement ont assisté aux côtés du président russe Vladimir Poutine : George W. Bush et Jacques Chirac, notamment. L’Union soviétique a, en effet, participé à la défaite des nazis en 1945 aux côtés des Alliés. Ce sont les soldats de l’Armée Rouge qui ont, par exemple, libéré le camp d’Auschwitz en janvier 1945.

 

Correspondants et envoyés spéciaux de RFI présentent ces commémorations :

 

signe plus
 «L'Allemagne a capitulé.» Charles de Gaulle, Président de la France (mai 1958-avril 1969) (00:24).
 
 
 
signe plus

 «Tous les soirs dans les ondes, De Gaulle fait appel, il appelle tous les Français et les Françaises à la guerre.» Issa Cissé, ancien tirailleur sénégalais (01:17).

 

signe plus
 «La cérémonie à l'arc de Triomphe n'a pas mobilisé les foules.» Pascale Lavergne, journaliste (01:03).
 
 
 
signe plus
 «La résistance du Royaume-Uni, dernier rempart contre les nazis donne (...) un sentiment de fierté aux Britanniques.» Adrien Moss, correspondant à Londres (01:02).
 

 

signe plus
 «8 300 tombes de soldats américains tombés pour la liberté de l'Europe.» Dominique de Courcelles, journaliste (01:01).
 
 
 
signe plus
 «George Bush est attendu ce soir à Moscou.» Jean-Frédéric Saumont, correspondant à Moscou (01:19).
 

النشر بتاريخ 12/10/2015 - التعديل بتاريخ 28/10/2015

RFI SAVOIRS n'est pas responsable des contenus provenant de sites internet externes

Fréquentation certifiée par l'OJDOJD Dénombrement des médias